Tuesday, 27 January 2015

J’allais écrire un blogpost mais…

J’ai vraiment un paquet de choses qui me passent par la tête alors que je suis si près de prendre la route pour partir en Jamaïque. Et voilà qu’une tempête s’acharne sur nous… C’est peut-être un signe qu’il est vraiment temps que je parte dans le fond? Voilà que les préparatifs vont bon train mais, malgré tout, je ne crois pas que je sois complètement en train de réaliser que je prends l’avion dans 3 jours!

Ça va faire toute une différence avec ce qu'on a présentement!!

Mes vêtements d’été sont déjà dans ma valise chez mes parents. Il ne me reste vraiment plus grand-chose à préparer de ce côté de la province. Les derniers préparatifs sont simples : ramassé les vêtements que j’ai oublié d’emmener la dernière fois, des sous-vêtements, mes essentiels de toilette et ma caméra. Il y a de nombreux avantages de partir en voyage avec une employée d’une pharmacie. Ma mère s’est déjà occupé de tout le reste comme la crème solaire, les lotions, les produits de douche, les médicaments, etc. Puisque tout est carrément prêt, qu’est-ce qu’il me reste à préparer? La random shit que je vais faire une fois sur place. J’ai déjà planifié beaucoup trop de photos niaiseuses que j’aurai un fun fou à éditer.


Les préparatifs des choses qui me seront nécessaires une fois là-bas sont faits. C’est ce qu’il me faut préparer avant mon départ ici qui est vraiment peu motivant à faire. Le charmant ménage entre autre… ugh! Aucunement motivée la fille! Mais je ne peux pas partir en laissant un mess derrière moi. Le ménage de la chambre, la vaisselle et surtout le fridge! Je risque d’en perdre du stuff en une semaine et demie! Comment me motiver à faire ça quand Netflix existe!!!  En plus, j’ai tout le temps du monde devant moi avec Snowmageddon qui va bon train. Même écrire ceci est difficile avec toutes les distractions autour!

Ma logique pour expliquer le mess qu'est ma chambre!

Heureusement, je sais ce qui fonctionne pour moi et c’est de me récompenser :-p Ah je pourrais sauter directement à la récompense, mais je ne l’enjoyerais pas autant comme je me sentirais mal de n’avoir rien accompli. Donc maintenant que ceci est terminé, je me lance dans ma chambre, puis le reste suivra. Je célébrerai le tout en soirée avec mon vin de canneberge, des snacks et un film!

Puisque je serai partie jusqu’au 8 février, je ne posterai pas d’update avant le 10. Je vous souhaite du bon temps en sol canadien et une température un peu moins insane que ce que nous avons présentement. À la prochaine!

Shotgun Godin

Saturday, 24 January 2015

Dating sites? OK mais à certaines conditions...

Cet hiver, j’ai découvert l’univers des sites de rencontre. Je vais admettre que je ne prenais absolument pas cela au sérieux et que je n’en serais jamais venu à m’inscrire à Plenty of Fish, prenant pour du cash les histoires d’horreur qu’on retrouve un peu partout. Ben voilà que des histoires de réussites ont fait éruptions autour de moi et ça m’a convaincu de tenter ma chance même si j’étais loin d’être convaincue. Il y en a de toute sorte sur ces sites et je me suis créer un genre de système de règles à suivre pour déterminer si je veux ou non entamer une conversation avec un de mes « matchs » ou répondre à quelqu’un qui m’a envoyé un message après avoir consulté mon profile.


Règle #1 – As-tu actually un profile? Je comprends que jouer la carte du « mystère » peut sembler être une bonne option mais un moment donné de 1) je ne dois pas être la seule qui trouve que ça offre peu de sujets de conversation en partant et de 2) as-tu même idée du nombre de personne qui ont fait la même chose… Bravo l’originalité! Oui le physique est important mais tes photos ne me permettront jamais de déterminer si on a des points en commun. Ce qui m’emmène à la deuxième règle…
On a clairement trop en commun... Ça ne marchera jamais!

Règle #2 – Parlons photos… Premièrement, est-ce qu’il y en a? Non. Erreur! Je ne suis pas superficielle au point où je vais juger quelqu’un par son apparence seule mais je ne serai jamais assez malhonnête pour prétendre que le physique n’a pas d’importance. Come on! Ensuite, de quoi ont l’air tes photos? Topless vraiment… Ugh! Ah, t’as un joint sur le coin de la lèvre… NOPE!! Vous pouvez définitivement faire mieux que cela messieurs!

Règle #3 – Sais-tu écrire? Des erreurs d’inattention ça arrive tout le temps, ce n’est pas de ça dont je parle évidemment. Moé l‘mond ki ékrrive coumme sticite stun kris de turn oFf!!! Faites donc un effort. Ayez l’air éduqués ou au moins n’ayez pas l’air illettrés ça sera déjà ça!


Règle #4 – « Hey! » OK c’est gentil de ta part de vouloir entamer une conversation mais, à ce que je sache, on n’est pas sur mIRC (tu sais que t’as vécu les 90s quand tu mentionnes ça!) Je sais pas pourquoi mais ça me dérange quand ça arrive. Pourrais-tu être plus articulé? Même juste me demandé comment je vais serais déjà mieux que juste « Hey! » ou pire encore un « Cute. » ben sec (true story…) C’est peut-être mon background en impro qui parle dans le fond parce que des « Salut! Comment ça va? » ça register comme un mauvais début d’histoire pour moi. Y’a sûrement meilleure façon de faire que ça.

Ok je suis plus que picky, je le sais! Encore là, je ne parle même pas de toutes les discussions que j’ai eu qui n’ont mené à rien. Je pourrais probablement écrire un stand up avec les weird messages que j’ai reçus sérieusement. Je n’ai par contre pas eu que des insuccès. J’ai approché une personne et me suis retrouvée à aller sur ma première date à vie cette semaine. J’ai rarement été autant stressée!!!! Heureusement, ça s’est très bien passé et apparemment date #2 is a go,,, On verra bien où ça nous mènera.

Shotgun Godin

Tuesday, 20 January 2015

AAAAAAHHHHHH!!! ON EST DÉJÀ MARDI!!!

C’est drôle comment, à peine quelques mois passés, je me plaignais d’avoir trop de temps à moi et que je m’ennuyais royalement. Depuis mon retour des fêtes, je crois avoir eu quelque chose comme 2 ou 3 soirées à moi à l’appart! Toutes les activités auxquels je participe sont volontaires donc je n’ai pas à me plaindre. C’est entièrement ma faute si j’ai ce besoin constant de ne rien manquer. C’est un problème qu’il faudra que j’apprenne à régler avec le temps.



Qu’est-ce qui me tient si occupé? Ben d’abord y’a la job! Mes journées de travail vont de 8h30 à 4h30 sauf qu’il faut ajouter à ça 40 minutes de voyageage matin et soir. J’aurai aussi à assister à des assemblées, des rencontres, des événements communautaires de tout genre autant les soirs que les fins de semaine. Jusqu’à présent, ça n’a pas été le cas souvent mais à partir du printemps, bracez-vous! Remarque, ça fait maintenant 2 semaines que je travaille ici et je n’ai toujours rien à redire sur mon emploi, mes employeurs ou mes collègues. Je touche du bois en espérant que ça ne changera pas!

Ensuite, y’a le gym! Je continue, du mieux que je le peux, à y aller trois fois par semaine. Sur ces trois fois, il y en a deux qui tombent sur la semaine. Donc j’arrive à l’appart vers 5h15-5h30, je passe un bon 15 minutes à me convaincre qu’il faut que j’y aille, je me change et j’y passe une bonne heure et demie. Par le temps que j’arrive de nouveau à l’appartement, que je me lave et que je mange il est au moins 7h45-8h. Ça te coupe une soirée. Malgré tout, je préfère couper sur d’autre chose que là-dessus. Ça me fait du bien physiquement et mentalement! Pas question d’arrêter quand ça va si bien!!

Je ne peux oublier l’impro. Tous les lundis soirs c’est la Licum et un jeudi sur deux c’est la LISSE. Faut y être à 6h30 au plus tard et on n’en sort généralement pas avant 9h30. Une fois sortis de la salle, on va prendre un verre ou un snack dans un pub quelconque parce que plus souvent qu’autrement, plusieurs d’entre nous n’ont même pas eu le temps de souper! Rajoute par là-dessus les soirées d’humour qui ont lieu pratiquement tous les mercredi soirs, ben voilà qu’il ne me reste que mes mardis et vendredis...




Mais ça n’arrête pas là! Les mardis, c’est cheap night au cinéma!!! Ben là… Je ne vais pas manquer une telle occasion d’aller voir un bon film en bonne compagnie pour un prix modique et d’accumuler des scene points pour avoir droit à des films gratuits! Mes mardis sont de loin les plus busy comme c’est une de mes soirées de gym en plus. Il est 8h, je peux finalement m’assoir et relaxer… pour quelque chose comme 30 minutes. C’est toujours ben mieux que rien j’imagine :-p

Mes vendredis soirs? Ben non! Toujours pas vraiment libre! On a une tradition à poursuivre, celle de KFF! À ces débuts, ce sigle signifiait Kung Fu Friday. Aujourd’hui, puisqu’il s’agit plus d’échange entre cinéphile de films de tous les genres, époques et provenances, nous l’appelons Kickass Film Friday. C’est beaucoup plus relax quand même et ça se passe chez moi donc si je veux me sauver plus tôt pour me coucher, ça ne me fait pas trop loin à voyager au moins!

Avec tout ça, il me reste mes fins de semaine pour essayer de souffler. Un jour, je devrai penser à revoir mes priorités. Pour l’instant la formule fonctionne alors je vais continuer dans cette direction. Au moins ça n’affecte pas mon travail ni ma bonne humeur. Je ne me suis jamais sentie aussi bien que dernièrement alors faut croire que ma vie commence tranquillement à se remettre en place :-)

À la prochaine
Shotgun Godin

Saturday, 17 January 2015

Mes Guilty Pleasures

On en a tous. Certains sont plus gênants que d’autres. Personnellement, j’ai trouvé un peu difficile de monter cette liste car je n’ai pas vraiment de honte à aimer ce que j’aime. Mes goûts vont d’un extrême à l’autre et je trouve ça OK. Je suis très ouverte en général lorsqu’on propose quelque chose de nouveau alors c’est comme ça que j’en viens à avoir une panoplie de passions. Il y a quand même quelques petites choses que j’aime que je n’irai pas crier sur tous les toits. J’en ai ressorti cinq tout simplement parce que ça fait plus complet comme chiffre :-p Il n’y a pas d’ordre quelconque dans la présentation, c’est venu comme ça venait!

Disney
On va commencer avec le plus facile et le plus évident. Vous le savez déjà si vous me lisez régulièrement, mais ma collection de film de Disney est assez importante merci! Je sais que, techniquement parlant, je ne fais plus parti du public ciblé par cette compagnie depuis longtemps. Je ne peux quand même pas m’empêcher de voir et de revoir ces classiques de l’animation. The Lion King, The Beauty and the Beast et Aladdin ne sont pas seulement parmi les meilleurs films de Disney. Pour être 100% honnête, ils figurent dans mes films favoris toutes catégories confondues! J’ai été à Disney World en 2005 et j’y retournerais demain! Je rêve de pouvoir y retourner et faire les attractions qui étaient fermées ou celles qui n’étaient pas encore ouvertes. L’incontournable si j’y retourne : Be our Guest restaurant à Magic Kingdom. Déguster de la fine cuisine française dans le palais de la Bête doit être une expérience inoubliable. UN JOUR!!! Un jour je le ferai!!!




Girly anime
OK! Ça ne devrait pas être si pire comme je suis une fille après tout, mais avouer qu’une femme de 25 ans qui attend presque avec impatiente la sortie du nouvel épisode de Sailor Moon Crystal, c’est un peu étrange. Gardez aussi en tête qu’il s’agit d’une femme qui écoute du hockey et sait comment changer un tire et faire un changement d’huile. Je ne peux même pas utiliser l’excuse facile de la nostalgie! Je n’ai découvert Sailor Moon que deux ans passées alors que j’ai clencher les cinq saisons de 40 épisodes chaque en quelque chose comme une semaine ou deux. J’avais du temps à tuer et je voulais savoir pourquoi les gens étaient tant nostalgiques face à cette série. Je dois avouer que j’ai trouvé ça MAUVAIS mais je ne pouvais m’empêcher de continuer à écouter. Le reboot, Sailor Moon Crystal, est de loin meilleur que son produit d’origine. N’empêche que c’est encore pas mal quétaine.


Il n’y a pas que Sailor Moon. Quand j’étais plus jeune, j’ai commencé à écouter CardCaptors sur Télétoon et j’ai accroché. Je dois avouer qu’on peut retrouver tous les épisodes de la série animée ainsi que les deux films sur mon ordinateur personnel. Après avoir écouté tous les Sailor Moon, je me suis dit que je voulais reconnecter avec cette série puisque je n’avais pas vu tous les épisodes et j’ignorais même sur le coup que des films avaient été faits. Donc oui, je les ai tous regardé à nouveau ou pour la première fois il y a de cela moins de deux ans. Encore plus honteux : J’aimerais me procurer les mangas de la série pour comparer le matériel! Je me dis que puisque les mangas de Sailor Moon étaient meilleurs que la série, ce sera sûrement le cas aussi pour les mangas de CardCaptors.


La musique des 90s
#2015YearOfLinkinPark Ce guilty pleasure ne sera pas surprenant pour plusieurs. C’est encore et toujours de la nostalgie. J’aime d’un amour inconditionnel la musique des années 90. D’ailleurs, la majorité des chansons qui me motivent à faire mon workout 3 fois par semaine sont des chansons de Britney Spears, Christina Aguilera, Backstreet Boys, 5ive, NSYNC, Spice Girls et j’en passe! Ma USB dans ma voiture est inondé de hits des 90s. Il y a tellement de nouveautés qui mériteraient autant leur place dans mes playlist mais non! Je me refuse de les retirer et, de toute façon, je m’écœure très vite des autres types de musique. Les 90s ne seront jamais désuet à mes oreilles!

Yeah 90s style!!
Les vidéos quétaines
Des fois je me perds sur Youtube. Il existe ce genre de feel good vidéo super quétaine là que je ne peux éviter à chaque fois! Ces vidéos qui me font sourire, me rendent triste ou me rendent jalouse. J’aime regarder des vidéos de soldats qui reviennent au pays et surprennent leur famille. C’est tellement beau et triste et aaaaawwww!! Ça me met toujours de bonne humeur! J’aime aussi les vidéos de demande en mariage. J’aime lire le stress dans le visage du demandant. J’aime essayer de deviner quand il fera sa move. J’aime voir la réaction sur le visage de la fille. Toutes les émotions : la surprise, la joie, l’amour… Eh que c’est beau! Eh que je les envie!! J’espère sincèrement qu’un jour je trouverai un homme assez fou pour me demander en mariage. J’espère par contre que ça n se retrouvera jamais sur Youtube!!



La awful food
C’est weird comment mes goûts peuvent être varié. Je ne suis vraiment pas difficile mais en général je préfère me faire de vrai repas avec de la nourriture de qualité et que le tout soir balancé. Maintenant que ça été dit, j’adooooooore de la weird shit! Des sandwichs au Paris Paté c’est amazing! Ça regarde et sent comme de la bouffe de chat mais j’aime ça! Le Kraft Dinner, mais le classique. Les autres versions c’est juste de la crap! De la pâte à pain, à biscuit ou à tarte crue! Heaven!!! En parlant de crue, un sac de Mr. Noodles pas cuit anyone?




C’est drôle pareil qu’on se sente coupable ou honteux d’enjoyer quelque chose qu’on aime. C’est plus fort que nous et ça me fait rire. Ben voilà! C’est dit. Si jamais ça vous tente de vous prêter au jeu, laissez un commentaire qui décrit votre guilty pleasure. Vous pouvez aussi vous moquer de moi dans les commentaires si ça vous tente. Je le mérite quand même! :-p

À la prochaine

Shotgun Godin

Tuesday, 13 January 2015

Après une semaine...

Ça fait maintenant une semaine que j’ai débuté mon nouvel emploi au sein de la Commission des services régionaux du comté de Kent (CSRK). Je dois admettre que, bien que j’étais excitée à l’idée de débuter un nouvel emploi, je craignais le déroulement de mes premières semaines. J’avais peur que je n’ai pas assez de tâche à accomplir en partant. Je voulais faire preuve d’initiative mais je ne voulais pas non plus mettre la charrue devant les bœufs. Heureusement, je n’ai pas eu à m’en faire pour longtemps. J’ai eu amplement de travail pour la première semaine et je continue à me créer de nouvelles opportunités.

Petit rappel : Mon nouveau titre est Coordonnatrice de projet en éduction et sensibilisation du public et je travaille pour le secteur de services des déchets solides. Je ne savais pas encore complètement ce que mon nouvel emploi demanderait comme travail mais je savais que, comme mon titre l’indique, on me demanderait de me déplacer dans les communautés pour offrir des ateliers éducatifs et des présentations concernant les projets de notre secteur. Mon supérieur immédiat et directeur du service, Eric, m’a rapidement offert un aperçu de ce qui nous attendait pour l’année à venir et je suis convaincu que je n’arrêterai pas souvent.

Check comment professionnelle je fais avec mes cartes d'affaire :p

Notre premier gros projet est d’assurer un programme qui comblera le manque créé par la fermeture de la station de transfert de Bouctouche. Les résidents du comté de Kent pouvaient s’y rendre durant les heures d’ouverture pour y apporter, entre autre, leurs déchets encombrants. De ce fait, nous allons mettre sur pied un programme de collecte communautaire qui va se déplacer un peu partout dans la région desservie par la CSRK. Ce que ça veut dire concrètement? Je devrai entrer en contact avec les différentes communautés pour trouver des locaux et créer des partenariats au niveau publicitaire pour que les résidents se servent de ce service gratuit. Je serai donc sur la route 2 à 3 samedis par mois pour assister à ces collectes et pour faire une cueillette de données à chacune d’elle. Il faut quand même s’assurer que ce service soit utile et que les gens l’utilisent! Ce service sera mis sur pied à partir d’avril 2015 donc on n’a pas de temps à perdre pour en faire la promotion. Notre autre projet majeur, celui-ci un peu plus à long terme, est d’instaurer un programme de recyclage obligatoire pour l’ensemble du comté en 2016. Le programme bleu-vert est quand même bien connu dans la région, mais j’aurai quand même à faire la promotion du projet tout en mettant un accent particulier sur les différences qui existeront entre notre programme et ceux qui sont déjà en place ailleurs.

Ceci étant dit, ça ne voulait pas nécessairement dire que je me lancerais dans le tas en partant. Mes premières journées auraient pu être pas mal moins productives qu’elles l’ont été. J’ai évidemment eu les typiques journées de configuration de courriels et d’autres programmes. J’ai aussi eu à faire reprogrammer à trois reprises ma keycard parce que c’était évident que ça ne pouvait pas fonctionner du premier coup. Saurait été trop facile! J’avais déjà fait la tournée des bureaux pour rencontrer mes collègues en décembre donc ce n’était pas trop intimidant en partant. Il faut aussi prendre en considération qu’ils sont tous EXTRÊMEMENT accueillant et m’ont fait sentir à ma place dès la première journée. Je sens que je vais très bien m’entendre avec chacun d’entre eux. La dynamique est vraiment plaisante et tu vois clairement qu’ils sont tous passionné par ce qu’ils font.

Au niveau plus pratique maintenant, je n'ai pas non plus chômer. Des événements imprévus ont eu pour conséquence que l’acquisition de la station de transfert de Bouctouche par la CSRK a été retardée à la lumière de nouvelles informations qui nous ont été remises. Eric était donc débordé par les préparatifs pour organiser une rencontre d’urgence avec le C.A. et devait aussi remplir une demande de financement pour nos projets à venir d’ici le 15 janvier. Je me suis donc retrouvée en charge de remplir cette demande de fond, même si je n’en ai jamais remplie avant, en me servant d’exemple des années précédentes. Aujourd’hui, le document a été envoyé et Eric semble très satisfaits de mon travail alors c’est tant mieux. Dans le fond, je suis bien contente de l’avoir fait. J’ai appris sur le tas mais j’avais quand même un safety net en la personne d’Eric qui était là pour revoir les sections écrites et répondre à mes questions lorsque j’étais bloquée. De la même façon, avoir une réunion avec les C.A. durant ma première semaine m’a permis de rapidement en comprendre le fonctionnement et aussi de rencontrer plus rapidement que prévu ses membres. Enfin, vendredi en après-midi nous discutions Eric, Paul (directeur-général de la CSRK) et moi et voilà qu’une nouvelle tâche s’est ajoutée à mon dossier. Je serai bientôt en charge de maintenir à jour le site web de la commission. Comme je l’ai déjà dit : Je ne risque pas de manquer d’ouvrage!

Ma première semaine n’a été que positive. Ça me donne un maudit bon feeling pour ce que cet emploi a à m’offrir pour l’avenir. Je sais que je suis dans une espèce de honeymoon phase et que j’aurai éventuellement des hauts et des bas, mais de savoir que tout ceci est stable et que je m’y sente bien est déjà plus que ce à quoi je m’attendais. Bring it on 2015, on a décidé que t’allais être great, ben continue comme ça pi on aura eu raison! (Pour moi anyway…)

Shotgun Godin

Saturday, 10 January 2015

Quitter l'enseignement

Depuis la 3e année, je savais que je serais un jour une enseignante. Je ne me souviens plus pourquoi j’ai pris cette décision, mais je sais que mon idée était faite! J’ai poursuivi mon parcours au niveau primaire sans changer cette idée. Durant mon secondaire, j’ai précisé ma trajectoire en me penchant vers l’étude des mathématiques et de l’histoire. Une fois sur le campus et avec une année de faite, j’ai décidé de switcher ma majeure et ma mineure puisque l’histoire m’intéressait beaucoup plus que les sciences. Aujourd’hui, je suis diplômée de l’Université de Moncton, j’ai mon certificat d’aptitude en enseignement de la province (brevet pour les intimes), j’ai aussi de l’expérience que j’ai acquise durant mes deux années à faire de la suppléance. Malgré tout cela, je dis au revoir au domaine que j’avais choisi.

 C’est certain que ça me fait un pincement au cœur que de quitter la profession dans laquelle j’ai investi tant de temps, d’énergie et d’argent. Au moins tout cela n’était pas en vain. Sans ma formation et mon expérience, je n’aurais jamais eu mon nouvel emploi. C’est tout de même étrange de m’éloigner d’un but que j’ai rêvé atteindre pour si longtemps. Le système d’éducation du N-B n’est pas parfait mais je m’y plaisais tout de même.  C’est sur que ce n’est pas tous les aspects de l’enseignement qui me manqueront : La correction, la discipline, la surveillance, les heures de surplus non-rémunérées, la paperasse, les interactions avec les parents, etc. Je n’ai pas besoin d’élaborer sur le pourquoi je ne m’ennuierai pas de ces choses. Je préfère souligner les aspects de l’enseignement qui me manqueront : les gens!

J’ai eu la chance de travailler avec des personnes extraordinaires qui ont tous eu un impact sur ma vie. Je me suis beaucoup déplacée et, la plupart du temps, j’ai été accueillie à bras ouvert. On a eu de superbes discussions et de bons débats. Durant mes longs termes, je me suis fait des complices et de bons amis. Ces gens, cette ambiance, ces partages me manqueront. Je suis par contre persuadée que je vais rapidement m’adapter à mon nouvel environnement de travail et que je partagerai d’aussi bons moments avec mon nouvel entourage.

Good times with good people
Je vais sûrement manquer les élèves aussi, surtout les bons. Il nous arrive trop souvent de généraliser. La jeunesse actuelle n’est pas plus ou moins bonne que nous l’étions. Les temps changent et ils s’adaptent, c’est tout! Il y aura toujours des fatigants, des têteux, des jocks, des rebelles, des bullies, des têtes fortes, etc. Mais il y aura aussi toujours des rêveurs, des penseurs, des intellectuels, des matures, des impliqués, etc. J’ai eu d’excellents échanges avec plusieurs de mes élèves, peu importe leur provenance, leur niveau ou les « catégories » dans laquelle ils se situent parmi celles nommées plus haut.  Je sais que j’ai marqué certains de ces jeunes. J’en ai peut-être inspiré d’autres même sans le savoir. Je n’ai jamais hésité à ouvrir une parenthèse durant mes cours pour répondre à des questions concernant l’actualité, l’université, la vie en général, etc. car je sens qu’il est important de ne pas ignorer de questions même si elles ne sont pas directement en lien avec le sujet traité en classe. Ton élève a assez confiance en toi et respecte assez ton opinion pour te poser cette question. Ce n’est que la moindre des choses que d’y répondre. Suffit d’être bref et concis et de leur demander de te rencontrer plus tard s’ils veulent plus de détails ou d’informations. Pour une fois que tes élèves veulent savoir et apprendre, aussi bien en profiter ;-) Je crois avoir réussi à entretenir de bonnes relations avec mes élèves et cette partie de la job va me manquer.


Oui, faire des tournées dans les écoles fait parti de mes tâches mais ce n’est pas pareil. Je n’arriverai pas à faire d’autant bonnes connexions avec des élèves et d’autres enseignants de cette façon comparativement à quand je passais cinq jours sur sept en leur présence. C’est tout de même rassurant de savoir que je ne couperai pas complètement les ponts!

Sait-on jamais. Je retournerai peut-être à l'enseignement un jour. En attendant, je suis bien contente de ma nouvelle position et je vois mon avenir professionnel sur une note très positive!
Shotgun Godin

Saturday, 3 January 2015

5. 4. 3. 2. 1. BON DÉBARAS!!

(alternate title - Mon année en photo)

2014 est enfin derrière nous! Je sais qu’il est stupide d’attribuer une série d’infortunes à une année mais c’est tellement plus facile que de s’avouer que ces choses se préparaient depuis des lustres et qu’on ne les ait pas vus venir du tout. J’ai eu de bons moments en 2014, j’en ai eu des mauvais. Comme bien d’autres personnes, j’ai l’habitude d’accorder un plus grand poids au négatif et c’est ainsi que j’en suis venue à créer le hashtag #2014WillBeTheDeathOfMe et à utiliser encore plus régulièrement #2014YearOfTheSuck. Vous voulez savoir ce qui causait l’utilisation de ce hashtag… Des petits riens! Mais si vous voulez vraiment le faire, je vous invite à aller le voir de vos propres yeux en cherchant ces deux hashtags ou en lisant les tweets de @IsaGodin. Ce texte, ne sera PAS en lien avec ces hashtags. Je veux, pour une fois, regarder derrière et me concentrer sur les bons moments que j’ai vécu durant la fameuse #YearOfTheSuck, un mois à la fois! (Désolé à l'avance pour toutes les photos!)

Janvier : Korra est entrée dans ma vie. Je ne la vois plus aussi souvent que j’aimerais mais elle compense en étant super contente de me voir à chaque fois! Luka fête son premier anniversaire. Enfin, nouvelle qui nous rend tous extrêmement heureux à la maison et au village, le village historique acadien est officiellement annexé à la municipalité de Bertand.

Premier gâteau pour le petit. Petit bonus comme il porte un chandail disant "Cool like my auntie!"

Février : Fêter mon père en famille pour son 60e anniversaire. Les Olympiques d’hiver! On a eu de très bons moments (durant les heures de classe) à suivre nos athlètes canadiens dans plusieurs disciplines (surtout le hockey et le curling). Que le ministère vienne nous reprocher de suivre les Olympiques quand il nous demande de promouvoir le patriotisme avec les hymnes nationaux et tout le tralala!


(Pendant que je recherche les événements sur facebook, je retrouve cecitte en mars! Les Oscars sont toujours un highlight mais cecitte!!!!)

YYYEEESSSS!!! Benedict est tellement awesome!!!

Mars : Mon premier carême : J’arrête les chips pour 40 jours ET J’AI RÉUSSI!! Ma fête remplie de souhaits qui réchauffent le cœur et de petite pensée toutes plus appréciées les unes que les autres! #PrayForIsabel et EDMUNDSTUCK!!! Pour ceux qui diront que c’était en avril, le tournoi était en mars. J’étais pas stuck en avril moi! (La route pour se rendre et revenir ne font pas partie des bons moments par exemple… À part peut-être le « PÈSE P POUR PELLE » pi le skidoo dans le chemin!) 

Awesome carte de souhait. Tout le mérite revient à Ann Marie!

On en a eu de la neige!!!

Avril : #PrayForThe40. Le Canadiens est la seule équipe canadienne en série éliminatoire! (Avril n’était pas vraiment le meilleure mois que j’ai vécu so yeah… That’s about it!)

#PrayForThe40
Très représentatif de la saison de la NHL 2013-2014

Mai : (Attention, fangirl overload!) CITY AND COLOOOOUUUURR!!!! Quelle belle fin de semaine à Halifax en bonne compagnie! Le Canadiens de Montréal se rend en finale de division! Tournoi provincial à Dalhousie, la première Gougoune Dorée de l’histoire de Bathurst et l’improvisation burlesque de Justin Guitard! PLUS DE CHAISES!!! Ma sœur annonce qu’elle est enceinte de son deuxième enfant.
On était tellement proche. Ça presque pas d'allure!!

Aaaahhh Lucic!

Le Canadiens jouait en même temps que j'arbitrais :-(
Marylou avant même que l'on sache si ce serait une fille ou un garçon!

Juin : Le mois a commencé sur une note plutôt noire alors que je quittais Moncton la journée même durant laquelle cette ville que j’aime tant était en état de panique. Je mets ceci dans les highlights non pour les événements qui ont eu lieu mais pour la solidarité dont a fait preuve tous les Néo-Brunswickois, Canadiens et aussi les gens d’autres pays: #PrayForMoncton. (Refaire le tour des tweets pour trouver l’image ci-dessous m’a emmené les larmes aux yeux…  C’est incroyable de voir et de revoir tous ces messages!) L’anniversaire de Nathalie avec la bonne bouffe, la plage et les feux d’artifice! Aussi et surtout, le début de ce blogue!

C'est fou pareil!! Tout ce support, et ce, à travers le monde entier!



Juillet : ON DIT OUI! Oui à Fundy, à la Péninsule, aux visites familiales, à des glamourous girls night pi oui au Zèbre d’or!!! Je dirais que de tout 2014, juillet a sûrement été le mois durant lequel j’ai eu le plus de bons moments.







Août : On continue de dire oui! Ce mois-ci avec Hopewell Rock, Cap enragé, le zoo de Moncton et à un blacklight party. Mes parents et moi avons aussi dit oui à un catamaran… Pourquoi pas? Je ne pourrai jamais passer sous silence l’Oktoberfest des Acadiens! À chaque année je m’implique et je ne le regrette pas encore!





Septembre : Je débarque de façon officielle à Moncton! Stairwell Party!! Participer à la vidéo « Ma première fois ». Party des bénévoles de l’Oktoberfest. Commencer le gym! Journée croquet and crumpets.




Octobre : Fundy Fun Day a été toute une occasion! Quoi? Y’est juste 8h?!? Aller faire une promenade à la Sainte-Anne avec Jolène et Luka. La confirmation que nous partons pour la Jamaïque en janvier. Le Party Halloween de la Licum.



Novembre : Semaine de fou pour les Godin!!! Ma mère qui reçoit une promotion, ma sœur donne naissance à la belle petite Marylou, j’apprends que j’ai obtenu l’emploi pour lequel j’avais postulé, mon père reçoit une excellente nouvelle pour la municipalité (pas encore dévoilé, désolé les curieux!) et mes parents célèbrent leur 40e anniversaire de mariage!



Décembre : Party de Noël qui dure une pleine journée, Noël relax en famille et du bon temps au party du jour de l’an!







Somme toute, 2014 n’était pas aussi terrible qu’on aime le laisser entendre. Ça n’a pas été une année extraordinaire comme 2012 l’avait été pour moi mais, en lisant ceci, je me rends compte que j’ai été influencé par mon esprit pessimiste. Je lève tout de même mon verre à une année 2015 encore meilleure! Avec un nouvel emploi et un voyage en Jamaïque dès janvier, j’avoue que ça peut juste très bien allé!

Bonne année à tous!
Shotgun Godin

Follow by Email