Wednesday, 30 November 2016

C'est l'hiver! / Let it Snow!

La première vraie bordée de neige qui laisse des traces est tombée sur le sud-est du Nouveau-Brunswick aujourd'hui. Bien que j'aie 27 ans, je trouve toujours que la première neige de l'année a quelque chose de magique. Eh bien cette année je n'ai pas été déçue, ça c'est certain.
On est le 30 novembre et on s'en était escapé jusqu'à maintenant. On avait eu quelques flocons par-ci par-là mais rien d'assez significatif pour qu'il y ait une réelle accumulation au sol. 2016, fidèle à elle-même, ne fait pas les choses à moitié et décide de nous lancer une première tempête juste avant l'arrivée de décembre et une autre ce soir qui continuera jusqu'à demain, au cas où on n'en avait pas eu assez. Cette tempête a déjà causé bien des accidents et ce n'est que le début.
De mon côté, j'ai été plutôt négligente. Normalement, mes pneus d'hiver seraient installés depuis fin octobre. Des concours de circonstances à la job a eu comme résultat des visites dans la péninsule moins fréquente et qui tombaient moins bien. Quand je visitais, c'était pour un événement spécial et donc on n'avait pas vraiment le temps de s'y mettre. Ce sera chose faite la semaine prochaine seulement. Je vais m'assurer de demeurer bien prudente d'ici là.

Joyeux hiver à tous et toutes!
Snowgun Godin

Monday, 28 November 2016

L'esprit des fêtes se fait timide

Je suis de ce genre de personne pour qui ça en prend un peu plus pour me dans l’esprit des fêtes. Je ne suis pas une fan de musique de Noël, en fait c’est plus que je m’écœure vite de ces chansons. Selon les années, mon niveau d’excitation en prévision des fêtes varie. Cette année, ça m’aura pris la parade annuelle à Moncton et un première tombée de neige pour que je commence à réaliser que décembre arrive. Y’est pas trop tôt!
Normalement, je commence à être plus dans la mood pour le temps des fêtes après le Jour du souvenir. Cette année a été dure sur pas mal tout le monde alors ça doit expliquer mon manque d’enthousiasme généralisé. J’ai perdu notion du temps aux alentours du mois de mai je dirais, quand mon horaire au travail ne me permettait plus de conserver ma routine habituelle. J’ai encore de la difficulté à croire qu’on est en fin novembre… Cette année a été pénible et longue mais aussi étrangement courte. Je n’ai pas vu mon été passé. Je me sens comme si j’ai à peine eu la chance d’en profiter. C’est bien la preuve que la notion de temps est relative à chaque personne.
Aller voir la parade de Noël est une tradition à laquelle je ne participe que depuis deux ans. Saurait dû être trois en fait mais j’ai eu des empêchements surprises la première année. Nous allons assister à la parade et aussitôt celle-ci terminée, nous entrons nous réchauffer avec un bon repas mexicain au Mexicali Rosas. Parce que qu’est-ce qui dit plus temps des fêtes que des tacos et de la sangria après une parade de Noël en novembre…? Rien! Voilà la réponse que vous cherchiez. Maintenant avec les premiers quelques centimètres de neige qui se sont accumulés au sol hier, ça commence à avoir l’air un peu plus d’un hiver typiquement canadien.

Le mois de décembre cette année sera marqué pour moi d’un nombre impressionnant de congé. Peu de temps au bureau donc plus de temps pour moi. J’espère que ça me permettra de me reposer, de me détendre et de mettre de côté les affronts que nous a imposés 2016. Le 31 décembre n’arrivera jamais assez tôt pour plusieurs personnes. Est-ce que cette envie pressante de passé au travers des derniers instants de cette année merdique va me pousser à être plus dans l’esprit des fêtes ou moins? Ça on le saura tous en même temps dans quelques semaines.

Snowgun Godin

Saturday, 26 November 2016

Isagenix... Pourquoi pas?

Bon je start de quoi de nouveau. J’avais l’intention d’attendre après les fêtes mais on m’a convaincu de commencer tandis que j’avais la volonté de la faire.

Depuis cet été j’ai pris pas mal de poids… Genre beaucoup trop à mon goût. Mon horaire instable m’a poussé à terminer mon abonnement au gym puisque je payais pour rien, je n’y allais plus. En plus, le fait que j’étais constamment sur la route faisait que je mangeais beaucoup trop de junk et ne faisais pratiquement aucune activité physique pour essayer de compenser. Ça me décourage car j'avais appris à être à l'aise dans mon corps, mais ce n'est plus le cas. Je vous épargnerai les photos que j'ai prise pour mesurer mon progrès.
J’ai donc décidé d’essayer ces shakes dont tout le monde parle. Isagenix a une solution perte de poids qu’on peut se procurer en bundle par mois et je me suis que je n’avais rien à perdre. OK c’Est faux, c’est quand même pas mal d’argent mais puisque je remplace deux repas par semaine, ça sauve quand même un peu en épicerie. J’ai commencé hier et on verra ce que ça va donner. Même si je ne perds pas énormément de poids, avoir trois repas par jour qui sont équilibrés ne me fera absolument pas de tort.

Je vous tiendrai au courant de mes progrès!
Shotgun Godin

Friday, 25 November 2016

Quand la réalité vous rattrape AKA weird réalisations

Je ne sais pas si je suis la seule qui se cache dans un univers de déni mais vraiment c’est souvent plus fort que moi. Je préfère me faire croire que ma réalité est différente de ce qu’elle est vraiment. Vous me suivez? Non… Je m’en doutais! Laissez-moi vous expliquer ce que je veux dire parce que ça me rattrape beaucoup dernièrement.

J’ai 27 ans. Je ne me considère pas vieille bien que je joke souvent à propos de mon âge et de celui de mes amis proches car il existe un gap considérable entre certains d’entre eux et moi. Malgré que je ne me cache pas de mon âge et que je n’ai aucune raison d’en avoir honte, j’oublie souvent que je n’ai plus 22-23. Pourquoi cet âge précis, c’est parce que c’était ma dernière année universitaire. Depuis mon retour à Moncton, j’oublie que je ne suis plus au baccalauréat. Je suis à la Licum tous les lundis, j’ai commencé à suivre des cours à ma maîtrise… DES COURS DE MAÎTRISE!! Ma réalisation que je ne suis plus une étudiante à temps plein a pris du temps à passer et c’est en grande partie dû à la seconde réalisation que j’ai eu la semaine dernière.
Bah oui... J'ai mon bacc!
J’ai été engagée à la CSRKent en janvier 2015. Depuis je travaille du lundi au vendredi à mon bureau à Bouctouche et j’aime ce que je fais. Tout ceci étant dit, ça ne m’a frappé qu’il y a de cela quelques jours… Je suis en fait une jeune professionnelle. Attend… quoi? Ça encore un peu à voir avec ma perception de mon âge mais c’est aussi le fait que j’ai un emploi stable et sérieux qui me déconcerte. On m’a toujours dit que j’aurais de la difficulté à avoir de la stabilité avant d’avoir 30 ans en éducation alors mes idées étaient enlignée de cette façon. Je marchais dans le corridor de notre bureau et j’ai senti un poids me tomber dans l’abdomen : je suis une professionnelle. Je ne sais même pas ce que ça veut dire! J’ai des tâches importantes et un rôle à jouer au sein d’une équipe locale et je lead un comité provincial et… WAIT A MINUTE!!! J’ai eu comme un moment de panique parce que je devais m’absenter du bureau pour une longue période de temps et j’avais peur de laisser tomber mes collègues. Je ne me suis jamais sentie mal pour prendre des vacances avant… Mais bon, après presque deux ans au sein de la CSRK, ce n’est que maintenant que je réalise que j’ai réussi sur le plan professionnel, une réalité à laquelle je ne m’attendais pas avant encore quelques années… woh!
I guess que ça fait du sens...
Une petite dernière plus niaiseuse cette fois. J’étais en formation cette semaine et la fatigue m’a frappé dure. J’ai commencé à diriger mon attention sur les choses autour de moi pour ne pas cogner des clous en attendant la pause et je me suis mise à fixer une carte des Maritimes. Ça m’a frappé : j’ai été là. Pi là aussi… Pi là! C’est vrai!! Je les ai vraiment tous fait!! C’est assez incroyable de penser à la distance que nous avons parcouru pour nous rendre à St.John’s. C’est aussi fou de penser à la chance que j’ai de me promener comme je le fais.

C’est bizarre quand la réalité nous rattrape. C’est le fun par contre quand c’est pour des raisons positives.
Shotgun Godin

Monday, 14 November 2016

À mi-chemin dans #AnAnimeADay

Je m’impressionne. Il n’y a eu qu’une seule occasion en 14 jours où je n’ai pas pu regarder un film comme prévu. Pas pire pen toute! J’ai découvert de très bons films et je suis fière de dire qu’aucun des titres sélectionnés ne fut une totale déception. Je vais aujourd’hui m’arrêter sur trois titres en particulier : Un véritable coup de cœur, une agréable surprise et un dernier qui, bien qu’il n’était pas terrible, est celui qui m’a le moins plus à date.

The Boy and the Beast
Je n’avais aucune attente par rapport à ce film. Il ressortait dans beaucoup de liste mais je n’avais rien lu à son sujet. Le fait qu’il soit disponible sur Netflix m’a définitivement mis la puce à l’oreille quant à sa qualité. Je me suis donc installée pour écouter ce film dont je ne savais rien et BAM! L’intro me frappe en pleine face avec son style distinct et une esthétique que je n’avais encore jamais vus dans ce médium. Bravo! Regardez l’animation ci-dessous et dites-moi que ce n’est pas intriguant et grandiose.
L’histoire est simple mais bien développé. On n’a pas réinventé la roue ici. Un jeune garçon humain devient l’apprenti d’un guerrier d’une autre dimension où les habitants sont tous des bêtes humanoïdes. Alors que le premier cherche à devenir plus fort et à pouvoir se débrouiller seul, le dernier cherche à prendre les commandes de son univers en prouvant qu’il peut être un bon tuteur. Les deux en apprennent plus que ce qu’ils avaient comme but au tout début. Je ne le recommanderai jamais assez!

The Cat Returns
J’ai vu Whisper of the Heart et je ne comprenais pas trop comment The Baron pourrait avoir un film qui lui est dédié tout en demeurant dans le même univers. C’est là que j’avais tort. On ne parle pas du tout du même univers alors que le premier film est très grounder, le second est beaucoup plus absurde et se déroule dans un monde fantaisiste. La parade du roi des chats, dans les débuts du film, a été sans hésitation mon moment favori à cause des tuxedo cats.
Je ne m’attendais pas à ce que l’histoire derrière ce film soit profonde ou triste. Je m’attendais à avoir un film léger qui me ferait sourire. Je me suis prise à rire à plusieurs reprises et à vraiment aimé l’univers qui m’était présenté. Le Studio Ghibli a plus d’un tour dans sa poche et ce film est un petit bijou parmi tant d’autres chef-d’œuvres cinématographiques.

Colorful
Ce film a été, pour moi, victime de son synopsis. C’était sûrement une erreur de ma part d’aller lire un peu à son sujet. J’en étais à la fin de ma liste et ne savait plus trop quoi ajouter. La prémisse était très intéressante, l’histoire moins bien exécuté à mon avis. Quelqu'un obtient une 2e chance à la vie en prenant la place d’un jeune homme qui vient de suicider. Cette personne devra tenter de sauver son âme en s’intégrant à la société, bien qu’elle ne connaisse rien du passé de la personne dont elle prend la place.
J’aurais aimé croire un peu plus dans la motivation du personnage principal. J’aurais aimé ne pas comprendre comment l’histoire se terminerait si tôt. Le film n’est pas mauvais mais il aurait pu être mieux exécuté. L’animation et l’art est superbe par contre et l’introduction à l’histoire était ici aussi unique en son genre. Je le recommande tout de même, bien que je ne le mets pas à la même hauteur que les autres films que j’ai vus jusqu’à présent.

Afin de rendre le tout plus simple à suivre pour vous (et pour moi aussi dans le fond), voici la liste à jour des films que j’ai vus et qu’il me reste à voir:

Pom Poko
The Girl Who Leapt Through Time
Tokyo Godfathers
Summer Wars
The Anthem of the Heart
5 Centimeters per Second
Ghost in the Shell
Only Yesterday
Perfect Blue
Millennium Actress
Sword of the Stranger
Appleseed
Jin-Roh: The Wolf Brigade
Steamboy
Tekkonkinkreet
The Garden of Words
*The Last Unicorn

Grave of the Fireflies

Children Who Chase Lost Voices
Tales from Earthsea
Porco Rosso
Cat Returns
The Place Promised in Our Early Days
The Boy and the Beast
When Marnie Was There
Paprika
Ocean Waves
Voices of a Distant Star
Colorful
Blood: The Last Vampire
To the Forest of Firefly Lights
*Song of the Sea
*The Red Turtle

On se retrouve le 2 décembre pour un dernier recap de ce projet.
Shotgun Godin

Friday, 11 November 2016

N'oublions jamais

Nous vivons présentement des moments difficile à travers le monde. La situation est de plus en plus précaire et nous craignons tous un peu ce que l'avenir nous réserve.

Il est temps de mettre le tout de côté pour une journée. Aujourd'hui, nos problèmes ne sont RIEN. Aujourd'hui, on se doit d'arrêter de mettre le focus sur l'avenir pour se souvenir du passé.

À partir de maintenant, je m'engage à ne plus parler de politique jusqu'à demain. Cette journée n'est pas pour moi, elle est pour eux. Je vais donc assister à une cérémonie de commémoration. Je vais déposer mon coquelicot sur un cénotaphe. Je vais célébrer la chance que j'ai d'être née dans une ère de paix et tenter de demeurer positive quant à notre avenir.

Tout ceci, je le ferai pour eux parce que nos vétérans et ceux qui sont tombés au combat le méritent amplement!
N'OUBLIONS JAMAIS!
I.G.

Wednesday, 9 November 2016

Article post-électoral obligatoire

J’avais préparé un beau texte hier par rapport à notre soirée électorale. J’y parlais des gens qui se sont joint à nous pour l’occasion, de notre game de Fiasco, de mon choix de boisson thématique. C’était un post plutôt joyeux pour être honnête.

J’étais naïve

Je n’ai jamais vraiment été optimiste, alors pourquoi je l’étais tout d’un coup?! Je ne pouvais même pas concevoir que ces élections seraient une course serrée alors imaginez comment je me sens en ce moment. C’est Brexit all over again! Je ne me reconnais plus. Je fixe le vide. Je lis des témoignages et ça me frustre. J’en lis d’autres et je pleure. Comment en est-on arrivé jusque-là?

Je suis désorientée. J’ai peur pour nos voisins du sud. Twitter m’a permis d’évacuer un peu de mes idées ce matin mais pas assez. 140 caractères à la fois, c’est limitant. Vous m’excuserez donc si je sonne répétitive.

Je ne suis pas OK. Le monde n’est pas OK. En ce moment, tout ce dont je suis témoin, c’est de la détresse. Une panique qui se fait ressentir à travers le monde. Des lifelines et text lines ne fournissent plus aux États. Plusieurs n’arrivent pas à voir la lumière au bout du tunnel et je ne peux pas les blâmer. Mais comme c’est alarmant. Des mesures doivent être mises en place immédiatement pour rassurer la population américaine. Ce n’est pas la fin! Il y a toujours de l’espoir. Accrochez-vous je vous en supplie. Votre vie est trop importante et précieuse pour tout abandonner.

On cherche par tous les moyens à échapper à ce cauchemar et un des moyens qu’on a choisi, c’est de fuir cette réalité. La page web d’immigration Canada est constamment en train de crasher dû au grand nombre d’utilisateurs qui la visite. Nos serveurs ne fournissent plus. Je comprends. Ces gens ont peur pour leur avenir. Mais fuir n’est pas la solution. Si vous partez, imaginez de quoi aura l’air les prochaines élections en 2020. Ne pas faire face au problème n’aidera personne. Restez et faites-vous entendre! Qu’on le veuille ou non, il est VOTRE président. Il doit vous représenter aussi. Non, ce à quoi je fais référence ne sera pas facile mais si personne ne reste pour se battre, la démocratie aura vraiment perdu.

Maintenant je veux apporter une nuance à mes propos. Si vous décidez tout de même de partir, jamais je ne vous jugerai. Ça prend ÉNORMÉMENT de courage de tout laisser derrière soi et repartir à zéro dans un lieu qui ne vous est que trop peu connu. Nous avons accueilli des réfugiés de la Syrie en 2016, nous nous devons d’en faire de même pour les réfugiés américains en 2017 et dans les années à venir. Oui, j’utilise le terme réfugié car c’est bel et bien le terme qui s’applique ici. Selon la convention de Genève, un réfugié est toute personne [q]ui craignant avec raison d'être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner. Que quelqu’un ose me dire que ce passage ne s’applique pas aux gens qui craignent présentement pour leur avenir aux USA.Le Canada s’est toujours vanté d’être un lieu accueillant et j’espère que notre réputation demeurera la même à la suite de ces événements.

Les répercussions de ces élections se font déjà ressentir partout. On est tous dans le même bateau. Ok, les Américains sont dans la cale et vont ressentir le plus rapidement et le plus intensément les effets du naufrage, si naufrage il y a. Gardons la tête haute, gardons espoir et dans l’adversité, essayons de demeurer unis.

Tout n’est pas perdu
Shotgun Godin

Tuesday, 8 November 2016

200e post!!

PARTY!!! C’est le temps de célébrer. Il s’agit ici de mon 200e post sur mon blogue. Occasion spéciale demande donc un blogpost spécial!
Lentement mais sûrement, je continue à progresser dans ce projet fou. Fou parce que je ne savais pas vraiment dans quoi je m’embarquais. Fou parce que je ne me rendais pas compte que c’était autant de travail et que c’est si facile de juste ne pas le faire. Fou parce que je ne croyais même pas assez en moi pour m’imaginer que je me rendrais où j’en suis.
Merci de rester avec moi. De me suivre dans mes absurdités et mon nonsense. On se revoit demain car c’est certain que je vais avoir un mot à dire sur les élections américaines.
Shotgun Godin

Monday, 7 November 2016

Changer l'heure

UUUUUGGGGGGGHHHHHH!!! L’heure a changé. Évidemment j’étais super contente de pouvoir dormir une heure de plus dans la nuit de samedi à dimanche mais vraiment, quand tu travailles du lundi au vendredi, ça ne change tellement rien à ta vie.
Je dois admettre que je préfère me lever alors que le soleil l’est aussi. Rien de plus dur que de trouver la motivation de se lever quand il fait si noir. Je suis donc en partie heureuse qu’on ait reculé l’heure. Par contre, le fait que je rentrerai du bureau dans la noirceur après l’ouvrage, pas ce qu’il y a de plus plaisant sur Terre vraiment. Déjà que je ne suis pas une personne qui a comme réflexe de sortir le soir, ce temps-ci de l’année me pousse encore plus à rester au chaud à la maison.

N’oublions pas non plus que reculer l’heure signifie que l’hiver est vraiment à nos portes. Je blâme totalement l’achat de deux manteaux neufs sur cet événement. Il ne peut exister d’Autres raisons valables pour que moi, Shotgun, pose un geste impulsif comme celui-ci! Au moins j’en ai besoin donc ce n’est pas complètement sans y avoir pensé au moins un peu. Achat en ligne par contre, donc on verra ce que ça donnera.
De quoi je parlais encore… Ah oui! Le changement d’heure. Ça me mêle tellement que ce post est paru vraiment tard aujourd’hui! Ou c’est parce qu’il n’était pas prêt d’avance et que j’ai eu une journée de fou. À vous de juger… Je sais que beaucoup d’études démontrent qu’il serait préférable de s’en débarrasser. Je n’aime pas l’acte de changer l’heure, je n’aime pas la période d’adaptation. Je comprends pourquoi on le fait : on veut se donner plus de temps de soleil les soirs durant l’été. Par contre, ça donne l’effet inverse aussi : moins d’heure de soleil les soirs d’hiver. Ça me semble complètement contre-productif tout ceci… Mais bon, y’a rien à y faire.

On va juste essayer d’enjoyer le jet lag ;-)

Shotgun Godin

Follow by Email