Saturday, 28 February 2015

Faire carême? Pourquoi pas!

(Je voulais publier cet article durant mardi gras mais bon... j'ai perdu notion du temps et j'avais déjà planifier mes article entourant les Oscars depuis bonne lurette. J'ai bel et bien commencé mon carême durant le mercredi des cendres donc tout est sous contrôle!)

Cette année, je fais carême pour la 2e fois seulement. Avant de me lancer dans les détails entourant mon choix de carême, je voudrais tout d’abord précisé que je ne le fais pas parce que je suis religieuse ou parce que j’y accorde une importance spirituelle quelconque. Je décide volontairement de me priver pour 40 jours pour me démontrer à moi-même qu’il est possible de vivre sans ces béquilles que je me crée. Pour certains ça peut paraître banal comme décision, mais pourtant je vous assure que je fais toujours un choix qui finit par avoir un impact à long terme.

L’année dernière, j’ai fait carême de chips. Ça semble peut-être niaiseux mais j’en mangeais beaucoup trop et à de bien trop courts intervalles. Tout était une excuse pour me gaver! Il y a un match de hockey ce soir, on a une soirée entre amis, j’écoute un film, je suis bored, TOUT! Je me suis vue à plusieurs reprises n’avoir qu’un sac de chips comme souper. Comment malsain qu’est ça? J’ai donc fait mon carême. 45 jours sans chips! Parce que oui, le carême est techniquement 46 jours en tout parce qu’on peut tricher les dimanches. Je ne l’ai fait qu’une fois, la journée de ma fête, avec un tout petit sac de Ruffles All Dressed! À Pâques, au lieu de recevoir un panier de chocolat, j’ai reçu un panier de sacs de chips et je les ai dégustés de façon responsable. Aujourd’hui, je me passe volontiers de ces gâteries tellement grasses! J’adore encore cela, mais je me contrôle mieux et j’en mange beaucoup moins souvent alors go moi! :-)

Cette année, je pousse un peu plus loin. Je me plains fréquemment de comment mal je me nourris mais mes habitudes ne changent pas. Je fais de gros efforts pour améliorer ma forme physique en allant au gym mais je continue à mal manger, ça ne fait aucun sens! J’ai donc décidé de couper l’option facile : les fast-foods! Techniquement, ça va beaucoup plus loin que ça comme je considère que ça implique tous les restaurants. Le problème, c’est qu’avec les rencontres en soirée au travail, mon voyage à Montréal et le tournoi de qualification d’improvisation à Bathurst, je ne pourrai faire autrement que manger à un resto une fois de temps en temps. Je me promets par contre de ne pas arrêter mon choix sur du fast-food. J’irai à ce qu’on appelle un sit-down restaurant et commanderai un repas plus équilibré. J’opterai aussi pour du riz ou de la salade en accompagnement plutôt que de prendre des frites.

Comment est-ce que ça m’affectera à long terme? C’est très simple! En ne pouvant utiliser l’option facile qu’est de commander du restaurant, je vais devoir cuisiner de façon régulière. J’espère développer de bonnes habitudes comme sortir de la viande le matin pour qu’elle soit dégelée le soir en arrivant. Je veux aussi cuire en assez grande quantité pour m’assurer que j’ai un lunch le lendemain au travail. À la maison aussi je donnerai priorité aux légumes, à la salade et au riz avant de manger des patates frites. C’est tellement simple d’en faire cuire au four, mais dans le fond c’est tout aussi bon au goût que du brocoli rôti ou des fèves ou du riz basmati. Je suis convaincu que ça va m’aider à me sentir mieux, à améliorer ma digestion, à perdre du poids et surtout ça va aider mon portefeuille!

Que vous faites carême ou non, ça ne regarde que vous. Je peux vous assurer que la privatisation, bien que dure par moment, est un moyen très efficace de mettre ses besoins en perspective. Pourquoi se créer des besoins inutiles? Je vous invite à essayer. Qui sait, ça pourrait changer votre vie!

Shotgun Godin 

Tuesday, 24 February 2015

Oscar Night 2015

Tel que promis dans le billet de samedi, je reviens sur la soirée de dimanche : La cérémonie de remise des fameux Oscars. Pour se faire, je souhaite souligner les tops de Oscar Night on Jones street! Je me suis donner comme petit défi personnel de mettre la main à la pâte et de ressortir mon côté artistique. J’ai donc créé une série de prix pour l’occasion. (J’avais dans l’idée d’en faire pas mal plus mais malheureusement mon budget ne me l’a pas permis.) Vous trouverez des nominations et un grand gagnant pour quelques catégories complètement stupides que j’ai créées just for the fun of it. Du même coup, les résultats seront super subjectifs car j’étais la seule à voter pour le gagnants. Vive la dictature!!! Chaque gagnant s’est mérité une statuette fait maison!
Mad skills!!

Dans la catégorie Meilleur Food-pun, les nommés sont :

Isabel Goguen avec The Grand Budapesto Pasta Hotel



Amélie Bryar avec Loxcatcher & Bridman-atthan




Elyse Hamel avec American Snap Peas

Et les gagnants sont :
Ludger Beaulieu et Isabelle Bartkowiak avec Big Hero Dip et pleins d'autres puns de fromage! (Voir la photo pour les explications. Du même coup, ça faisait un beau clin d'oeil à Boxtrolls!)



Baymax!!!

Dans la catégorie Meilleur (par meilleur, je veux dire awful) ajout à la Shitpile, les nommés sont :

Nathalie Goguen avec Save the last dance

Isabelle Bartkowiak avec Cruisin Bar 2

Joëlle Martin avec Monster Brawl


Et le gagnant est : 

Furn avec un grand nombre de titres dont les plus mémorables sont tous dans un même coffret!
Je crois que c'est celui-là.. Je sais honnêtement juste qu'il contient Biker zombies from Detroit: Un classique!

Enfin, un gros bravo à Justin Guitard qui est ressorti Grand Gagnant de la Shit Pile et de mon dernier Oscar même s'il n'était pas présent! Mention spécial à ZaKAtaK qui, contre toute attente, est arrivé 4e au classement! Beginner's luck? On le saura l'année prochaine!




Merci à tous les gens qui se sont déplacés pour l'événement et à ceux qui suivaient à distance. On a eu toute une soirée encore une fois cette année! J'ai déjà hâte à l'année prochaine :-)







Bon asteur je m'en vais dormir forever!
Shotgun Godin

Saturday, 21 February 2015

Les Oscars demain!!! :-)

Mon moment favori du mois de février est à nos portes. La cérémonie des Oscars sera présentée dès demain soir et, comme à l’habitude, nous aurons une soirée à l’appart pour tous nos amis cinéphiles. Notre Oscar Night est une de mes traditions préférées. Ce n’est pas comme si on faisait de quoi d’extraordinaire ou complexe. C’est juste qu’on est une bonne gang et on parle de film donc c’est presque impossible pour moi de ne pas être dans mon élément. Avec NPH comme host cette année, la cérémonie promet!!



Ok. Je dis que ce n’est rien d’extraordinaire mais quand même, on aime se donner de petits défis. On passe une longue soirée en gang donc on ne peut faire autrement que d’avoir des snacks à porter de la main. N’avoir que des snacks réguliers serait plate non?!? C’est pour ça que, ceux qui le veulent bien, se donne un petit challenge pour rendre le tout plus significatif. Les Oscar Food Puns sont rapidement devenus une tradition. Trouver un terrible jeu de mot pour expliquer notre choix culinaire est niaiseux mais comme notre cercle d’ami est connu pour ses puns c’est juste logique de se trouver des excuses pour en faire plus. L'année dernière, la CUI avait lieu la même fin de semaine que la remise de prix donc on n'a pas vraiment pu se gâter avec de brillants jeux de mot. On va essayer de se reprendre cette année! (Anyway, moi je vais me reprendre!)

Des fois, certains font un effort supplémentaire. C’est une cérémonie de remise de prix after all! Ne devrions-nous pas nous vêtir en conséquence?!? De façon optionnelle, les invités peuvent porter quelque chose de semi-formel pour la soirée. Ça donne une bonne excuse pour porter ces vêtements qui ramassent de la poussière dans la garde-robe! On commence la soirée à temps pour le tapis rouge de toute façon donc pourquoi ne pas y participer nous aussi ;-)
Héhéhé!

Le vrai fun de cette soirée réside dans la compétition de prédiction. Cette année, je me sens en meilleur position que jamais pour être une potentielle gagnante de la Oscar Pile. Parce que oui, je me suis préparée! J’ai vu la majorité des films nominées dans toutes les catégories confondues, un total de 22 films pour être plus précise. Y’a de quoi être fière! Comme à l’habitude, chaque personne présente remplie un ballot avec ses prédictions pour chacun des prix attribués et ajoute un film à la Oscar Pile. La personne qui obtient le meilleur score se mérite tout un bragging right et gagne la pile de film! Aussi appelée affectueuse la Shit Pile, ces films sont souvent extrêmement mauvais. Un des meilleurs moments de la soirée est justement la remise du prix puisqu’on découvre quels horreurs il a gagné. Si cette personne possède déjà l’un des films dans la pile, il le remet à la personne arrivée en 2e position et ainsi de suite. Est-ce que demain sera la première édition pendant laquelle je figurerai parmi les tops? Je l’espère bien!


J'espère juste ne pas avoir à ajouter ce film-ci à ma collection...

Je vous reviendrai mardi avec un retour sur cette soirée qui s’annonce encore très intéressante et super longue… Qui aura la meilleure guess pour l’heure à laquelle l’événement prendra fin cette année? J’ai hâte de voir :-p

Shotgun Godin

Tuesday, 17 February 2015

Jamaïque 2015

Le 30 janvier dernier, mes parents, mon oncle, ma tante et moi avons laissé derrière nous un Canada couvert de neige pour nous rendre en Jamaïque pour une semaine. Je n’avais visité que la Floride auparavant en mars 2005. J’ai adoré l’expérience et j’y retournerai sûrement un jour mais je n’en ai payé qu’une petite partie et visiter les États-Unis n’est pas un gros clash culturel en soi. Pour ces raisons, je considère mon voyage en Jamaïque comme étant mon premier véritable voyage à l’étranger. Dans ce billet, je présenterai un résumé de ce que j’ai vécu durant les 7 jours que j’ai passé sur cette île située en plein cœur de la mer des Caraïbes.
Je vous rassure, ce ne sont pas toutes nos bouteilles!!!
Gros clash température en arrivant à destination : Qu’est-ce qu’il fait beau!!! Le soleil brille de mille feux à Montego Bay alors que nous prenons la route pour Negril. Notre chauffeur est enthousiaste et connaisseur. Tout au long de notre parcours, il nous informe sur l’historique des lieux que nous traversons tout en nous offrant plusieurs faits divers sur l’île. Il n’y a pas de doute, les Jamaïcains savent recevoir! Près d’une heure et demie plus tard, nous arrivons à notre hôtel : le Fun Holiday Beach Resort. Notre chambre n’est pas encore prête à notre arrivée mais nous avons immédiatement accès au dîner, ce qui n’est pas de refus. Après avoir mangé, nous nous dirigeons à notre chambre pour mettre nos maillots et c’est sans hésitation que nous sautons à l’eau. La plage est FANTASTIQUE!! On ne pourrait demander mieux. D’ailleurs, il ne s’est pas passé une journée sans que nous nous baignions à au moins deux ou trois reprises. L’hôtel comme tel était moyen mais nous avions payé pour un 3,5 étoiles, il fallait bien s’y attendre. L’essentiel était là par contre : Les chambres étaient propres et climatisées, le personnel était courtois et s’assurait de notre bien-être, la nourriture était excellente au goût mais ça manquait quelque peu de diversité et on n’en préparait pas assez en grande quantité. À part ça, rien à redire!
La vue depuis notre balcon
La plage de notre hôtel
Au niveau des excursions, nous avons pris la décision de ne pas faire affaire avec les représentants Sunwing et, après avoir discuté avec d’autres vacanciers, nous ne l’avons pas regretté. La majorité des excursions demandaient beaucoup de temps de déplacements pour peu de temps sur place et les montants à payer étaient assez élevés merci! De notre côté, nous nous sommes fiés aux habitués et leur conseils pour nos sorties. Nous avons tout d’abord été en excursion dans un glass bottom boat. Pour 50$ USD nous avons eu une sortie de près de 3h durant laquelle nous pouvions voir les récifs depuis le fond du bateau. Captain Larry nous a emmenés faire du snorkeling et nous avons nourri les poissons. Nous allions ensuite dîner sur une île où on nous a servi de la langouste fraichement apprêtée sur le grill avec des épices fraîches et locales en plus de beurre à l’ail. Un vrai délice! Lors de notre retour, nous avons longé la côte et appris à mieux connaître les gens qui nous accompagnaient, un couple d’Ontario, Gregg et Tracy, qui en étaient à leur 7e visite en Jamaïque. Leurs conseils nous ont dirigés vers une autre sortie tout aussi intéressante.
Photo prise au travers du fond du bateau
Les Godins qui se mouillent!
J'ai trippé comme une folle!!
Notre deuxième excursion a été faite sur mesure et a été une merveilleuse façon d’en apprendre d’avantage sur la vie en Jamaïque. Le responsable de service de taxi associé à notre hôtel, Steve, nous a fait faire une tournée de la région afin de nous faire découvrir la vraie vie jamaïcaine. Le long de la route, il nous a donné de l’information sur la faune et la flore locale ainsi que sur les différentes formes d’agriculture qui sont pratiqués sur l’île, plus particulièrement les plantations de cannes à sucre, de bananes et de noix de coco. Nous avons visité brièvement la ville de Savanna-la-Mar où nous avons vu à quoi pouvait avoir l’air une ville non-touristique. Steve nous a donné de l’information sur les centres économiques de la ville ainsi que sur le système scolaire et de santé. Les Jamaïcains n’ont peut-être pas accès à des services aussi bien développés que les nôtres mais il existe quand même de nombreuses ressemblances entre nos institutions. Nous sommes, après tout, tous deux d’anciennes colonies britanniques. Avant de quitter Savanna-la-Mar, Steve s’est procuré de la fibre de canne à sucre et de la noix de coco fraîche afin de nous faire goûter à ces produits. Nous avons remonté la route dans les montagnes, avons vu toutes sortes de villas et resorts et avons eu une vue extraordinaire depuis ces lieux! En redescendant, nous sommes arrêtés à un phare pour quelques instants avant de faire notre dernier arrêt au fameux Rick’s Café. En tout et partout, nous sommes partis pour près de 4h30. Ce fut de loin l’expérience que j’ai préféré comme il s’agissait de la découverte de la culture et de l’histoire de l’endroit.
La rue principale de Savanna-la-Mar (oui ils conduisent à gauche en Jamaïque)
La vue était incroyable du top de cette petite montagne!
C'est beau rêver!
Le phare sur la pointe ouest de l'île
Rick's Café!
Non... Je n'ai pas sauté. Nous ne somme restés que pour le temps de deux petites bières...

Comme autres activités, bien j’ai fait du parasail avec un gars de l’Ontario qui résidait à notre hôtel, nous sommes sortis dans un centre d’achat sans taxe à 10 minutes de marche de notre hôtel pour nous procurer des souvenirs et nous avions aussi l’entertainment sur place à notre resort. La soirée de talent show et le karaoké était vraiment bien et j’ai trouvé drôle d’avoir a expliqué le football à des Jamaïcains pendant le Superbowl, on s’entend que je suis loin d’être la personne avec le plus de connaissance à ce sujet! Si j’y retourne un jour, je n’ajouterais qu’une excursion à cette liste : la visite des installations Appleton Estate. Je ne suis pas du genre à faire de plage en tout temps, alors je peux honnêtement dire que je suis heureuse de n’être restée qu’une semaine. Le temps aurait été terriblement long si nous étions restés plus longtemps. Au moins nous avons eu la chance de relaxer au soleil car on n’a eu que du beau temps! Quelques petites averses isolées et c’est tout.
Je me prépare et essaie d'avoir la meilleure prise possible sur la caméra de ma mère
Steve et moi alors qu'on décolle
Talent show/Beach party qu'on a eu à l'hôtel. Limbo XTREME!!!
Comme premier voyage, je peux dire que je suis plus que satisfaite! Oui, il y aurait pu avoir plus d’activités. Oui, on aurait pu avoir un restaurant à la carte. Oui, j’aurais pu me passer du barista qui me courrait après (lire ici courrait après sa green card). Mais pourquoi est-ce que je m’arrêterais sur ces détails quand, dans l’ensemble, j’ai eu une expérience tellement positive! Si on me le proposait, j’y retournerais! N’est-ce pas là la seule preuve dont j’ai besoin pour me convaincre du succès de ce voyage? Je crois bien que oui!
CHEERS!!!!
En attendant que l’occasion se représente, je m’enligne pour faire d’autres voyages aussitôt que possible. J’ai la piqûre et je veux continuer sur a lancée. Je veux voir le monde! Si voyager vous intéresse et que vous cherchez quelqu’un pour vous accompagner, laissez-moi savoir. Je ne suis pas ben ben difficile et j’aime découvrir! :-)
Shotgun Godin

Saturday, 14 February 2015

Un samedi plus ou moins comme les autres

Ok parenthèse avant le début de ce texte!
(Je m’attendais à vous parler de mon voyage dès mon retour mais la fatigue a été plus forte que moi. Considérant la date de parution de ce texte, je repousse donc à mardi prochain le compte-rendu de mon séjour en Jamaïque.)
Ok parenthèse 2… sorry about that!
(Holy sh*t!!! Je ne m’étais même pas rendue compte que le dernier article que j’ai publié était déjà mon 50e depuis les débuts de ce blogue! Si je n’avais pas laissé la procrastination prendre le dessus à plusieurs reprises, j’aurais sûrement souligné le 50e article beaucoup plus tôt mais n’empêche que je suis plutôt fière d’être où j’en suis avec ce blogue. Ça me fait toujours du bien d’écrire et de voir qu’on me lit!)
Wooot!!! 50 posts!!!
Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, aujourd’hui est la « fête des amoureux »! 14 février : la charmante St-Valentin! Je n’ai jamais été fan de cet événement pour plusieurs raisons. La raison principale est que je trouve dommage qu’on ressente le besoin d’avoir une date en particulier pour célébrer l’amour. Il s’agit d’un sentiment si pur et beau, on ne devrait pas avoir à mettre une date sur un calendrier pour souligner les gens qui ressente une telle émotion. Je ne suis pas contre pas ici pour basher le principe ou pour tenter de convaincre qui que ce soit que j’ai raison de penser ainsi. Je vais plutôt embrasser le timing et souligner les gens que j’aime!
Sans eux, je ne serais même pas de ce monde! Mes parents avaient tellement d’amour à donner et cherchait tant à avoir un enfant que ma mère en était stressée. J’aimerais dire que j’exagère mais ce serait mentir. Ils se sont mariés à 20 vingt et ont tenté d’avoir des enfants pour près de dix ans avant de choisir l’adoption. Ils ont été chercher ma sœur à Saint-Jean en août 1986 alors qu’elle n’avait que quelques semaines. Ils avaient une petite brunette, leur première petite fille! Deux ans plus tard, la pression finalement enlevé de sur leurs épaules, ma mère est tombée enceinte. Personne ne la croyait en premier lieu! Mais 9 mois plus tard, une blondinette a vu le jour!
J’ai la chance d’avoir des parents aimants et disponibles. Nous sommes encore plus choyés d’être en mesure de dire que nous sommes tous en santé et en assez bonne forme! Parfois, ils m’exaspèrent et sont un peu envahissants, mais c’est ce pour quoi des parents existent non? Dans le fond, je sais qu’ils s’inquiètent simplement de ne pas avoir leur bébé alentour! Je les adore et je sais qu’ils m’adorent en retour!



Revenons donc sur la brunette qui est arrivé à Bertrand avant moi. Jolène et moi n’avons pas toujours été en excellent terme. À force de vivre avec quelqu’un on apprend à découvrir les aspects de cette personne qui nous dérangent et on dirait qu’on ne peut s’empêcher de ne voir que ceux-ci pour un bon bout de temps par la suite. Heureusement, on a réussi à surmonter tout cela. Ma sœur est aussi ma meilleure amie. On en a fait des coups ensemble. Nous n’avons pas la chance de passer énormément de temps ensemble comme nous ne vivons plus dans le même village et qu’elle a deux moineaux de qui elle doit s’occuper pendant que Christian travaille, mais on se parle à chaque jour! Je l’ai déjà mentionné à plusieurs reprises : ma sœur est un exemple de persévérance et de bravoure. Elle m’inspire! Et quelle bonne et belle maman elle fait!




On ne peut parler de maman sans parler de ses enfants. Luka et Marylou sont de véritables petits rayons de soleil. Pas moyen d’être triste ou de mauvaise humeur quand ils sont présents. Ce sont des êtres tellement simples qui ne demandent qu’à être aimé! C’est en observant des enfants qu’on se rend compte de tous les besoins stupides que nous nous créons. En autant qu’ils sont nourris, qu’ils ont un toit sur la tête et qu’on s’occupe d’eux, des enfants ne manqueront jamais de rien. Luka me fait fondre lorsqu’il me voit et crie « Mammaine!! ». Je n’ai jamais ressenti quelques choses de similaire auparavant. Je les aime et ils me font sentir aimé!




J’ai la chance d’avoir de très bons amis avec qui je peux pratiquement tout faire. On parle de tout, on niaise, on sort, on rit, on mange, on boit, on relaxe… Name it! Je peux compter sur eux pour me remonter le moral, pour me calmer et me ramener sur terre. Je peux parler d’absolument tout avec certains d’entre eux. Aucun tabou, pas de jugements. Je ne sais pas où je serais aujourd’hui sans mes amis les plus proche! Furn, Nath, Isabel, StPierre, Marty, Mike… Merci infiniment d’être qui vous êtes!

Je ne peux finir sans mentionner ma deuxième famille! Le monde de l’improvisation est si vaste et je suis extrêmement contente d’en faire part. En fait, je devrais plutôt dire que je suis immensément fière d’avoir rencontré tant de personnes extraordinaires. Je ne le dirai jamais assez : Vous êtes tous et toutes EXTRAORDINAIRES! À chaque nouvel événement, je ne peux m’empêcher d’être excitée à l’idée de vous revoir. Oui oui! À chaque événement! Je parle autant des tournois que des matchs hebdomadaires de la LICUM. Y’a pas meilleur endroit pour avoir du bon temps et pour lâcher son fou! Ma famille n’a de cesse de s’agrandir et ça me remplit de fierté! Shoutout à Elyse, Josée, ZaKAtaK, Seb, Renée, Amélie et aux autres membres de la Licum avec qui j’adore jaser à chaque semaine! Un autre shoutout à Tornado, Ann Marie, Randy, Robyn, Scott, Miguel, Andréanne et les autres membres du circuit qui sont au loin avec qui j’ai déjà hâte de passé à nouveau du temps qui ne peut faire autrement qu’être de qualité!


Je ne pourrai jamais exprimer assez fortement combien je tiens à vous tous!! Je vous souhaite une fin de semaine avec autant d’amour que de quantité de neige!! Joyeux St-Valentin à ceux qui carent. Joyeux samedi pour ceux qui pensent comme moi :-p

Shotgun Godin

Follow by Email