Saturday, 29 April 2017

La musique et moi

Je me suis mise à tweeter ce matin et ça m’a inspiré à écrire sur la passion que j’ai pour la musique. Cette passion, j’ai dû la mettre de côté depuis quelques années, n’ayant pas d’opportunité pour jouer. J’aimerais m’y remettre mais, sans les bons outils, c’est plutôt difficile.

Depuis l’école primaire, j’ai toujours adoré mes cours de musique. J’avais une facilité pour lire les partitions qui m’a encouragé à continuer plus loin dans mes aspirations. La flute à bec, le xylophone, ce n’était pas assez pour moi. Je suis rapidement tombée amoureuse du piano et donc ce ne fut que logique pour mes parents de m’acheter un clavier pour que je m’y lance. Je crois que j’ai commencé mes cours en 3e ou 4e année si ce n’est pas plus tôt que cela. J’ai suivi des cours jusqu’en 9e année je crois. Je ne suis pas excellente, mais quand je me décide à apprendre une pièce, rien ne peut m’arrêter. C’est d’ailleurs quand je me suis décidée à apprendre Für Elise que mes parents se sont rendus compte que mon clavier m’empêchait d’avancer dans mon apprentissage.
En l’espace de quelques heures, je connaissais la pièce par cœur, la jouant en respectant plus ou moins le véritable tempo, mais tout de même. Lorsque mes parents m’entendaient jouer, ils étaient enjoués. Deux jours plus tard, on se retrouvait à Miramichi mon père et moi pour shopper un vrai piano. C’est ainsi que le Clavinova est entré dans notre maison. Il s’agit encore d’un clavier électrique mais avec toutes les composantes d’un vrai piano. Les touches sont sensibles à la force de frappe et on n’aura jamais besoin de le faire accorder. Il offre aussi toutes les options d’un synthétiseur avec différent choix de son, la capacité de m’enregistrer et, le meilleur dans tout cela, de porter des écouteurs lorsque je joue pour ne déranger personne. Cet instrument, mes parents m’ont toujours dit qu’il était à moi et, aussitôt que j’aurai ma maison, il emménagera avec moi! Je me suis procurée tellement de partition que je n’ai jamais eu chance d’apprendre convenablement. J’ai l’impression qu’il s’agira du genre de projet qui m’emballera à nouveau une fois chez moi.
Arrivée au secondaire, j’ai mis le piano de côté puisque les cours de musique étaient pas mal plus avancés. J’ai joué un an de la clarinette, comme c’était l’instrument que j’avais sélectionné en 7e et 8e année. En 10e année, n’ayant pas assez de bois dans l’ensemble, je me suis redirigée vers le saxophone et je suis rapidement tombée amoureuse de cet instrument. J’adore son son et je ne peux m’empêcher de rêver du jour où je m’en achèterai finalement un. Mon plus grand regret est de ne pas avoir fait plus attention à mes partitions. Je ne peux concevoir que je les aurais jetées, mais entre plusieurs déménagements entre notre ancienne maison, celle où mes parents habitent présentement et les va-et-vient à Moncton pour mes études, je n’ai aucune idée où elles ont abouti. Il me faudra donc m’en procurer de nouvelles le jour où je voudrai m’y remettre. Une fois que je serai chez moi, j’ai bien l’impression que ce ne sera qu’une question de temps avant que ça arrive.
Les finissants jouaient le O Canada à la graduation. Il manque Myriam à la trompette qui prenait la photo
Le véritable problème qui m’empêche de continuer dans cette passion, c’est mon choix d’instrument qui est plutôt difficile d’accès dans un petit appartement. Sans oublier qu’il est difficile de se laisser aller à de la musique si on ne veut pas déranger qui que ce soit. Le peu de temps que j’ai à moi et le manque de ressources me stoppe dans ma volonté d’apprendre à jouer de nouveaux instruments. J’aimerais pouvoir jouer de la guitare, ou du violon pourquoi pas. Il faudrait simplement que je trouve la volonté pour me lancer la tête première. Sans une volonté intrinsèque forte, je ne pourrai apprendre de service. Ça demande du temps et de la dévotion. Apprendre à jouer d’un instrument peut être tellement frustrant aussi. On souhaiterait que tout soit facile, que du jour au lendemain on soit capable de jouer de belles pièces comme si on l’avait fait toute notre vie. Dans le fond, on aimerait que tous les aspects de notre vie soient si faciles. C'est beau rêver! J’aimerais être en mesure de réserver du temps dans ma semaine pour la musique. Elle a toujours fait partie de ma vie et ça me manque terriblement.
Jouer de la musique, comme écouter des films ou lire un livre, me transporte dans un univers différent. Je perds notion du temps et me laisser emporter par les notes et la mélodie. J’adore écouter de la musique mais c’est devenu beaucoup trop passif à mon goût. Chanter est ma façon de rester connecter avec cet art que j’adore. Je ne possède pas la voix la plus intéressante ou chaleureuse, mais je crois ne pas me tromper quand je dis qu’au moins je chante juste. J’éprouve beaucoup de fierté à chanter haut et fort les paroles de mes chansons préférées car je me sens connectée à celle-ci. J’ai besoin de musique au quotidien. Elle m’accompagne dans mon travail pour m’aider à garder le focus. Elle est dans mes nombreux roadtrip pour me permettre de rester éveillée et faire passer le temps plus rapidement. Je chante constamment même en inventant des rythmes et paroles juste parce que je le peux. Ça fait partie de qui je suis et je ne veux définitivement pas que ça change! C’est pourquoi je ne peux attendre pour le jour où je pourrai me permettre de pratiquer à nouveau cet art sur les instruments que j’aime tant et, qui sait, apprendre à m’exprimer à l’aide d’un nouvel outil.
Je devrai simplement m'armer de patience. Même me remettre au piano risque d'être frustrant au début comme je devrai pratiquement tout réapprendre à zéro. En espérant que j'aie la force de me rendre jusqu'au bout!

Shotgun Godin

Tuesday, 25 April 2017

Canadiens éliminés, la fin des séries pour moi?

J’ai vécu toute une vague d’émotion en si peu de temps. J’ai l’impression que ça fait des mois que les séries de la NHL sont commencé mais on n’en est qu’à semaine 2. Plus que deux équipes canadiennes demeurent dans la course : Ottawa et Edmonton. Samedi soir marquait la fin de la séries Canadiens-Rangers avec une 3e défaite consécutive. Disons que mon moral dimanche était plutôt bas. Je sais que c’est complètement fou de laisser quelque chose comme une partie de hockey influencer mon humeur, mais ce n’est pas comme si j’avais contrôle là-dessus.

Le parcours des Canadiens a peut-être été court, beaucoup trop court, mais ça quand même été une série haute en émotion. Plusieurs joueurs l’ont déjà dit, difficile de remporter des matchs quand tu ne scores qu’une ou deux fois par match. Lundqvist a été un joueur exemplaire dans l’alignement des Rangers et a frustré notre attaque à de bien trop nombreuses reprises. Est-ce que je suis déçue du résultat des séries? Oui. Est-ce que je crois qu’il méritait de continuer au 2e tour? Non. New York avait la meilleure des deux équipes et ils méritent donc leur place en demi-finale de conférence. Au moins personne ne pourra dire qu’on s’est rendu et qu’on en le méritait pas.
Maintenant que les Canadiens sont out, ma saison de hockey est donc finie, right? OH HELL NO! Le hockey est en train de remplir un drôle de sentiment de vide qui est sûrement créé par l’absence d’événements d’impro. Dans le fond, ça me fait vivre des émotions de la même façon que des films ou de la musique sait le faire. Alors pour quelle équipe je vais prendre? Ah ben c’est facile! Les…. Euh…. Attends là… Les Sharks ont été éliminés, Chicago aussi… Et le Wild… ben wayons! Ok ben les Flames d’ab… shit! Alright Toronto peut-être… BEN LÀ!!!

Blague à part, presque toutes les équipes que je souhaitais voir en 2e ronde ont été éliminées. Seuls Ottawa et Pittsburgh se sont rendus sur les 8 match-up de première ronde. Donc, évidemment, ces deux équipes forment mon main bandwagon, comme qui dirions. Je souhaite de tout cœur que les Sénateurs éliminent les Rangers simplement par vengeance. Dans l’autre série de l’Est, je ne sais plus trop. Entre les deux équipes, je préfère Pittsburgh mais j’ai donné l’avantage à Washington dans mon pool. Ça rend les choses plus complexes. Dans le fond, peu importe qui l’emportera, ça n’aura que peu d’impact sur mon humeur. Du côté ouest, pas mal plus facile : Nashville a torché Chicago et donc je veux voir jusqu’où cette équipe pourra se rendre. Go P.K. GO! Enfin, McOverrated et les Oilers sont la seule autre équipe canadienne en jeu et j’aimerais que le Canada performe bien durant ces séries. Go Oilers!
En continuant de suivre ces équipes, je vais recevoir une dose régulière de hockey jusqu’à ce que l’été arrive enfin. Plus que jamais, je m’intéresserai à la période d’échange et de recrutement, surtout avec l’arrivée de Las Vegas dans le lot. Montréal a besoin de faire des ajustements s’ils veulent performer encore l’année prochaine. On est arrivé premier au classement Atlantique en ayant une saison avec bien des hauts et des bas, on se doit de devenir plus constant. Non, on ne peut pas toutes les gagner, mais il faut être capable d’être compétitif même lorsqu’on tire de l’arrière. Il va y avoir des changements au courant de l’été, comme c’est le cas à chaque année. On verra bien ce que l’avenir réserve à MES Canadiens.

J’ai déjà hâte de voir l’horaire de la prochaine saison, de sélectionner le – ou les – matchs que j’irai voir et mon Dieu que j’ai hâte à la première mise au jeu au Centre Bell. Go Habs Go!

Shotgun Godin

Saturday, 22 April 2017

Un baptême... par tradition?

Je suis présentement en visite chez mes parents pour la fin de semaine. J’ai passé énormément de temps dans la péninsule durant les dernières semaines mais ce n’était pas toujours pour passer du temps en famille alors cette visite est tout de même logique. D’autres auraient sélectionné la fin de semaine de Pâques pour faire un tour puisque j’aurais pu y passer plus de jours, mais j’avais VRAIMENT besoin de simplement rester à l’appartement et ne rien faire. Gros succès de ce côté d’ailleurs. J’avais l’excuse idéale dans mon sac si mes parents me demandaient pourquoi je ne les visitais pas : Le baptême de Charlotte est cette fin de semaine-ci et non durant Pâques.
Les Godins
Alors je suis ici, me préparant au baptême de la petite dernière. Déjà mieux que pour Marylou, baptême auquel je n’ai même pas assisté préférant être présente à l’AGA d’Improvisation NB – Matante indigne icite! J’en viens vraiment à me demander pourquoi cette célébration a même lieu. Ma sœur et moi, on n’est pas mal loin d’être pratiquante. Pour en avoir parlé à quelques reprises déjà, on s’entend toutes les deux pour dire que la religion catholique, comme bien d’autres, est en grande partie responsable pour le messed up monde dans lequel on vit. Je crois en fait qu’il doit être extrêmement difficile pour quelqu’un ayant suivi des études supérieures en histoire, et qui s’est beaucoup penché sur les périodes gréco-romaines et médiévales, d’être croyant. Alors vraiment, pourquoi est-ce que je suis ici aujourd’hui à me faire belle pour aller me pavaner dans une église?

Ma sœur et moi avons été élevées dans une maison catholique. On allait à la messe pas mal tous les dimanches, on était toutes deux enfants de chœur à un point ou un autre dans notre vie, on participait dans la chorale aussi. Je me souviens que je questionnais pourquoi mon père ne nous suivait pas. J’étais jalouse car j’aurais aimé aussi pouvoir rester et écouter la Formule 1 – mon obsession pour certains sports télévisés ne date pas d’hier héhé! Je faisais probablement partie des dernières classes qui recevaient la catéchèse à l’école. Je me souviens d’ailleurs d’une transition qui s’est fait lorsqu’on a interdit l’éducation religieuse dans les établissements scolaires. Pour respecter cette règle, on traversait le stationnement pour suivre les enseignements religieux à l’église, voisine de notre école. #Rebelle
Miss Charlotte
Sachant ceci, on pourrait croire que ma sœur a fait baptisé ses enfants par tradition. On l’a vécu alors c’est juste logique que ces enfants le vivent aussi. Pourtant, là n’est pas sa raison. Lorsqu’elle a fait baptiser Luka, j’étais avec elle pour suivre le « cours de baptême » puisque je suis sa marraine. Lorsque la question a été posé par l’instructrice, la réponse de ma sœur m’a surprise mais faisait du sens à mes yeux. Voici, de façon paraphraser - on parle quand même de presque 4 ans passé - ce qu’elle a répondu :

Je veux donner l’opportunité à mes enfants de connaître la religion dans laquelle leurs parents ont été élevé. Ce fut une partie assez importante de notre enfance et je crois que ça pu avoir un impact sur la personne que nous sommes devenus. Je leur offre la chance de suivre les sacrements de base puis, lorsqu’ils seront plus âgés, ils pourront choisir par eux-mêmes s’ils adhèrent à la religion catholique, à une autre religion, ou à aucune religion. Mais s’ils désirent un jour se marier à l’église, ils le pourront.
Marraine et son acolyte
Il est vrai que choisir la religion pour son enfant est quelque peu égoïste. Qui dit qu’il grandira avec la même vision du monde que ses parents. Les valeurs qu’une personne inculquera à ses enfants n’ont pas besoin d’être associée à une religion ou à une autre. Pas besoin d’être catholique, musulman ou bouddhiste pour transmettre l’importance d’aimer et d’aider son prochain, de partager, d’être honnête, d’être ouvert d’esprit et acceptant, etc. Je sais que ma sœur saura faire de ses enfants de bons êtres humains, peu importe où ils décideront de se situer sur le spectre religieux.
Baptême de Marylou - Les 4 générations
Je doute que ma sœur ait mis les pieds dans une église avec ses enfants depuis leur baptême, à part peut-être pour une célébration spéciale comme un mariage ou des funérailles. Je crois qu’elle les fait baptiser pour leur donner le choix, mais aussi pour plaire aux grand-parents et arrière-grands-parents. Si un jour j’ai moi-même des enfants, je ne sais pas si je leur ferai suivre une éducation religieuse. Je crois qu’il est intéressant de leur en parler, sans pour autant leur imposer le point de vue d’une religion ou d’une autre comme étant la vérité absolue. Ça va évidemment dépendre de mon conjoint aussi, mais ce sera sûrement une discussion qui s’avérera intéressante. Pour ça, faut au moins que je commence par me trouver un homme! En attendant, je vais profiter du temps passé avec la famille immédiate et élargie. Rien de mieux que des games de carte et de hockey pour ramener la famille ensemble!

Bonne fin de semaine à tous!
Shotgun Godin

Wednesday, 19 April 2017

Un petit tour dans ma tête

OK... Je n'ai pas écrit hier. J'en ai trop la tête et je n'ai pas vraiment de temps à mettre sur un blogpost bien élaboré. Voici donc ce que je vous offre aujourd'hui: Un visite guider de ce qui s'est passé dans ma tête dans les derniers jours.

Une fin de semaine de 4 jours! Ne rien faire à part watcher des films et du hockey! DAMN RIGHT!!

Oh... right... J'ai ce projet là à écrire d'ici vendredi!

Bah!! C'est toujours ben juste à remettre VENDREDI! J'ai du temps en masse!

.... Ah ben garde ware... On est déjà mercredi matin...

État de mon projet? Ah... J'ai fait la page titre.... ha... hahah... HAHAHAH *panics*

OK WOH SHOTGUN!

Tu vas y arriver... Juste calme-toi et concentre-toi et accepte que la série de gifs suivante sera ta vie jusqu'à ce que le projet soit terminé. Goodbye world!
Jusqu'à ce que finalement...

See you on the other side!
Shotgun Godin

Saturday, 15 April 2017

Ce que j'ai appris en essayant de trop en faire.

Il y a des batailles qui valent la peine d’être menée jusqu’au bout. D’autres… ben elles sont pas mal plus futiles! Je sais que mon mode de vie n’est pas le plus sain et j’essaie de faire des changements pour me sentir mieux avec moi-même. Le problème c’est d’essayer de trop en faire en un seul coup.

Mes plus grands défis à relever? Être plus active, manger mieux et moins souvent au resto. L’un des premiers gestes que j’ai posés pour reprendre le dessus de ce côté, c’est de me lancer dans les produits IsaGenix. Vous vous souviendrez peut-être que j’en avais parlé il y a de cela quelques mois. Il y a toute sorte d’histoire de succès qui entoure ces produits; mon histoire n’en fait pas parti. Pour moi, manger est l’un des plus grands plaisirs de la vie et donc, me priver de deux repas par jour en le substituant par un shake, ça n’allait pas marcher. Je n’avais pas la motivation nécessaire pour que ça soit efficace. En plus, les produits étaient très coûteux et ça me coupait donc l’accès à de bonnes collations (fruits, légumes, etc.) par faute d’en avoir les moyens. C’était tout simplement trop radical pour moi et c’est pourquoi je passe à autre chose.
J’aime cuisiner, mais pour les autres. J’ai donc décidé de renverser la vapeur. Depuis que Isagenix a pris le bord, il est important pour moi de me créer une routine de repas. Mon véritable problème quand vient le temps de me préparer des repas, c’est que je ne sais pas trop comment cuisiner pour une seule personne. La solution est simple : Je cuisine comme à l’habitude et mes repas pour la semaine sont donc réglé! Je l’ai fait à quelques reprises déjà et ça semble marché jusqu’à maintenant. J’essaie autant que possible d’avoir beaucoup de légumes en accompagnement donc je me suis procurer des légumes congelés mais aussi, je me suis engagée à faire une petite épicerie selon mes besoins aux deux semaines plutôt qu’au deux mois. Y’a du monde qui ne pourrait faire ceci par besoin de variété dans ce qu’ils mangent. Ce n’est pas le cas pour moi alors tant mieux! Du coup, en ayant des repas préparés d’avance et de plus petites épiceries, j’économise des sous qui me seront bien utiles ailleurs!
Maintenant, je me suis remise au gym. En fait, remise c’est bien vite dit. J’essaie de le faire fitter dans ma routine à nouveau mais c’est tellement facile de se trouver des excuses! De ce côté, j’essaie de ne pas trop m’en faire. Le problème majeur, c’est que j’ai pris la décision de m’y remettre la même semaine que j’ai décidé de changer mes habitudes alimentaires. Un c’est bien, mais deux c’est mieux qu’ils disaient… Je commence tranquillement à m’habituer à ce défi que je me suis lancée côté nourriture alors c’est bien normal que le gym ne suit pas immédiatement. Je prends le gym comme du temps avec moi-même, pour moi-même et ça viendra rapidement une partie intégrale de ma semaine. Mon sac est toujours fait, avec tout mon essentiel de workout. Je suis pleine de bonne volonté, suffit que je passe de la parole aux actes!
Avec le temps, j’ai observé tellement de gens, moi y comprise, essayer de faire de grands changements dans leur vie sans pour autant qu’il y ait de réels résultats. Ici je crois que mon attitude m’aide beaucoup. C’est correct si ça ne marche pas du premier coup. Trop en prendre d’une shot ne va pas rendre les choses plus faciles, au contraire. Peu importe, je garderai la tête haute et je prendrai les choses une journée à la fois. De cette façon, je ne peux que bien m’en tirer!
Shotgun Godin

Tuesday, 11 April 2017

Après l'impro, c'est au tour du hockey!!

Halte là! Halte là! Halte là! Les Canadiens, les Canadiens… Halte là! Halte là! Halte là! Les Canadiens sont lààààà!

Ça commence dès demain soir! La première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley va débuter et je ne pourrais être plus heureuse. J’adore cette période de l’année! Ça va faire du bien comme les Canadiens ne s’étaient même pas classés l’année dernière. Je suis plus informée que jamais et, pour une raison qui m’échappe, je suis super enthousiaste à l’idée que d’autres équipes pour lesquelles je n’aurais jamais cru carer ce sont classées aussi. En fait, lire ici que je suis ravie de voir les Leafs s’arracher la toute dernière place dans la division est.
On va avoir tout un premier tour alors que les Habs affronteront les Rangers au premier tour. Avoir conserver la tête de la division nous permet d’avoir l’avantage de la glace. Ces deux équipes se sont rencontrées à trois reprises durant la saisons 2016-2017. Les trois fois, les Canadiens en sont ressortis victorieux. Il faut avouer par contre que les scores de ces trois matchs laissent entendre que la série sera sûrement relevée – 14 jan : 5-4 / 21 fév. : 3-2 (SO) / 4 mars 4-1. Je crois fortement dans les chances de mon équipe à se rendre au 2e tour. Si c’est le cas, on va avoir tout un deuxième tour en affrontant soit les Sénateurs d’Ottawa – récente rivalité qui fait bien des flammèches – ou les Bruins de Boston – Rivalité qui perdure depuis des décennies. Ça promet!

De leur côté, les Leafs affronteront les Capitals de Washington au premier tour des séries éliminatoires. Je dois admettre que je ne peux que difficilement les imaginer avancer au prochain tour. Ils font quand même face à l’équipe qui se retrouvent championne de ligue au classement avec 118 points alors que son plus proche rival a dû se contenter de 109 points. Dans mon pool, les Capitals se rendent en finale pour la Stanley Cup alors je m’excuse à tous les fans des Leafs qui me lisent. Remarquez bien par contre que j’estime que mon équipe perdra en finale de conférence eux aussi contre Washington. D’ailleurs, je me considère même optimiste de dire que les Canadiens se rendront en finale de conférence. Je le dis haut et fort, s’ils se rendent à la dernière ronde, je perds la tête c’est assuré!
C’est le début de la fin. Même si je suis extrêmement excitée à l’idée de vivre à nouveau les séries avec *MES* Canadiens, je réalise pleinement que le tout achève. Aussi bien en profiter! Et après les séries? Ben il sera temps de substituer la TV, les snacks et la bière froide pour des soirées à la plage, entre autres. J’aime dont ben ça quand il n’y a pas de perdant héhé!

Peu importe votre équipe : Habs, Capitals, Penguins, Flames, Leafs, Oilers, Sharks… Bonne séries à tous et à toutes!
Shotgun GoHabsGo

Tuesday, 4 April 2017

#ImproQualif v.2017

OK… Comment abordé le sujet d’un autre tournoi d’improvisation sans devenir extrêmement redondante? La réponse : c’est impossible! Je devrais moins en faire ne serait-ce que pour que le contenu de mon blogue soit plus diversifié. HA! Comme si ça va ever arriver! Un autre tournoi vient de se terminer. Des douze équipes présentes au tournoi de qualification, huit se sont classées pour se rendre au championnat provincial – la Gougoune Dorée – qui aura lieu en mai.
Un peu à l’image du tournoi amical de Fredericton en février, l’équipe d’officiels était trop peu nombreuse. Ça a occasionné des journées TRÈS chargées pour tout le monde. Par contre, ça nous a permis de développer une meilleure chimie au sein de l’équipe d’officiels. On était très à l’écoute les uns des autres et ça nous a permis de ne pas prendre trop de retard tout au long de la fin de semaine. On était très diversifié aussi comme équipe : On avait l’équipe habituelle, des recrues qui venaient tout juste de graduer et trois « anciens » qu’il était plaisant de ravoir des nôtres. Aux recrues – Félix, Jacques-André, Sam et Vincent – j’espère qu’on ne vous a pas trop traumatisé et que vous avez pu profiter au maximum de cette première expérience de tournoi dans notre équipe. Les « anciens » - Chalif, Fred et Marty – on se serait cru en 2010 mais avec plus de sagesse et moins de drama, so… you know… juste les fun parts!  À part être malade… ça c’était plus plate! On a tous été colons mais on a eu un fun fou à le faire comme d’habitude. Même si je sais qu’on ne pourra tous y être, j’ai déjà hâte de reprendre ma place au sein de l’équipe pendant la Gougoune même si ce ne sera pas à titre d’arbitre.
Ce qui m’a plu le plus en fin de semaine, ce sont les inside jokes et les manigances stupides qu’on est venu à continuer ou à partir de nulle part. Quand je dis qu’on était colon, on l’a été et pas à peu près! Chanter beaucoup trop de Nickelback tout au long de la fin de semaine… Stupide! Créer et détruire des équipes pour le Zèbre d’Or en chantant le Game of Thrones theme à tue-tête… Cave! Faire des tests de souplesse en kickant au-dessus de la tête de membres de l’équipe d’officiel… Idiot et dangereux! Aaaahhh Classic Brent! Ou attend… c’est tu Vintage Brent cecitte??! Le thème de ce tournoi est définitivement des membres de l’équipe d’officiels qui perdent EVERYTHING EVERYWHERE !! Enfin, le match spécial du samedi soir était le summum du trolling entre les coachs et officiels ainsi qu’entre Chalifoux et tout le monde présent autant pendant les impros que durant les procédures de match. C’était divertissant sur tellement de niveau. Bravo et chapeau aux participants!
Dans un monde idéal, les équipes du circuit serait bien moins éloignées et on aurait la chance de vous voir jouer bien plus souvent. Je suis toujours fébrile avant chaque tournoi à l’idée de revoir mes amis de longue date, de faire de nouvelles connaissances, d’être épatée par le talent de la relève néo-brunswickoise mais, dès que le tournoi commence, j’ai un drôle de bittersweet feeling qui prend le dessus parce que, tout comme la discipline qu’ils mettent en valeur, les tournois eux-mêmes sont éphémères. Tant de travail, tant de préparation pour un seul weekend qui ne cumule que 44 heures incluant les (trop peu nombreuses) heures de dodo… Le premier match commence le vendredi soir et déjà la remise de prix est si proche. J’ai écrit, à 15h00 le dimanche, que je m’ennuyais déjà de vous et c’était la vérité. L’école était vide et sans vie et c’était triste à voir.  En quelque part ça fait aussi parti de la game. C’est ce qui rend ces moments si spéciaux et si c’était plus long, je m’en plaindrais sûrement. Je suis une éternelle insatisfaite, que voulez-vous que je vous dise de plus!
Au moment du départ
Tiens justement… Il faut tout de même que je vous avoue quelque chose : Je me suis réveillée lundi matin avec un sourire aux lèvres. Contrairement à la CUI, une belle fin de semaine d’impro s'est terminée et j’ai pu profiter d'un break! Ben oui… Mars est tellement chargé de ce côté que je profite amplement des quelques journées de congé qui me sont offertes d’ici la fin de semaine. Parce que ben oui ben sur… Je me suis embarquée dans un spectacle d’impro vendredi après-midi, la LISPA vendredi soir et je donne des ateliers d’impro à PEI dimanche. Je crois que j’ai un problème héhé! Ce n’est pas la pire des addictions mais ça en reste certainement une! Donc au final, je me plains que ça fini trop vite mais je me réjouis d’avoir un break… N’essayer pas de me comprendre, je n’y arrive pas moi-même!

Quels ont été vos moments favoris de la fin de semaine? N’hésitez pas à commenter ici ou sur Twitter et/ou Facebook!
Shotgun Godin

Saturday, 1 April 2017

Changer pour me ressembler

Je vis un étrange problème à chaque fois qu’un nouveau tournoi d’improvisation se pointe le bout du nez. Afin de faire mousser l’intérêt des gens envers l’événement, et pour me vanter de la position d’officiel que j’occuperai, j’aime bien changer mes photos sur les médias sociaux. Je mets les rayures à l’honneur tant sur ma photo de profile que sur le cover. C’est durant ce temps que je me rends compte à quel point j’ai changé dans les dernières années.
Je n'ai déjà plus l'air de cela depuis des années
Je ne prendrai même pas la peine de parler de perte ou gain de poids parce que ça, c’est juste depressing! Non ce que je remarque dans mes photos c’est qu’à chaque fois qu’un nouveau tournoi se présente, les photos que je pourrais sélectionner sont terriblement désuètes. Depuis 2015, je change à un rythme qui ne fait presque pas de sens. Ça commencé avec un side-shave. Ensuite Ça été de passer du châtain, au brun, au blond jusqu’au blanc/gris/blond platine. Déjà là. Arrive la CUI la semaine dernière et je n’ai aucune photo d’arbitre avec les cheveux si pâle. Ben voilà que j’ai eu le temps de changer encore une fois en-dedans d’une seule semaine. Un petit accident qui m’a poussé à aller en full-on YOLO mode.
L’accident en question, vous pouvez l’observer ci-dessus. On était en plein processus de refresher ma couleur avant le tournoi de qualification – ben quoi! C’est les moments durant lesquels je me fais le plus photographier dans toute l’année! Et voilà que le toner fait des siennes et fait ressortir mon side-shave d’une teinte orange/roux vif. Oups! Est-ce qu’on use l’aitre kit complet pour ramener ça à du gris comme le reste de ma tête ou est-ce qu’on se rend à une pharmacie pour trouver une couleur semi-permanente pour couvrir ce roux et créer un style encore plus edgy. C’est la 2e option qui a prévalu. Arriver sur place, on découvre d’autres produits de teinture et la folie m’emporte. Pourquoi pas du smoky blue? De retour au « salon » chez AmyUltraviolet, il est temps de recommencer le processus. On entame la teinture du côté rasé puis on se dit D’LA MARDE! On fait la tête en entier! 
Le résultat est crazy et j’adooooooooooore!!!! Maintenant que le tournoi est commencé, je peux l’afficher un peu partout. Il y a tellement de différentes teintes: Du bleu, du mauve, du gris.. Y'a un peu de tous présentement dans mes cheveux. Ça va s’en aller assez rapidement : 5 à 8 shampoo pi that’s it! Ce que j'ai hâte de voir, c'est l'effet du produit qui fade away. Ça sera comme une nouvelle teinture tous les 2-3 jours! Est-ce que je vais le refaire? On verra. Spoiler alert – Ce n’est pas la seule couleur que je me suis procurer et je crois que ma prochaine folie se limitera au côté rasé avec une couleur encore plus pétante! C'est à suivre...
En quelque part, depuis 2015 je suis beaucoup à l’aise avec ma personne. Je prends des risques, j’en suis consciente, mais je me sens plus comme moi-même. J’ai toujours été folle des tatous, des peircings, de couleurs et coupes de cheveux qui sortent de l’ordinaire. Je n’avais pourtant jamais osé. J’ai la chance de travailler au sein d’une équipe qui est TRÈS ouverte quand ça vient à ce genre de chose. Est-ce que je vais enfin me faire le tatou sur mon avant-bras que j’ai de planifier depuis des mois? Est-ce que je vais aller de l’avant et finalement me faire percer la lèvre ou le nez? Peut-être. J’ai même déjà eu une conversation avec mon DG à cet effet et il semblait tout à fait à l’aise avec ça. Je me suis toujours sentie un peu en marge de la société. Je ne me sens pas comme si je fit in avec les gens dits normaux, les muggles. Pourquoi m’empêcher d’afficher mes couleurs si ça peut me permettre de me sentir mieux avec moi-même et de m’épanouir? Je ne suis pas moins compétente pour autant! Qu’ils me jugent… Ça me passe 10 pieds au-dessus de la tête. Si tu décides de me juger seulement par mon apparence, je ne te veux pas dans ma vie de toute façon!
J’ai déjà hâte d’entendre les cringy commentaires de mes parents la prochaine fois qu’ils me verront lol!

Shotgun Godin

Follow by Email