Monday, 25 April 2016

Une road trip et des conférences

Je suis sur la route toute la sainte journée alors ce post ci sera très court. Surtout que je l'écris depuis un McDonald a quelque part entre Truro et Halifax.

Cette semaine a lieu la 8e édition du Canadian Waste Resource Symposium à Halifax et j'y suis présente, toutes dépenses payées, pour représenter notre compagnie. Mon employeur et moi assisteront à plusieurs conférences et feront aussi des tours des installations de la région.
En plus des activités incluent dans la programmation, nous nous sommes cédulé deux autres rencontres avec des partenaires nationaux afin de discuter de l'avancement de nos projets. Ça promet d'être une semaine chargée mais aussi très enrichissante et qui m'aidera grandement à développer mes connaissances et compétences en lien avec mon emploi.

J'espère quand même avoir un peu de temps libre en soirée pour pouvoir profiter du centre de conditionnement physique et surtout de la piscine de l'hôtel! On a bien le droit de relaxer de temps en temps pareil!
Ceci étant dit, ne vous étonnez pas de ne pas voir de mise à jour sur mon blogue vendredi comme je serai très occupée, jour et soir, au courant de la semaine. Je vous ponderai un petit quelque chose samedi à la place.

Bonne semaine!
Shotgun Godin

Friday, 22 April 2016

#Boston2016

Je me suis donnée un défi personnel depuis quelques années. Ce n’est rien de trop fancy et demandant mais ça ne peut qu’être intéressant. J’ai décidé qu’à chaque année, je devais m’arranger pour voir et vivre quelque chose de nouveau. Ça me pousse à sortir des sentiers battus mais ce n’est pas non plus trop restrictif. Si une année quelconque je n’ai pas les moyens de sortir trop loin de chez moi, je peux quand même aller explorer les recoins de ma province qui me sont encore inconnus, comme le sud-ouest par exemple.

En 2016, j’y vais d’une décision un peu plus impulsive. Après le succès de Riot Fest, j’ai vraiment pris goût à voyager entre amis. Ça fait quelques mois déjà qu’on m’avait parlés de l’idée de faire un road trip aux États-Unis et l’idée me plaisait. Eh bien, voilà que nous en avons reparlé et BAM! nos billets sont achetés! Nous sommes 4 et nous partons pour Boston en fin juillet! Je vous entends vous demander : « Des billets? N’as-tu pas dit que c’était un road trip? » Et vous avez bien raison! Je vais découvrir la ville de Boston mais je vais aussi assister à deux matchs de la MLB.
Non, je ne suis pas fan des Red Sox. Non, je ne suis pas non plus vraiment fan de Baseball. Mais en quelque part c’est aussi ça mon défi, voir ET vivre! J’aime pouvoir assister à des performances live, que ce soit de la danse, de la musique, du stand up, du sport... Peu importe! L'expérience est toujours tellement meilleur lorsqu'on est sur place! Je suis convaincu qu’assister à ces matchs sera un des moments les plus mémorables de mon voyage comme ce sera complètement nouveau. Faut comprendre, pas besoin d’être fan pour se laisser emporter par l’ambiance durant de tels événements. Je l’ai appris lorsque j’ai assisté à la première édition du Touché Atlantique et que je ne connaissais pratiquement rien sur le football! En plus, ça va être tellement plaisant de troller Zack en lui posant des questions impossibles sur ce qui se passe. Brace toi mon homme, les texts pendant le handball n’était qu’un avant-goût! ;-)
Nous serons partis pour 4 à 5 jours, la décision finale n’a pas encore été prise. Ce qui est définitif c’est que nous partirons assez tôt le lundi matin pour pouvoir profiter de notre soirée. Nous aurons la journée de mardi pour découvrir la ville puisque le premier match est en soirée pi la soirée du mercredi pour en voir une autre facette puisque le deuxième est en après-midi. Puis, tant qu’à être dans le coin, nous pensons peut-être faire un tour à Salem. On s’entend que l’historienne en moi saute de joie à cette idée et les autres semblaient eux aussi être partants.
Pour l’instant c’est vraiment tout ce que je sais de notre voyage. Pas la peine de trop planifier à l’avance, ça va nous permettre en même temps de plus profiter du moment une fois là-bas! Vous pouvez être certains que j’en aurai long à conter à notre retour!

Vivement juillet!
Shotgun Godin

Monday, 18 April 2016

Et c'est reparti!

Ça y est! L’attente est enfin finie! La saison du soleil et de tout ce qui l’accompagne est maintenant lancée! O.K. On n’est quand même qu’en avril mais je ne peux faire autrement que me réjouir après la journée que j’ai passée hier!

On nous annonçait du beau temps alors, sans trop y penser et plus ou moins sérieusement, j’ai proposé qu’on se rende à la plage pour profiter du soleil et de l’air salin. Ben voilà que plusieurs ont répondu à l’affirmative et j’ai donc dû préciser que j’étais maintenant absolument sérieuse. Lorsque les autres ont répondu qu’ils l’étaient eux aussi, j’étais aux anges! ENFIN!!!
On a débuté la journée quand même assez tôt pour aller déjeuner à Grande-Digue. Un bon repas à un coût presque ridicule pour le montant de nourriture et la qualité de celle-ci? Count me in! Seb, Cass, Andréanne et moi avons dégusté notre repas pour ensuite aller passer un peu de temps chez Cass avant de rejoindre les autres à la plage du quai de l'aboiteau.
On parlait de températures frôlant les 20°C. Il va sans dire que Cap-Pelé n’a pas atteint cette chaleur. Bien emballés dans nos jackets et cagoules, nous sommes restés assis sur le sable chaud pour près de deux heures à parler et prendre des photos. Je me suis même risquée à aller tester l’eau. Je me suis rendue à peu près aux genoux et je ne sentais plus trop mes orteils alors il était temps de sortir laisser le vent et le soleil me sécher les jambes. J'ai même un peu brûlé les épaules! À moi le corps bronzé cet été (lire ici slightly moins translucide...)
On est colon...
On a fini la soirée en beauté en s'éloignant de la côte pour faire un BBQ chez Elyse qui nous a gentiment invités chez elle pour l'occasion. Ça n'a eu comme effet que de raviver notre volonté de s'en pogner un pour Improv House! Cet été, ça sera chose faite bon!
Un beau 19° en ville (Tellement proche d'être 123456 km!!)
OM NOM NOM NOM!!!

Je sais que ça ne veut rien dire : Ce n’était bel et bien qu’une journée où on atteint de belles températures sur combien où on se gèle! Par contre, quand on pense que je n’avais été à la plage pour la première qu’au 1er juillet l’année dernière, c’est tout un changement! Ça s’annonce comme si, encore cet été, la plage sera une des activités les plus populaires pour mon groupe d’amis. #BeachBumBanditosForever!!!

On se verra sur les dunes!
Shotgun Godin

Tuesday, 12 April 2016

Maintenant pour les vraies blessures

La semaine dernière, j’ai donné quelques exemples qui démontrent clairement que je suis maladroite et que j’ai tendance à manger des coups qui aurait pu facilement être évités. C’est bien beau tous ces petits bobos mais est-ce que j’ai vécu pire? DUH! J’ai eu deux blessures majeures dans ma vie malgré que j’aie eu comme résolution de me casser un membre pour plusieurs années consécutives. Tiens, pourquoi ne pas commencer par expliquer cette idée bizarre.

J’étais plutôt jeune quand ma sœur s’est cassé le pied dans un accident stupide incluant notre voisin, une course et une roche. Elle a dû porter un plâtre pour plusieurs semaines et avait des béquilles comme elle ne pouvait mettre de poids sur son pied. On l’aidait à transporter ses cahiers, elle se faisait servir et avait l’attention de tous qui voulait signer son plâtre, etc. Dans ma tête de petite fille de quoi, 7-8 ans, ça avait l’air super cool! Je voulais donc avoir cette attention-là moi aussi. Maudit que j’étais stupide et égocentrique… J’étais un enfant I guess! Je ne me suis jamais cassé un membre, mais il m’est arrivé deux événements qui m’ont permis de voler la vedette.
Non mais ça fait badass pi cool right?
Une corde à Tarzan dangereuse
Bien que je ne me sois jamais rien cassé, j’ai toujours été casse-cou. Quand j'étais plus jeune, il n’y a pas grand-chose qui me faisait peur, à part peut-être la chasse au coyote mais ça j’en ai déjà parlé. On avait décidé de se faire une corde à tarzan home-made parmi les arbres qui se trouvaient entre notre maison et celle des voisins. Pendant que les autres montaient la corde, je suis embarquer sur les pegs du BMX à Martin et on faisait le tour d’une maison à l’autre. Le terrain est bossu, le bicycle à planter nous envoyant Martin et moi dans les airs. J’ai un genou égratigné et j’entends mon père qui me crie après. Lorsque je le rejoins, il me répète comment je vais finir par me blesser comme du monde si je ne fais pas plus attention et que je faisais mieux de ne pas venir brayer dans ses bras quand ça arriverait. Ça commence bien une journée tout ça! Mais bon, pas la peine d’en faire un plat, la corde à Tarzan était maintenant prête. On a ben du fun. Je descends à plusieurs reprises la corde et tout va bien. Je ne suis pas la seule non plus alors vraiment, tout est safe, non? Non! Il n'y a rien de safe avec la pognée fait de métal mal coupé, mais on est des kids... Personne ne semble s'en faire!
C'est là ça c'était passé mais OMG!! ILS ONT COUPÉ LES ARBRES!!! :'-(
Super safe ça, amirite?
Voilà qu’une de mes amies m’encouragent à garder mes pieds le plus longtemps sur l’échelle pour que je puisse descendre la corde pratiquement à l’horizontal. Mais quelle bonne idée!!! Spoilers : Non, ce n’est pas une bonne idée!!! Je l’essaie donc et un de mes pieds restent pris dans l’échelle qui est clouée sur l’arbre, donc qui refuse de bouger. Je suis donc prise là, en suspension et je ne sais plus quoi faire, j’ai trop peur pour faire un mouvement que je pourrais regretter. Finalement, mon pied se libère mais mes mains lâchent prise en même temps et frotte le coin de la handlebar. Je tombe la tête sur une roche et je suis inconsciente pour quelques minutes. Lorsque je reviens, il y a du sang PARTOUT. Je me frotte la tête et ma voisine voit mon doigt et se met à crier. Uh ho! Mon petit doigt de la main gauche et ouvert et c’est de là que provient le sang. Je panique! Je refuse d’entrer malgré que ma tante qui est infirmière soit en visite. Je refuse de prouver à mon père qu’il a eu raison (stupid stubborn child!) Enfin, je n’ai plus vraiment le choix. Ma mère me conduit à l’urgence et je m’en sors sans avoir eu besoin de point de suture. De la « colle », un bandage et un clip pour maintenir mon doigt droit. Je m’en suis très bien sortie quand même!
La cicatrice telle qu'elle parait aujourd'hui.

Too hot... Hot damn!
                J’étais pas mal plus vieille lorsque mon deuxième accident m’ait arrivé. Ça faisait plus d’un an que je travaillais chez Tim Horton’s et je n’avais jamais eu de problèmes avec nos machines auparavant. Ça n’a pas su durer. 24 décembre 2008, je travaille à l’avant et comme nous n’avons plus de client, je veux aller donner un coup de main aux employés au drive thru. Erreur! Nous avons trois cafetières collés ensemble et, alors que je retire le filtre de celle à l’extrême droite qui avait fini de couler, le filtre de la cafetière du milieu est tombé déversant tout son contenu sur mes jambes. Je fige. Je ne sais pas trop ce qui se passe alors qu’une employée me prend par les épaules et m’emmène dans la salle de bain en arrière-boutique. Elle me dit de tout enlever en bas de la ceinture et s’applique à mouillé des linges avec de l’eau froide.
                Je retire mes pantalons, mes cuisses sont plaqués rouges. Je retire mes souliers et lorsque j’enlève mon bas gauche, il n’y a pas que le bas qui vient mais de la peau aussi. Ok… Pas de panique, c’est ok… Everything’s fineEt là ma boss cogne et j’ouvre, elle voit mon pied et panique! Ça y’est… Je panique moi aussi! Elle appelle mon père et dans un instant de panique n’arrive pas à se calmer et lui dit « Yvon, Isabelle s’est brûlée et elle ne s’est pas manqué. Tu dois venir la chercher. Je ne peux pas parler plus longtemps. » Wow… Mon père s’imaginait donc que j’étais défiguré ou quelque chose du genre. Il m’a vu et était pas mal plus relaxe, chose que je n’appréciais pas vraiment. Verdict : Brûlure au 2e degré profond. Qu’est-ce que ça veut dire? Deux niveaux de peau de parti et aussi la terminaison nerveuse. Je ne sentais donc plus rien dans cette région. La reconstruction des nerfs est la chose la plus douloureuse que j’ai vécue! Quand je pense que j’ai presque refusé de recevoir des pain killers. Je ne pouvais trop mettre de pression sur on pied donc je marchais avec une canne et comme nous étions en hiver et que mes bandages étaient trop épais, je devais porter une pantoufle recouvert de sacs en plastique. #Sexy Heureusement, la cicatrice ne parait presque plus, ça aurait été dommage pour porter des sandales et autres jolis souliers.
Faut vraiment le savoir qu'il y a une décoloration à cet endroit!
Voilà, c’était mes histoires de blessures. Depuis j’ai quelque peu peur des hauteurs et j’ai toujours manipulé de l’eau bouillante de façon un peu plus attentive. On a tous des petits traumatismes.
Shotgun Godin

Friday, 8 April 2016

Je suis dont ben maladroite!!!

Y’a des jours où je me dis que je dois chercher le trouble parce que je le trouve terriblement souvent. Il y a être malchanceuse et y’a juste être maladroite! Encore heureuse que je n’ai pas plus de cicatrices qui me trahissent. Comme dirait la chanson : « I’ll show you mine if you show me yours first. Let’s compare scars, I’ll tell you whose is worse. » Voyons donc mes meilleurs pires moments en deux temps : Aujourd'hui - Les petits, et un peu moins petits, bleus stupides! La semaine prochaine - Des actual blessures qui ont laissé leur trace.

*Attention, cet article de blogue contiendra des images peu flatteuses de mon corps meurtri. Cœur sensible s’abstenir… Naaahhh c’est pas that bad!*

À la maison : Les incidents que j’ai à la maison sont devenus tellement communs que mes parents ne s’en font même plus. Je suis faite tough même si je bleute facilement. Je me coupe, me brûle et tombe un peu partout à toute bout de champ. J’ai même déboulé les escaliers à plusieurs reprises, choses que je ne m’explique toujours pas. Les événements qui m’ont inspiré ce blogue ont eu lieu lors de ma dernière visite. En premier lieu, je me suis brûlée en mettant du bois dans le poêle. Bravo championne! La même journée, je décide de donner un bain au chien et lorsque je le sors de la baignoire, j’ai un pied dans le bain, l’autre à l’extérieur et un chien d’une quarantaine de livres dans les bras alors que je glisse sur l’eau… J’ai presque fait la split et le derrière de mon genou à rencontrer la bordure du bain. AYOYE!
Sexay!!
La nature et moi : On était à Fundy pour faire du hiking et on s’est même baigner dans une chute. Une vraie belle journée quoi! Et là, vient le moment de remonter la piste pour retourner à la voiture… Constat : je ne suis pas du tout en forme! Résultat : Je suis épuisée et chaque pas est un peu plus pénible que le précédent. Je ne fais que regarder mes pieds et essayer de garder mon souffle et BAM! Y’a un arbre qui décide de se mettre dans mon chemin! Non mais il aurait pu se tasser!!
Un peu de sang et une baisse de pression plus tard, j'étais tout de même fine!
Bingo – Oktoberfest : Les meilleurs histoires de blessure sont de loin celles où tu penses faire un bon coup. Ce fut le cas durant l’Oktoberfest 2014 alors que je voulais aider une pauvre femme qui avait oublié ses lumières allumés sur sa voiture pendant le Bingo du jeudi soir. Je stationne ma voiture de côté pour que nos batteries soient le plus près possible l’une de l’autre, je pop mon hood et je sors de la voiture. En sortant, mon pied manque le pave et ma cheville se tord pour ramener mon corps mais il est trop tard. Résultat : je tombe à genou sur la plaque de pave. Me voilà prise avec des bleus et scratchs qui ont paru à travers mon costume toute la fin de semaine. Mon personnage d’Elyse avait l’air de s’être fait battre!

Tournoi d’impro : C’est bien connu, des improvisateurs ça se donne corps et âmes pour la discipline (en tout cas les vrais, ils le font!). Ben dans mon cas, je me rends souvent malade pendant les tournois et souvent je me retrouve couverte de toute sorte de bleus que je peux plus ou moins expliquer. Rien ne battra malgré tout la shot du Zèbre 2015. À force de courir dans les rangées de banc, et de me faire donner des coups de pied par Essiambre (lol), je me suis retrouvée avec des bleus énormes sur la cuisse! J’aurais dû prendre une meilleure photo car celles-ci ne sont même pas proche de ce à quoi ça avait vraiment l’air!
Le bleu le samedi matin... C'était PAS MAL pire le dimanche soir, croyez-moi!
On le voit plus ou moins ici malgré mes shorts
Essiambre qui continue à collaborer à mes jambes balafrées
Au travail : Évidemment, faut bien que je me blesse dans toutes les sphères de ma vie. Pas juste dans le personnel que je suis maladroite, faut ben l’être du côté professionnel y too sinon c’est pas équilibré! Me péter un ongle d’orteil en transportant du matériel de kiosque ou me faire attaquer par une bête sauvage à Bouctouche (lire ici, la grille qui divise notre storage en section…) ne sont que deux exemples de gaffes que j’ai tendance à faire au travail.

Bon ben ça, ce sont les petits bobos. On se reverra la semaine prochaine pour que je vous parle des deux vraies blessures que j’ai eu dans le passé.
Shotgun Godin

Tuesday, 5 April 2016

Tournoi de qualification 2016

J’avais plus ou moins préparé un texte pour qu’il sorte hier. Je m’étais dit qu’un moment donné, je ne pouvais pas non plus faire un retour sur tous les tournois d’improvisation que je vis ou auxquels je participe. Ça deviendrait redondant non? Ben la réponse est non! Tout simplement parce que, comme l’art qu’il met en valeur, chaque tournoi est unique et éphémère. Ça ne l’empêche pas d’être absolument mémorable!
Le format du tournoi de qualification à double salle a bien des avantages. Le plus important, c'est de pouvoir réunir toutes les équipes actives en un seul endroit. En fin de semaine, ce sont 12 équipes qui nous ont fait vivre toute sorte d’aventure grâce à leur imaginaire sans limite. J’ai eu la chance d’en arbitrer 7 et elles ont toutes su se montrer à la hauteur.

Shippagan, Tracadie, Moncton, Dieppe et Edmundston : Merci pour les belles improvisations et les bonnes discussions avant/après les matchs.
Bathurst et Grand-Sault : Félicitations pour la belle finale! L’honneur était bien mérité comme le démontre clairement le résultat du match. Vous aviez l’air d’avoir du fun et vous avez offert un très bon spectacle à la foule. Merci aussi d’avoir accepté les petits défis que je vous ai lancés avant le match!
 



















Les équipes présentent cette fin de semaine

Les désavantages d’une salle double, c’est le manque de temps! J’aurais aimé voir toutes les équipes jouer au moins une fois. Je sais que j’ai sûrement manqué d’excellente impro dans la salle 2 alors que je jugeais dans la salle 1 et vice-versa. Enfin, avoir des salles sur des étages différents était pénible pour mes pauvres jambes. Je le sens encore ce matin!, faut le faire!! Mais bon, ce ne sont que des détails. L’important : Les jeunes ont eu du plaisir, le spectacle était de calibre et j’ai eu un fun fou comme à l’habitude!

Je vous présente donc, encore une fois, ma liste de coup de cœur et de remerciements (heille sorry…  j’en ai tellement cette année wow!) :
Coup de cœur <3 – À l’équipe de Shippagan pour nos discussions. Vous avez une volonté d’apprendre et un potentiel incroyable! J’ai vraiment aimé votre jeu et je ne peux que vous encourager à garder votre belle attitude. Vous m’avez donné envie de revenir le plus souvent possible à la Lispa pour pouvoir continuer de vous voir grandir!

Coup de cœur <3 – Au match Fredericton/Dalhousie = LE match du tournoi! Vraiment, vous vous balanciez tellement bien, vous assumiez ce que vous faisiez à 100% et vous avez eu l’air d’avoir encore plus de fun que la foule en avait (parce que MON DIEU que la foule en a eu!) et c’est là la clé! Vos dramatiques était touchantes (My god Vincent! Tes bruits de moniteur était spot on!), l’otarie et les mécaniciens pas de bras étaient littéralement tordants et vos "À la manière d’un film d’horreur" m’ont toutes les deux fait vivre un inconfort qui était tellement le bienvenue! Bravo et surtout merci pour les bons moments!

Coup de cœur <3 – À la dramatique « Ma chère Abigail » de Tracadie. Je suis contente que notre discussion avant-match ait pu mener à ce genre d’impro badass! Trop peu de gens osent aller dans la fiction durant cette catégorie mais votre peur, votre insécurité, votre panique et votre frustration dans cette impro étaient VRAIS! Une de mes impros préférées du tournoi et une des dramatiques que j’ai le plus aimé regarder de ma carrière. Bravo!

Coup de cœur <3 – À l’équipe d’Edmundston. J’aime toujours autant votre jeu (Shout-out à Shawn pour, entre autre, tes badass chats!! T’es right ma découverte du tournoi man!) et j’adore vous voir dans un public pi jaser avec vous autres pendant les breaks. Je sens qu’on va avoir tout un tournoi chez vous en mai!
  
Coup de cœur <3 – À l’équipe d’arbitre : Mike, Furn, Amélie, Randy et Elyse.* Je n’ai que des éloges à vous faire. J’ai aimé tous les matchs auxquels j’ai assisté et je n’ai entendu que des bons commentaires sur ceux que je n’ai pas pu voir. Randy a peut-être remporté le prix mais je n’aurais pas aimé être à la place des équipes qui devaient faire un choix. D’ailleurs bravo Randy. Tu le mérites et tu l’aurais tout autant mérité même si quelqu’un d’autre avait été en charge du match étoile!
*J’ai besoin de mentionné que j’ai pris une couple de seconde à legit me demander quissé qu’était le 6e arbitre que j’oubliais… La fatigue enh! #BrainDead

Coup de cœur <3 – Aux trois vrais officiels du tournoi : DJ Nath – Lâche pas! T’es brilliant pi un jour tu l’auras ton prix d’officiel du tournoi!!! Sérieusement, je suis ta plus grande fan et je veux right un chandail "I <3 DJ Nath"!; ZaKAtaK – T’as été indispensable! Ça semble peut-être mineur de ton point de vue, mais le service que tu as rendu était énorme et ta bonne humeur et ton énergie sont tellement appréciées et contagieuses!; et Isabel – Je feel comme si je ne t’ai pas vu de la fin de semaine, et c’est probablement parce que je ne t’ai pas vu de la fin de semaine tellement tu étais toujours en train de courir et dealer avec du stuff. T’es une trooper!
MERCI à Justin, à toute l'équipe de Moncton et au personnel de l’école l’Odyssée pour nous avoir accueilli en fin de semaine.
MERCI Scott pour les hugs pi le massage! Non mais tu l’as l’affaire! ;-)
MERCI Bass pour avoir massacré le nom à Torn! Je la trouve encore drôle! Eric « Tournedos » Levesque…. FANTASTIQUE!
MERCI Torn pour être là, pour être toi! J’aime assez t’observer quand tu coachs, t’es tellement dedans! Merci pour nous avoir tenu compagnie de loin pendant WrestleMania ft. Jeanne Moreau et ses chaises! Merci pour l’invitation pour cet été, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde! On s’en reparle bientôt!
MERCI à l’avance Josée pour les futures profile pictures et pour les inside jokes!
MERCI Amélie pour les conseils et recommandations de lipstick sur le blogue, pendant tes matchs et en tête à tête! Tu es toi aussi responsable pour les belles photos de moi ;-)
MERCI Zack de me faire assez confiance pour venir me voir quand tu avais des questions ou pour le double-check pi f*ck you pour essayer de me schooler :-p (Ben non! Je le méritais!! #BrainDead)
MERCI Isabel, encore et toujours, pour la confiance que tu nous accordes.

Dans le fond…
MERCI aux équipes, aux coachs, au public, aux bénévoles, aux organisateurs… À tout le monde de près ou de loin qui a l’improvisation à cœur!

Vive l’impro!!
Shotgun Godin

Monday, 4 April 2016

Lundi matin après un tournoi...

Yeah...


Non...


Pas de blogpost éloquent aujourd'hui, je peux à peine fonctionner normalement tellement je suis épuisée. Au lieu, je vous laisse profiter de ces gifs qui me représentent depuis mon réveil jusqu'à ce que j'écrive ces lignes...
À ma première alarme...
À la 2e, 3e et 4e....
En sortant du lit
Sur la route en me rendant au travail
Une fois arrivée au bureau


Mention spéciale à cette petite fille qui est TELLEMENT mon "spirit animal"

Je posterai à propos du tournoi demain... Peut-être... Si je peux me convaincre de le faire... (Bonne chance avec ça!)

Shotgun Godin

Friday, 1 April 2016

Enough is enough

Hi everyone!

I thought a lot about what I am going to write today but I think it’s time to make the switch.

This blog is fun but I feel like I’m doing it for nothing since I don’t have a lot of hits. I got pretty used to receiving lots of comments while working on some other projects with friends (see “Hot or Not” hosted by the Legion of Super Bloggers and “oHOTmu or Not” hosted by the Fire and Water Podcast). I understand now that I will never reach my goal of being Internet famous if I am to keep using a dying language.

Let’s face it, French is done! Even here, in New Brunswick, Canada: The only bilingual province of a bilingual country, the French are giving up on their culture. In my humble opinion, it is pointless to keep on fighting for our rights. This blog will now be entirely written in English and I will only speak in French when needed (at my job per example). The fight is over. I’d say that I lost but I think that being assimilated is somewhat of a victory since I can only thrive from now on! No more useless struggle!

Thanks a lot to all my French followers. You are great but still not enough… I’m urging you to follow in this path. It can only bring us more happiness and success in life!

Over and out!
Shotgun Godin

Follow by Email