Tuesday, 28 April 2015

Cumberbatch of Movies

Personne ne sera surpris d’apprendre que je suis fan de Benedict Cumberbatch. Si je me trompe, ben bienvenue sur mon blogue, vous avez pas mal de rattrapage à faire!!! Ça commencé par son nom, évidemment! Comment rester indifférente à un nom comme celui-là? Puis, en écoutant Sherlock, je suis rapidement tombée sous son charme. Pourquoi? Comment? Qu’est-ce que je lui trouve?... bonne questions!

Je l’ai découvert en écoutant la télésérie britannique Sherlock. Le personnage est intéressant mais ça ne relève pas seulement que de lui mais aussi beaucoup de l’écriture de la télésérie. N’empêche que la manière dont il le rend doit être soulignée car c’est chose faite avec brio! Le personnage est hautain, condescendant, analytique et rude. Malgré tout, il est freagin attachant!! Comment ça se fait? JE NE SAIS PAS!!!! C’est ce qui rend la chose si incroyable! Ça n’a pris qu’un épisode (quoi qu’un épisode dure quand même 90 minutes) pour que je sois complètement vendu à la série et aux acteurs!


Maintenant, pourquoi il me fait tant d’effet? Je crois que ça commence réellement avec sa voix. Le timbre grave, l’éloquence dont il fait preuve, sans oublier le merveilleux accent (Autant je veux aller en Angleterre, autant je crains ce jour car je serai complètement emportée par leur accent que j’adore!) ou son incapacité à prononcer le mot « Penguins »! Ce que je comprends plus ou moins quant à mon obsession envers lui, c’est son sourire! Son sourire est plutôt ordinaire selon mes standards. C’est normalement la première chose que je remarque sur un homme alors pour lui, ça n’aurait pas nécessairement accroché. En fait, plus j’observe chacune de ses facial features de façon individuelle, plus je me pose de questions. En fait, pas moyen d’observer les éléments d’un tout si unique! C’est ce qui fait son charme. Séparé, ces éléments sont weird. Ensemble, ça crée un résultat final que je n’aurais pas cru pouvoir qualifier ainsi en premier lieu mais je n’ai pas le choix car je suis depuis longtemps convaincue : Benedict Cumberbatch est HOT!


Ok maintenant que vous comprenez d’où tout ceci vient, il est temps d’expliquer où je vais. Je suis fan! C’est clair. Mais pourtant je n’ai vu que très peu de ses film! Je ne l’ai découvert que très récemment et j’ai vu les films dans lesquels il a joué dernièrement. Mais qu’en est-il de ses débuts? J’ai peut-être manqué d’excellents films (et d’autres sûrement pas mal moins bons) le mettant en vedette ou en arrière-plan. C’est pourquoi je me suis donnée un nouveau projet qui se résume à écouter le plus de ses films possibles dans l’ordre de parution de ceux-ci. J’ai donc commencé ce périple dimanche dernier avec le premier long métrage que j’ai réussi à trouver : Starter for 10 dont voici mon impression


James McAvoy lead ce film avec tout un charme dans le rôle de Brian Jackson! On le suit durant sa première année à l’Université de Bristol avec tout ce que ça implique : party, colocataires, l’académique,  les filles et des compétitions de style « college quiz show ». En général, ce film offre une prémisse déjà-vu et ne sort pas trop en-dehors des sentiers battus. Le charme de ce film se retrouve dans son humour intelligent et le jeu de ses acteurs, toute une brochette de noms que j’aime bien dont Charles Dance, Catherine Tate, James Corden, Dominic Cooper, Simon Woods & Mark Gatiss.
Pour ce qui est de Cumberbatch, il incarne le rôle de Patrick Watts, capitaine de l’équipe de l’université de Bristol pour la compétition University Challenge. Il est condescendant, arrogant mais aussi très émotionnel. Je m’attendais à le voir dans une ou deux scènes mais au lieu de cela son personnage prend quand même pas mal de place. Ce n’est pas un grand rôle mais il a ses moments.


Tout au long de ce projet, je prendrai quelques notes par rapport aux films que j’ai vus et quand j’en aurai plusieurs mis à l’écrit, je publierai sur mon blogue mes impressions. Vous pouvez aussi savoir quels films j’écouterai en me suivant sur Twitter puisque j’utiliserai le hashtag #CumberbatchOfMovies (Merci Isabel!) lorsque je travaillerai sur ce projet.

À la prochaine!
Shotgun Godin

Saturday, 25 April 2015

Le plan est simple...

Je le dis souvent, peu importe l’expérience que tu vas vivre, la façon dont tu vas la percevoir dépend entièrement de ton attitude! Ça fait des semaines que j’étais au courant des célébrations du 125e de la ville de Moncton et je dois admettre que ça fait des semaines que je m’en moquais ouvertement. « Tu parles d’une idée de génie, des activités extérieures en avril!! Bravo champion! » ou « Simple Plan? Really?!?... » étaient les deux points que j’apportais le plus souvent quand on en parlait.

Pourtant, hier, lorsqu’on s’est mis à discuter de nos plans pour la soirée, j’ai avancé de façon plus ou moins ironique l’idée d’aller au show du 125e. Pourquoi pas? Qu’est-ce qu’on va faire de mieux ce soir vraiment? Écouter un film ou jouer des board games? J’adore ces deux activités mais ça fait du bien de temps en temps changer d’air!! Les autres n’étaient pas opposés à l’idée alors on a commencé à planifier un souper et tout le tralala question de souligner du même coup la fin des examens de Nathalie! (Good job!! Tu es enfin une bachelière asteur! Welcome to the club :-D)
See! C'est pas si pire que ça :-p
 « Non mais Shotgun… Y’avais-tu pas une game de hockey hier soir? »… Yep je sais! Pi je sais que j’ai dit plus tôt dans ce blogue que ça me prendrais tout un événement pour que je manque une partie des Canadiens pendant les séries. La raison principale pourquoi j’ai décidé d’y aller malgré tout : CABIN FEVER!!!! (Aussi la game était sûrement pénible à watcher!) Non mais je viens écœurée d’être à l’intérieur en tout temps. En plus, le soleil est finalement sorti juste avant qu’on parte pour le souper et juste ces quelques rayons qui m’ont frappé le visage étaient suffisants pour recharger mes batteries! Je portais mon manteau d’hiver avec des vêtements légers en-dessous et j’étais extrêmement confortable! Quelle belle soirée on a eu côté température. Comme je suis contente pour l’organisation des événements! C’était tout un gamble et vous avez gagné gros!

#SelfieInTheSunlight
Enfin, on finit notre souper et on se rend au Parc Riverain pour le spectacle. On pogne la dernière chanson de Chris Colepaugh et on se retrouve à attendre que Simple Plan monte sur le stage. On se dit que tant qu’à s’être rendu là, on est aussi bien de les regarder jouer un peu! Après quelque chose comme une demi-heure, les voilà sur scène. Je ne déteste pas leur style ni leur musique, mais je ne suis pas non plus une fan. À leur début pas mal plus, quand j’étais encore à l’école primaire tsé… Mais depuis, j’en ai vu d’autre. Pourtant que je me suis laissée emporter par le rythme et je me suis retrouvée à chanter avec eux. J’ai sauté, j’ai chanté et j’ai crié parce que vraiment, c’est un concert et c’est ça qui est trippant! On a eu droit à un concert gratuit, on a tu fini de chialer parce qu’on n’est pas des die hard fans du band qui a été choisi! En plus, Simple Plan : band bilingue! Le choix était vraiment logique et bien pensé par la ville et le gouvernement (Et Coca-Cola!! N’oublions surtout pas Coca-Cola!) Sommes toute, j’ai vraiment enjoyé le concert et ma soirée!


Peu importe les concerts auxquels j’ai assisté, j’ai toujours trouvé moyen de profiter du moment et d’avoir un fun fou! Tout est dans la tête!! J’ai vu toute sorte de show : Metallica, U2, Les Trois Accords, Swing, Noir Silence, City and Colour, les Backstreet Boys, Elvis Story, Australian Pink Floyd, Jon Lajoie, The Lost Fingers… et j’en passe plusieurs! Si tu vas là avec un esprit ouvert et l’intention d’avoir du bon temps, guess what, ça va arriver! Et c’est ce que j’ai décidé de faire hier. Merci à la ville, merci aux nombreux commanditaires et merci aux artistes de s’être prêtés au jeu!

Bonne fin de semaine!
Shotgun Godin

Tuesday, 21 April 2015

Et si c'est la fin du monde...

Titre de blogue qui m’inspire beaucoup de choses en ce mardi matin. En fait, ce titre m’a été inspiré par l’actualité des médias sociaux. En ce temps-ci de l’année, je vois beaucoup de message de désespoir grandissant alors que des étudiants voient leur séance d’examen s’éterniser. D’autres messages démontrent la joie de gens qui ont (finalement) terminé leur degré universitaire. Je lis tout ça et ça me rappelle quand c’était mon tour de passer au travers de ma dernière année. Ça me fait revenir en 2012, alors qu’une grosse partie de ma vie prenait fin et que la menace de la fin du monde pesait sur la Terre (yeah right…) Trois ans déjà!!! Ça se peut tu!!!


2012 a été une année remplie de succès et de réussite de mon côté. Cette même année, j’ai célébré mon 23e anniversaire le 23 mars. C’est quand même une belle coïncidence que mon année chanceuse ait été célébré l’année de l’obtention de mon baccalauréat! Quand je pense à 2012, c’est sûr que je me souviens de mon dernier projet, de mon dernier examen et de ma remise des diplômes. J’ai eu d’autres moments marquants aussi comme l’annonce que ma sœur est enceinte, son mariage, mon premier long terme en enseignement, etc. Tout de même, quand je pense à 2012, je ne peux oublier un moment en particulier : Un moment qui m’a fait peur, m’a fait souffrir, qui m’a changé à jamais! Le 19 avril 2012, je subissais ma chirurgie au laser pour corriger ma vision. Je me suis toujours promis que j’irais de l’avant avec cette opération. J’avais frappé un mur à quelques reprises avant de pouvoir finalement prendre un rendez-vous officiel. J’étais trop jeune, un imprévu (une voiture qui lâche dans la cour d’un garage tsé) qui coûte cher, un timing impossible. Les raisons pourquoi le tout a tellement tardé sont nombreuses. 2012 était la bonne année pour le faire! Ce ne fut pas facile mais je suis passée au travers et je le ferai de nouveau si le besoin se présente.

2012 a été toute une année pour les Godin
Je me suis promise que je ne cacherais jamais rien à quiconque voudrait en savoir plus sur la procédure. Je ne cherche pas à décourager qui que ce soit, croyez-moi! Ça peut sonner harsh, mais c’est la vérité et ça en vaut la peine! Si vous êtes prêts, on peut y aller!

Tout d’abord, il faut passer à travers une panoplie de test pour savoir si oui ou non on est éligible. Ces tests sont offerts gratuitement et ce même si vous changez d’idée. On teste le degré de correction à apporter, la pression de ton œil, l’ouverture de ta pupille lorsqu’elle est dilatée au maximum, etc. Ces deux derniers points sont les plus étranges alors qu’on applique des gouttes dans ton œil : la première pour dilater la pupille, la deuxième pour geler. Pour prendre ta pression, on applique un outil de mesure de la grosseur d’une plume directement sur la surface de l’œil. C’est tellement étrange de voir ça se rapprocher puis de voir la surface de ton œil bombé vers l’intérieur mais de ne rien sentir du tout! Une fois tous les tests effectués, vous connaîtrez le verdict avant de rencontrer un comptable pour vous informer des coûts accompagnant votre opération. Les histoires de 490$/œil ne sont pas complètement fausse, mais plus personne ne paie ces montants car ce sont des procédures utilisant des technologies et techniques dépassées. On recommande à tous les clients l’opération wavefront custom qui est évidemment la plus dispendieuse mais aussi la technologie la plus développée et la plus sûre. Peu de gens refusent et je les comprends! C’est ta vision quand même, tu ne veux pas messer around avec ça! Mon verdict? Une belle somme de 4600$. C’est un peu plus élevé que la norme car ma vision est plus faible et mon œil plus complexe que leurs autres clients, mais en général ça tournerait quand même aux alentours de 4000$. Enfin, tu prends rendez-vous, on te remet une prescription de tous les produits médicinaux dont tu auras besoin avant et après l’opération (pad nettoyante toute la semaine avant l’opération, gouttes anti-inflammatoires, d’autres qui sont antibiotiques et finalement des gouttes lubrifiantes) et tu repars en t’assurant de porter des lunettes de soleil peu importe la température extérieur comme tes pupilles sont vulnérables. Avoir les yeux aussi noirs, ça fait presque peur!

Sans farce, ça avait l'air de ça!
Le jour-même de l’opération, j’étais TRÈS nerveuse! Tu as droit à un accompagnateur donc au moins il y a ça d’encourageant. (David a été exemplaire durant toute la journée d'ailleurs! Je n'aurais pu demandé mieux et je lui en serai à jamais reconnaissante!) À ton arrivée, une fois que tu es enregistré, on t’installe dans une salle d’attente. L’autre côté de la porte, c’est là que ça se passe! En attendant ton tour, on te prépare en assurant que les yeux soient bien nettoyés et en y plaçant les gouttes nécessaires. Petit surplus : on te donne aussi un calmant si tu le désires. Conseil d’ami : PRENDS-LE!!! Un homme qui vient de subir la chirurgie sort de la salle et ne dit rien. Sa femme (j’imagine) l’attend et l’aide à s’assoir. Elle me demande si j’ai accepté le calmant. Je lui réponds à l’affirmative, elle me dit que cet homme en avait pris deux mais qu’il aurait bien pu en prendre plus! On l’envoie voir un optométriste avant de lui donner son congé et c’est maintenant mon tour d’aller en salle d’opération. Mon niveau de stress était déjà élevé, cette femme n’a absolument pas aidé. Une fois entrée, l’accompagnateur peut aller dans une autre salle où il pourra suivre l’opération en direct.

*Désolé à l’avance à tous les cœurs sensibles parce que c’est maintenant que le vrai fun commence!*

On t’assoie sur une chaise allongé qui pivote entre deux immenses machines. On te couvre les deux yeux de façon individuelle et on t’explique comment le tout se déroulera. On te demande si tu es prêt et c’est parti! On découvre un œil à la fois pour tout d’abord en couper la surface. Pour s’assurer que ton œil ne bouge pas durant cette procédure, on applique une sorte de ventouse et pop out ton œil hors de son orbite. À ce moment précis, j’ai su ce que c’était que d’être RÉELLEMENT aveugle car tu perds la vision le temps qu’il est sorti. Un laser coupe la surface, on s’assure que le flap est bien formé, on remet l'oeil en place, on le recouvre et passe au deuxième. Si ça peut vous rassurer, la succion de l’œil hors de son orbite n’est pas douloureuse, c’est juste étrange. Ton œil est gelé après tout. C’est le cossin qu’ils utilisent pour tenir tes paupières ouvertes qui est écœurant! Ton œil est gelé, pas la peau tout autour de lui et c’est très inconfortable!

Une fois les deux flaps prêts, on fait pivoter la chaise sous le laser. Avant de commencer, on t’assure que l’odeur de brûlé que tu sentiras pendant l’opération ne provient pas de ton œil… Pas très rassurant right! Je n’étais pas convaincu mais j’ai fait ma recherche (quelques jours après quand j’ai eu droit de regarder un écran d’ordinateur de nouveau) et il s’agit en fait d’une réaction chimique. (Suivre ce lien si vous voulez en savoir plus: http://www.usaeyes.org/lasik/lasik-smell-burn.htm.) Normalement, leurs clients réguliers restent en moyenne 15-20 secondes sous le laser pour arriver à une correction parfaite. On m’avertit que ce ne sera pas le cas pour moi et que je devrai rester aussi immobile que possible durant toute la durée de l’opération. Pas de panique par contre, si tu bouges ton œil (parce que non, on ne le pop pas à ce moment-ci), le laser s’arrêtera automatiquement. On soulève le flap et me demande de fixer une lumière orangée que je ne vois pratiquement pas et ça commence. Alors que mon premier œil est sous le laser, dans la salle à côté où David suit la procédure, un chirurgien passe et s’arrête. Il lui dit « Elle devait avoir la vision très faible… ça prend du temps! » à quoi David lui a répondu « Sa vision était à -10.75 et elle doit rester sous le laser pour 40 secondes. » Le chirurgien siffle d’étonnement et continue sa routine.

Quarante secondes! Ça peut paraître court comme temps mais croyez-moi ça semblait être une éternité!! La chirurgienne qui me donnait des updates sur le temps restants n’aidait pas mal cause! En plus, l’odeur était vraiment dérangeante! Une fois le premier œil terminé, j’ai senti tous les muscles de mon corps se relâcher et un soupir échapper de mes lèvres. Ils procèdent à remettre le flap en place à l’aide d’eau et d’un pinceau, recouvre l’œil et prépare le deuxième. Si le premier était long, le deuxième était interminable car tu sais trop bien ce qui va suivre! Mes muscles étaient tellement crispés que j’ai eu de la douleur pour des semaines! On replace le flap et m’informe que le tout est un succès et qu’on va maintenant m’aider à retourner dans la salle d’attente.

Si j’entends encore une fois quelqu’un qui prétend que les gens disent « Je peux voir! » à la suite de l’opération, je le frappe! Personne n’a jamais pu avoir un tel discours parce que personne ne peut avoir réussi à volontairement ouvrir ses yeux suite à cette opération! L’inconfort est indescriptible! Un carré de sable dans les yeux n’est pas assez fort. Tes yeux coulent, tu as mal partout et TU REGRETTES! Avant de pouvoir partir, il te faut voir un optométriste qui s’assure que les flaps n’ont pas bougé et te met d’autres gouttes. Puis ton chauffeur a la permission de te ramener à la maison où on te demande de dormir pour quelque heures mais pas plus de trois ou quatre car tu dois manger à cause des calmants que tu as pris plus tôt. Je dis "ton chauffeur" car pas moyen de conduire après ce genre d’intervention. D’ailleurs, tu ne peux conduire pour les 3 prochains jours et on te recommande de ne pas conduire de nuit pour au moins une semaine. Une fois arrivée, David m’a collé les pads protectrices sur les yeux (on ne voudrait pas les frotter durant son sommeil) et je lui demande très peu gentiment de me sacrer la paix! Question que ce soit très claire dans votre esprit : JE REGRETTE TOUT!!!

Pour quelques jours tu dois te taper ça sur les yeux pour protéger les flaps. J'avais l'air d'une mouche!

Lorsqu’il me réveille au bout de trois heures, je me sens déjà BEAUCOUP mieux! Il retire mes pads, m’aident à appliquer mes gouttes et mes larmes de douleur se transforme rapidement en larmes de joie. Je n’en reviens pas! JE VOIS!!! Les seuls signent d’enflure se font sentir car j’ai l’impression d’avoir un voile devant les yeux, mais c’est tout! J’appelle mes parents pour les rassurer, je mets mes lunettes de soleil (parce que oui, tu dois les porter à l’intérieur et à l’extérieur pour quelques jours) et je vais manger. Je raconte mon expérience à ma belle-famille en omettant certains détails, on est autour de la table quand même! Les prochains jours sont plutôt pénibles. L'inconfort est moindre mais je ne peux pas conduire, ni lire, ni écouter la télé, ni utiliser un ordinateur, ni vraiment texter d’ailleurs. En plus j’ai un horaire très précis à suivre pour mes trois différentes sortes de gouttes! Heureusement, deux choses sont venues à mon secours : des audio books et la merveilleuse température! J’étais en train de lire un des livres de la série A song of ice and fire (Game of Thrones pour ceux qui ne le savent toujours pas) et je me le suis donc procurer en version audio afin de continuer à m’avancer dans celui-ci. Vous vous souviendrez aussi qu’en 2012, on a eu une vague de chaleur qui a frappé la province en fin avril. Il faisait 25-30° à l’extérieur alors je m’étendais au soleil avec mon MP3 et mes lunettes polarisées! Je me suis rapidement remise de l’opération et dès le lendemain, ma vision était presque parfaite! À mon rendez-vous de 3 jours, ma vision était enfin 20/20!

Quand je dis que tu deviens timer!
TL;DR – La chirurgie au laser, comme toute autre chirurgie dans le fond, est très dur sur une personne! C’est désagréable, stressant et inconfortable! Mais ça en vaut la peine!!! Trois ans et deux jours plus tard, je ne regrette toujours rien! Si vous considérez le faire, ne vous arrêtez pas sur les détails écœurant de cette description, pensez aux résultats! Le véritable inconfort dure quelques minutes voire quelques heures si vous n’arrivez pas à vous endormir rapidement et c’est tout! Je ne pourrai jamais assez recommander cette procédure qui a changé ma vie!

À la prochaine!
Shotgun Godin

Friday, 17 April 2015

La plus belle saison de l'année

Je parle évidemment de la saison des séries éliminatoires de la LNH! Je ne suis pas une die hard fan de hockey. J’ai mon équipe, les Canadiens de Montréal, que je suis de façon plus ou moins régulière. J’ai été les voir jouer live à trois reprises déjà et je compte bien continuer à le faire au moins à tous les deux ans. Pour ce qui est de regarder les matchs à la télévision, je choisi ceux que je veux regarder selon la grille horaire (je suis une couche-tôt après tout) et les équipes contre qui ils jouent. Donc non, je ne suis pas religieusement 3-4 différentes équipes et non je ne m’empêche pas de sortir à cause d’un match de hockey, sauf…

Pendant les séries éliminatoires, alors là on ne parle plus le même langage! L’enjeu est plus grand, le niveau de stress plus élevé et l’ambiance que ça crée un peu partout au pays  est facile à remarquer (je ne peux malheureusement pas parler pour les États... mais je doute que ce soit aussi intense là-bas!) On en parle partout! Au bureau, à l’épicerie, dans les écoles, à la maison, etc. Je suis de près les résultats de toutes les équipes impliquées et j’aurais BEAUCOUP de difficulté à trouver une raison valable pour manquer un match des Canadiens. Et pourquoi je voudrais manquer ça!!! Suffit de penser aux deux premiers matchs de la série Ottawa vs Montréal pour comprendre que ce serait complètement fou de manquer quelque chose d'aussi enlevant! (Btw la série d'image que j'ai trouvé pour les séries est amazing! Suivez ce lien si vous souhaitez les voir de façon plus détaillée http://epoole88.tumblr.com/ )


En effet, le premier match de cette série était tout simplement EPIC! J’ai vécu toute sorte de différentes émotions et ce dans un très court laps de temps (surtout durant la 2e période). Markov qui marque dans son propre but (il y a eu des larmes et beaucoup trop de « aawww non!!! ») 1-0 OTT, les buts de Mitchell et de Plekanec séparés que par 15 secondes 1-2 MTL. Les deux punitions qui arrivent immédiatement après dont la majeur à Subban… ugh!* Price qui multiplie les arrêts mais ne peut demeurer parfait 2-2. Eller et son échapper en infériorité numérique 2-3 MTL (d’autres larmes mais de joie à ce point-là!) Et les deux autres buts en deuxième qui amène le score à 3-4 MTL et qui demeurera la marque finale.
*Ugh à Subban et non aux arbitres. La call était bonne, les règlements sont clairs lorsqu’il y a blessure. Subban a fait sa diva pour les caméras comme à l’habitude… Je comprends sa frustration après avoir vu Stone de retour sur le banc par contre. Blessure mineure ou non, il n’aurait pas dû revenir au jeu! C’est pourquoi j’applaudis la décision de ne pas suspendre le #76 du prochain match.


Le 2e match de la série était encore une fois tout aussi enlevant! C'est drôle comment certains moments m'ont rappeler le premier match. Ottawa marque le premier but en première période (eux-mêmes cette fois-ci!). Habs répliquent en deuxième (le retour de Pacioretty se fait sentir!!) et partent en échapper quelques secondes après ce premier but mais ne marqueront pas cette fois-ci. Plus tard ils prendront les devant (Subban!!) et ce jusqu'en fin de 3e. Je dois admettre que j'étais très méfiante. J'avais peur que le jeu soit très (trop) physique lors de ce deuxième match mais heureusement tout s'est bien déroulé! Encore une fois, c'est l'indiscipline qui a fait la différence! Tu ne peux pas te permettre de prendre des punitions stupides pendant les séries! Le score à la fin du temps réglementaire était 2-2 donc on est allé en période de prolongation UGH!!! Je déteste ça!!! Le stress AAAGGGGHHHH!!! Et les Canadiens ont marqué et remporté le deuxième match de cette série (Galchenyuk!!) sans avoir à jouer pendant plusieurs périodes additionnelles**
**N'oublions pas ici que durant les séries, les périodes de prolongation sont de pleines périodes de 20 minutes à 5 vs 5. Pas de tirs de barage, que de nouvelles périodes jusqu'à ce que, finalement, une équipe marque!

Les séries vont bon train et, comme à chaque année, je participe à un pool. J’ai décidé d’afficher mes prédictions sur mon blogue afin de les avoir d’archiver en un endroit facilement accessible comme ma feuille n’est plus en ma possession. À nos bureaux, c’est une one shot deal! Tu prédis les séries en entier, pas d’histoire de recommencer à chaque ronde. On va espérer que je ne suis pas complètement dans le champ! Je vous invite à observer mes prédictions et à les commenter si ça vous dit. ***
***Je ne peux pas croire que je n’ai pas plus pensé à mes affaires et écrit ce texte pour mardi dernier! Je vous assure que les prédictions qui suivent ont été fait mercredi matin puisque je participe au pool du bureau. Rien n’a été changé! Croyez-moi ou non, c’est entièrement votre choix!


Vous remarquerez que, bien que j’ai emmené les Canadiens jusqu’en finale d’association, je ne leur accorde pas la victoire contre les Rangers. J’espère qu’ils me prouveront que j’ai tort et que je devrais prédire avec mon cœur plus souvent qu’avec ma tête! Je m’amuserai tout de même à faire des prédictions par ronde sur mon blogue juste pour le fun. Les règles que je m’impose seront simples : si mes prédictions étaient bonnes, je ne change rien au tableau. Je ne peux donc modifier le tir que si j'ai fait des erreurs durant la ronde précédente. Donc si je résume l’image ci-dessus, mes prédictions pour la première ronde (et tout est encore possible même en date du 18 avril) sont :
Ducks vs Jets => Ducks en 6
Canucks vs Flames => Flames en 7
Blues vs Wild => Blues en 5
Predateurs vs Blackhawks => Blackhawks en 6
Canadiens vs Sénateurs => Canadiens en 6
Lightning vs Red Wings => Lightning en 6
Rangers vs Penguins => Rangers en 5
Capitals vs Islanders => Capitals en 7

Peu importe pour qui vous prenez. Je vous souhaite à tous et à toutes une bonne saison des séries!
Shotgun Godin

Tuesday, 14 April 2015

Espèce de brayeuse!!!

**Waille… Les vacances ça ne me fait pas moi! De retour au travail mardi, j’étais persuadée qu’on était lundi et donc je n’ai rien écrit. Par la suite, j’ai tellement été occupée à la job durant cette courte semaine que, quand samedi est arrivée, je n’avais plus le goût de rien faire et encore moins d’écrire… Me voilà donc très en retard sur mon blogue!**

En fin de semaine, je me suis auto-torturée. Attention, on parle ici de torture et non de mutilation!!! Pourquoi je dis ça? Bien parce que j’ai accepté d’accompagner mes amis à la SPCA de Moncton pour aller voir les chiens et les chats qui s’y trouvaient. Au début tout allait bien. Les chiens étaient à l’extérieur et ils étaient excités d’avoir de la visite, même un peu trop excités. La majorité d’entre eux jappaient bruyamment et nous suivaient du regard. Ce n’est que plus tard, lorsque j’ai vu les chiens plus sages et ceux plus âgés que j’ai perdu contrôle sur mes émotions.

Il y a quelque chose de terrible à voir un animal accepter son sort. J’ai vu deux chiens en particulier qui étaient clairement plus âgés et j’ai senti mon cœur se briser quand je les ai approchés.  Ils étaient calmes… trop calme! J’ignore s’ils étaient là depuis longtemps mais ils semblaient blasés. Ne croyaient plus en leur chance de sortir. Ils restaient couchés ou assis et nous regardaient sans plus. Ils ne cherchaient pas à nous séduire et c’est comme ça qu’ils m’ont séduit! L’un d’eux a fini par se rapprocher et m’a laissé lui gratter le museau. Il était tellement tranquille, c’est à peine s’il réagissait quand je le touchais. Je n’ai pas pu faire autrement, je me suis mise à pleurer. Juste en parler et les larmes me montent aux yeux. Je ne peux faire autrement que m’imaginer ces pauvres bêtes finir leurs jours dans ces cages et ça me détruit de l’intérieur.


Je comprends par contre… Si j’avais à adopter un des chiens qui étaient présents la dernière fois, j’irais sûrement pour un plus jeune. Je suis tellement sensible que je trouverais difficile de prendre en adoption un animal à qui il ne reste que 3-4 années à vivre (si on se fie à la moyenne bien sûr). En plus, il est vrai que plus un chien est âgé, plus il sera difficile pour lui de s’adapter à son nouvel environnement et à pouvoir suivre des commandes simples. C’est beaucoup plus tentant de pouvoir avoir un chiot ou jeune chien qui saura apprendre encore quelques trucs et jouera avec ses maîtres. Enfin, plus un chien est âgé, plus les frais associé à sa santé risque d’être élevés. Souvent ils auront besoin de nourriture spécialisée et, dans certains cas, ils auront à visiter le vétérinaire de façon régulière. Je comprends, mais je suis tout de même triste. *** Woh! Alors que j'écrivais ceci, j'ai su, grâce à la magie Facebook, que l'un de ces chiens âgés a été adopté. Ça me rempli de joie!!!***

Mes amis, de leur côté, ont trouvé le match parfait! Lily est tout ce qui a de plus adorable! C’est une Border Collie mixte de 7 ans qui est en pleine forme. Elle est calme et posée, sait déjà comment se comporter à la maison. Elle sait s’assoir, donner la patte, se coucher, rouler (quoi qu’on ne l’ait pas encore vu faire) et elle adore rapporter la balle! En plus, elle se comporte très bien avec Bobby, le chien qui vit à l’étage au-dessus. C’était trop drôle de la voir se promener comme elle est plutôt maladroite. Pourtant elle est aussi gracieuse et légère dans ces mouvements ce qui est quelque peu contradictoire. Elle semble très bien s’adapté à sa nouvelle maison anyway!


Ça me rend tellement heureuse pour eux que d’avoir trouvé un si bon animal de compagnie. Je ne suis presque pas jalouse…! Honnêtement, ça eu pour effet de m’aider à finalement me décider : Il faut que je me loge! Je pense de plus en plus sérieusement à faire la move de m’acheter une maison dès cet été. Je veux ma place à moi et je veux pouvoir avoir des animaux de compagnies! Comment mentionné auparavant, j’aimerais avoir 2 chiens et un chat. Le chat, je l’ai déjà. Quand j’aurai ma place, Vtec s’en vient avec moi à Moncton. Pour ce qui est de Rouky, ça reste à voir. C’est sûr que je l’adore mais mes parents lui ont donné de TRÈS mauvais plis que je ne suis pas sûre que je veux subir en tout temps. En plus, il est tellement attaché à mon père, je ne suis pas convaincue qu’il aimerait s’en séparer.

Look at them... soooo comfy!!!

Ne vous en faites pas, je ne considère pas m’acheter une maison SEULEMENT pour avoir des animaux de compagnies. Je veux avoir ma propre place depuis un bon bout de temps. Par contre, me loger seule en appartement serait pas mal dispendieux et en faisant de courtes recherches, je me suis rendue compte qu’avoir une hypothèque ne me coûterait pas beaucoup plus cher qu’être en location. J’ai un emploi stable, je suis assez responsable et je veux mon indépendance. Les deux derniers jours n’ont fait que confirmer ce que je savais déjà : Je veux ma place à moi où je pourrai faire ce que je voudrai, quand je le voudrai sans craindre de déranger. Une maison que je pourrai décorer et retravailler, où je pourrai accueillir mes amis et ma famille ou rester seule quand je me sentirai antisociale. Une maison où accueillir des animaux qui me tiendront compagnie. C’est une ÉNORME étape, mais je me sens prête à la franchir.

On se retrouve samedi avec encore plus de FEELS!! puisque les séries éliminatoires vont être en cour. GO HABS GO!!!
Shotgun Godin

Saturday, 4 April 2015

Quasi vacance et random réflexion

Nous ne sommes pas nécessairement croyant, mais la grande fin de semaine de Pâques demeure une belle occasion de passer du temps en famille. Bien que je sois sur la route pour la 4e fois en 5 semaines, aujourd’hui je relaxe. Les préparatifs vont bon train pour la première chasse aux œufs de Pâques de Luka. Ballon, jouet, chocolat et un beau gros repas nous attendent aujourd’hui! On fait ça aujourd’hui chez les Godin comme il ira chez les Boucher/Lanteigne demain.


De l’autre côté des murs chaleureux de la maison, une nouvelle tempête de neige s’acharne sur nous. J’espère sincèrement que ce soit la dernière parce que je commence à en avoir plein mon casque! Don’t get me wrong, je suis fan de la neige! Pour moi, chaque saison à sa raison d’être et son propre charme. Bien que je préfère les multiples couleurs des feuilles en automne, je dois admettre que les paysages blancs purs en hiver sont vraiment magnifiques! Sauf que quand avril arrive, j’aime bien revoir le gazon, les bourgeons et surtout le soleil qui brille de mille feu! On va garder le moral et souhaiter que cette nouvelle neige n’ait pour effet que d’accélérer la fonte!
….Non! Parlons d’autre chose, je n’arrive pas à ne pas être découragée!


Je me sens en vacance! Même si je ne suis pas chez moi (c’est relatif bien sûr!) je peux quand même m’étendre sur le sofa et ne faire que ce qui me plait! Juste hier, je ne me suis levée qu’à 10h, j’ai eu un massage à midi, je me suis prélassée sur le sofa près du feu en écoutant Game of Thrones et en jouant Animal Crossing et j’ai pris un bain en fin de soirée avant de regarder la partie des Canadiens! La grosse vie sale quoi!



Être chez mes parents, ça me donne encore plus le goût d’avoir ma place à moi. J’ai hâte de pouvoir accueillir mes amis et ma famille pour des soirées sociales ou pour un bon repas! Prendre le temps de cuisiner pour une gang me manque. Pouvoir décorer et agencer la place à mon goût aussi! (Je manque de place pour mes collections Lego!!) Je garde un œil ouvert si jamais une maison se présenterait à un prix raisonnable. Sait-on jamais, je pourrais avoir une maison à mon nom cet été!! Pas facile par contre de trouver quelque chose qui me conviendra dans la région du Grand Moncton…

Trève de drôle de pensée, je me remet en mode relaxation avec plus de Game of Thrones d'ici à ce que la visite arrive.

À la prochaine!
Shotgun Godin

Follow by Email