Tuesday, 31 January 2017

La crise dans la péninsule

Je viens de passer une fin de semaine chez mes parents. Rien de nécessairement spécial à cela. Quoi que cette fois-ci, c’était TRÈS différent. La Péninsule Acadienne n’est toujours pas complètement remise de la tempête du verglas du 24-25 janvier. Durant cette fin de semaine, nous étions parmi les chanceux qui avaient du chauffage et une génératrice, mais c’était tout de même étrange et ça fait réfléchir.
On est tellement rendu dépendant de l’électricité, s’en est presque désolant. C’est fou de penser que ça ne fait pourtant pas si longtemps qu’on n’y avait même pas accès. Pratiquement tout fonctionne à l’électricité : notre chauffage, l’eau courante, la conservation de notre nourriture, notre entertainment… Ayoye! Le Delco de mes parents nous permettait d’avoir accès à l’essentiel mais sans plus. On s’est donc occupé à jouer avec les enfants, faire du ménage, jaser et préparer à manger avec les moyens du bord.
On a fêté les 4 ans de mon neveu en grand malgré les intempéris!
Le meilleur atout chez mes parents demeurera toujours le poêle à bois. Le jour où j’aurai ma propre maison, je vais faire tout ce qui est possible pour avoir au moins un système de chauffage à bois en cas d’urgence. Le reste je peux m’en passer, mais je veux pouvoir rester au chaud et cuire sur le foyer si le besoin se présente.

On a vraiment droit à un drôle d’hiver : Peu de neige et beaucoup trop de glace! J’ai hâte que ça en finisse. C’est dommage par contre car le décor que laisse derrière une tempête de verglas est de toute beauté. Tout semble figé dans le temps et l’espace. Il y a un drôle de feeling de pureté qui accompagne ces images, mais aussi quelque chose de presque sinistre.
Je suis arrivée tard vendredi soir dans la péninsule, et lorsque j'ai frappé la zone sans courant, j'ai eu le souffle coupé... On se serait cru dans un film post-apocalyptique ou dans une zone de guerre. Tout semblait abandonné et sans vie et ça m'a affecté beaucoup plus que je l'aurais cru. La péninsule se vide et ceci m'a donné un avant-goût de quoi aurait l'air mon village s'il devenait abandonné. J'espère ne jamais revoir une telle scène de mon vivant. J'ai beau dire que je suis maintenant une fille de ville, je serai toujours originaire de Bertrand et j'aimerai toujours autant mon petit village!
La "métropole" de Bertrand sera toujours mon chez moi! - image par Joël Thériault

À l’heure où je publie ces lignes, il reste encore beaucoup de travail à faire pour que tout le monde ait à nouveau du courant dans mon petit coin de pays. Heureusement, ma famille sont parmi les chanceux qui ont été rebranchés. On peut être sûr que de nouvelles mesures d’urgence vont être mises en place pour être mieux préparer dans l’éventualité où une autre tempête comme celle-ci nous frappe à nouveau.

Merci aux nombreuses équipes qui travaillent sans relâche depuis une semaine pour assurer le bien-être de tous. Monteurs de ligne d'ici et d'ailleurs, pompiers, GRC, les forces d'armée canadienne, les bénévoles, les conseillers et maires. Continuez votre travail exemplaire. 
Mille mercis à Hydro Qc, NS Power et NB Power!!

Bon courage!
Shotgun Godin

Saturday, 28 January 2017

Et c'est parti pour la saison des Oscars

BON! Le seul temps de janvier que je peux supporter est enfin arrivé. Les nominations pour la 89e remise des Oscars ont été annoncées mardi dernier. Ceci lance officiellement ce que j'appelle la saison des Oscars, cette période dans l'année où je me mets à la tâche pour voir certains films que j'ai manqués ainsi qu'à penser à mes prédictions pour la grande soirée. Le grand gagnant au titre des nominations est La La Land mais c'est la diversité ethnique qui est à célébrer pour cette année avec 7 acteurs non-blancs nominés à titre de meilleurs acteurs et des films comme Moonlight et Hidden Figures nominés pour Best Picture! Ça fait contraste avec le #OscarSoWhite de l'année dernière.
À chaque année, je fais mon possible pour avoir vu le plus de films nominés que possible. Je croyais être loin derrière mon groupe d’amis pour cette édition car j’ai dû m’absenter de plusieurs visites au cinéma à cause de mon emploi ou d’autres événements. En date d’aujourd’hui, je suis à 16 films vus sur un total possible de 62. J’essaie toujours de me situer au-dessus du 25 et le plus près je me rapproche du 30, le mieux je me sens préparée pour notre soirée. Pas que ça fait une réelle différence dans mon pointage final mais c’est fun quand même de s’en vanter ;-)

Voici donc ma liste de film vue et ceux que je vais voir d’ici la tenue des Oscars, le 26 février.
Films vus
Films à voir (Pas le choix!)
-          Hidden Figures
-          La La Land
-          Manchester by the Sea
-          Florence Foster Jenkins
-          Nocturnal Animals
-          Kubo and the Two Strings
-          Moana
-          The Red Turtle
-          Zootopia
-          Fantastic Beasts and Where to Find Them
-          Suicide Squad
-          Hail, Caesar!
-          Piper
-          Rogue One: A Star Wars Story
-          Doctor Strange
-          The Jungle Book
-          Arrival
-          Hell of High Water
-          Fences
-          Moonlight
-          Lion
-          Captain Fantastic
-          Jackie
-          My Life as a Zucchini
-          Star Trek Beyond
-          The Lobster
-          20th Century Women
Les peut-être (si j’ai le temps)
-          Loving
-          Elle
-          Allied
-          Passengers
-          Le plus de shorts possibles (sur un total de 9)

Si je me limite aux films que je veux absolument voir, je serai à 27 films vus. Si je me lance dans les peut-être, surtout si le temps et la disponibilité me le permet, je serai à 31 sans les shorts. J’ai bien hâte de voir ce que ces films me réservent.
On se revoit sur ce blogue dans moins d’un mois, le 25 février prochain, avec mes prédictions et ensuite le 28 février pour un recap de notre soirée!

Shotgun Godin

Tuesday, 24 January 2017

Il y a 4 ans déjà...

Il y a quatre ans, notre petite vie de famille a changé boute pour boute. Il y a quatre ans, ma sœur donnait naissance à son premier enfant. La nostalgie me frappe fort alors que j’écris ceci et je me remémore cette journée qui fut bien longue et plutôt énervante.
Les trois petits démons
Jolène a été provoquée le 24 janvier 2013. Je garde des souvenirs vivides de cette journée. J’avais accepté de faire la correction des examens du ministère de 11e année à cette date. Ce fut donc un bel adon car j’étais à Bathurst d’avance pour la correction et ma sœur allait donner naissance à l’hôpital de cette même ville. J’espérais qu’on ait terminé avant que son travail commence, question de pouvoir la voir avant. Je gardais un œil attentif à mon téléphone afin d’avoir des nouvelles régulière de ce qui se passait. Ma journée de travail s’est terminée avant que quoi que ce soit se manifeste de son côté, j’étais ravie de pouvoir rejoindre le reste de la famille.

La première « pill » utilisée pour provoquer Jolène n’avait pas du tout fait effet. Quelques instants après mon arrivée, on lui en administrait une deuxième et lui donnait des conseils pour accélérer le processus. De mon côté, je tenais un live chat avec les tantes et les oncles pour leur donner des nouvelles. Aux alentours de 17h00, ma sœur marche autour de la chambre et s’arrête soudainement en me demandant d’aller chercher une infirmière. Ça y est, les eaux sont crevées! On devrait avoir Luka parmi nous dans un rien de temps…. HAHAHA que je suis drôle!

Non à ce moment c’est l’attente qui a débuté et MON DIEU qu’elle était longue! Les infirmières ont communiqué avec le médecin et on devait attendre son arrivé pour que l’accouchement ait lieu. Il est ENFIN arrivé vers 20h00. Non je n’exagère même pas parce que la game de hockey était commencée. - Oui je viens me servir des Canadiens pour me rappeler des événements. Ils jouaient contre Washington et ils ont gagné 4-1. Une chance que c’était là parce que j’allais perdre la tête! – Le médecin arrive, il tâte un peu, vérifie l’orientation de l’enfant, détermine qu’il ne passera pas et va réserver la salle de chirurgie pour procéder à une césarienne. La salle est prise, elle ne pourra y entré que vers 10h. JE. ME. CHAVIRE!

Avant que vous commenciez à vous poser des questions, faut que je clarifie un point important. Je n’étais pas juste une jeune fille stupide qui perdait patience. C’était plus que ça. À partir de 17h, ma sœur vivait au travers de contraction de plus en plus fréquente et de plus en plus forte. À 20h, quand le médecin est enfin arrivé, on pensait que ça finirait. On avait tort. C’était pire en pire. Vers 21h40, les infirmières lui ont finalement offert du laughing gas. Rien du tout n’a été fait avant ça pour diminuer l’inconfort et la douleur. J’étais en criss parce que j’étais impuissante et incapable d’aider ma sœur qui souffrait clairement.

Lorsque l’enfant a vu le jour, il a été transféré d’urgence pour être mis en sevrage puisque ma sœur faisait du diabète de grossesse. Elle n’a même pas pu le voir ni le prendre parce qu’une hémorragie s’est déclarée lorsque le placenta s’est détaché. D’un côté, ma sœur perd une quantité importante de sang, de l’autre mon neveu est envoyé à la pouponnière et je ne peux le suivre – seuls les parents et grands-parents y ont accès. Je pleure de rage à ce point-là et je décide de simplement partir. Plus tard dans la nuit, ma sœur m’a donné des nouvelles et j’ai enfin pu les voir tous les deux le lendemain.
Pauvre petite face
Il n’y avait rien de beau et magique dans cet accouchement. C’était pénible pour tout le monde présent. Luka m’en aura fait vivre de toutes les couleurs cette soirée-là mais il a su compensé des milliers de fois depuis! J'adore les enfants à ma soeur et c'est une bonne chose parce que je ne pense pas en vouloir de mon côté. Vivre cette journée ne m'a certainement pas encouragée à changer d'idée. C'est étrange quand même de se dire que ça ne fait que quatre ans et moins que j'ai ces petits amours dans mon quotidien. Ça feel comme si je les avait toujours eu dans ma vie. Malgré tout, c'est dur à croire qu'il ne lui reste plus qu'un an avant de commencer l'école!

Ça pousse vite pareil ces petits monstres-là!
Bonne fête mon grand

Marraine Shotgun

Saturday, 21 January 2017

Mon expérience avec les sports d’hiver...

...Ou devrais-je plutôt appeler cet article mon manque d’expérience avec les sports d’hiver. Je ne suis pas fan de l’hiver parce que c’est un temps très mort pour moi. Je ne suis pas adepte d’un sport ou d’une activité typiquement hivernale alors je reste cloisonnée à l’intérieur, au chaud, à écouter des films ou à jouer des jeux de société, etc. Rien de mal là vraiment, mais pourquoi suis-je fait ainsi? Tu croirais qu’une fan de hockey serait partante pour patiner régulièrement… Eh ben non!

Une chose que je regrette quelque peu, c’est mon incapacité à patiner de service. J’aimerais être capable de me déplacer avec grâce et aise sur la glace mais ce n’est pas le cas. Je n’ai jamais appris à partiner à un jeune âge et je n’y vais pas assez régulièrement pour apprendre maintenant. Je n’en demande pas trop non plus : juste être plus confiante, pouvoir prendre de la vitesse et, surtout, pouvoir m’arrêter au lieu de me laisser tomber ou de m’agripper à la bande. Pour être honnête, le but ultime pour moi serait être capable de jouer au hockey. Pas de compétition mais entre amis après avoir loué une glace. Ce serait tellement trippant! Ma volonté n’est juste pas assez forte pour justifier l’achat de meilleur patin que ce que j’ai présentement et de visiter des patinoires plus régulièrement pour enfin apprendre une bonne fois pour toute.
Devinez à qui je m'associe dans cette image...
Le ski? La planche à neige? Je n’en ai même jamais fait. C’est peut-être ce qui me puzzle le plus de mon enfance. Nous avions des skis à la maison et mes parents m’ont déjà dit qu’ils en faisaient, alors pourquoi ne nous ont-ils jamais emmené sur les pentes? J’aimerais vraiment essayer de descendre une pente à un moment donné mais en même temps, l’idée me terrifie! En plus, j’aurais peur d’être un boulet pour les personnes qui m’accompagneraient comme je devrais me tenir sur les pentes débutantes et que j’aurais constamment besoin d’aide à me relever et à reprendre courage. Ce genre d’activités me semble bien difficile à entreprendre plus tard dans une vie. Ça s’apprend sûrement à tout âge mais mon dieu que ça doit être difficile plus tu avances dans le temps.
J'aurais probablement l'air de ça mais je serais cramper de rire au moins!
Alors qu’est-ce qu’on faisait en hiver chez nous? Deux choses vraiment. La première était simplement des jeux autour de la maison comme construire/sculpter des structures de neige et de glace. Faire des forts pour des batailles de neige, des tunnels et igloos dans laquelle on se cachait (c’était plutôt dangereux aussi!) et glisser avec des crazy carpets et des trois-skis (je viens juste de découvrir qu'on appelle ça des snow racers) sur les bancs de neige qui étaient immenses entre notre maison et celle du voisin. On ne manquait pas d’imagination et on en passait du temps dehors avant que je fesse l’adolescence! 
La cadillac mon homme!
La deuxième chose est celle qui me faisait aimer l’hiver dans ce temps-là : le Skidoo! On partait pour des journées entières, des fois même des fins de semaine! Les trails ne finissaient plus, les paysages étaient incroyables, la vitesse, les amis de famille, les camps avec les poutines et les chocolats chauds. J’ai des souvenirs vivides de nos retours à la maison : nous descendions nous changer à la cave près du foyer. On bougeait lentement doigts et orteils pour les dégeler. On prenait la neige accumulée sur nos manteaux et mitaines puis les lançait sur le foyer pour la voir fondre et s’évaporer. L’odeur distincte que nous avions suite à une journée de randonnée - un mix de gaz, huile et sueur j’imagine… ça sonne déplaisant mais vraiment c’était réconfortant. Ça c’était mes hivers de jeunesse.
On avait un Polaris pas ma comme celui-ci et un Bombardier.
Ça explique sûrement pourquoi on n’avait pas le temps pour toutes les autres activités typiques en hiver. Autant que j’aurais aimé apprendre à patiner, autant je n’aurais pas voulu perdre une seconde sur les pistes en famille. Ce sont des souvenirs que je chérirai toujours!

Et vous, vos hivers d’enfance, ça avait l’air de quoi?
Snowgun Godin

Tuesday, 17 January 2017

Pourquoi j'ai hâte que janvier finisse...

*parenthèse*
Ok… Ok… Je sais. Ça part mal l’année quand je skip déjà deux jours de parution de blogue. Oui, j’ai honte! Avec mes cours en matinée les lundis, j’ai de la difficulté à trouver le temps de 1- Écrire mon blogue à l’avance parce que, pour être honnête, je n’y pense simplement pas pendant la fin de semaine et de 2- Je n’ai pas le temps de l’écrire le lundi matin comme je le faisais normalement. Je vais donc prendre habitude de publier mes articles les mardis et samedis à partir de maintenant. On verra si j’arriverai à respecter ce nouvel horaire.
*Fin de parenthèse*

 Janvier n’a jamais été mon mois. Je le trouve long et pénible à chaque année. Afin de contrer ce sentiment durant les deux dernières années, je me suis offerte des vacances pour compenser. En 2015, je découvrais la Jamaïque. En 2016, j’allais à Montréal toute seule comme une grande pour aller voir les Canadiens et Muse. Cette année, ce ne sera pas le cas, je reste en sol néo-brunswickois. Comment vais-je donc faire pour garder le moral? Je vais penser à ce qui s’en vient en février voyons!

J’espère que vous aimez quand je parle de mes expériences parce que je vais être active en février et mars! C’est maintenant officiel – je vais à Montréal dès le premier weekend de février pour voir pas une, mais DEUX games des Canadiens au Centre Bell. Juste ça c’est fou! La St-Valentin? Ben en tant que célibataire je ne célèbre pas vraiment mais cette année ce sera différent. Andréanne et moi on se gâte et on va voir Frank Turner et Arkells au casino pour ce qui promet d’être toute une soirée musicale. Dommage que c’est un mardi soir. Le retour au bureau va être difficile le lendemain! Enfin, à moins d’avis contraire, je serai à Fredericton pour un tournoi d’improvisation amical en mi-février. Fait plutôt longtemps que je n’ai pas participé à ce genre d’événement alors j’ai hâte de voir comment ça va aller. C’est tout ce que je sais pour l’instant mais disons que c’est déjà pas mal pour un mois. Je suis certaine que d’autres activités vont me tomber dessus aussi.
En mars? Ben là, mon horaire est encore plus chargé! Toujours un gros temps de l’année pour les improvisateurs au Nouveau-Brunswick, mais cette année c’est encore plus vrai que jamais. On part le bal avec un concert de Billy Talent au casino le 5. On est un bon petit groupe qui y vont et ça va être awesome, je le sens! Seulement quelques jours après, le 10, ce sera au tour de Half Moon Run d’être de passage à Moncton au Capitol. Je ne pouvais manquer cette chance en or de les revoir et cette fois FIRST ROW BABY!! Par la suite, ben c’est les habituels tournois : La CUI célèbre son 30e anniversaire et c'est à Moncton qu'aura lieu les célébrations donc pas de 2e voyage en sol québécois pour moi cette année - En tout cas pas en hiver. Tout de même, je vais m’impliquer au niveau de l’organisation donc, ça promet de me tenir occupé. Ensuite viendra le tournoi de qualification pour mettre fin au mois en beauté. Quoi? Ma fête? Bof… Ça va se perdre dans le flot d’événements mais oui, je vais célébrer mes 28 ans à la fin du mois, pendant la CUI probablement dans le fond!
Vous comprendrez donc que cette année plus que jamais, janvier me semble interminable! Faut dire qu’avec tout le drama aux États en plus, ce n’est pas très motivant. Je veux juste qu’on en finisse, c’est tout. Faudrait que je me mette à des sports d’hiver, ça ferait passer le temps et rendrait ces mois-ci moins pénible… Vous savez ce que c’est ça? Un article de blogue!* #ComingSoon

À la prochaine
Shotgun Godin


*Isabel a les droits de cette citation. Il faut bien que je lui donne crédit!

Friday, 13 January 2017

Et si tout était à recommencer…

Avez-vous déjà pris la peine de vous arrêter et vous demandé ce que vous feriez si vos plans tomberaient à l’eau du jour au lendemain. Dans le fond, si quelqu’un m’avait dit alors que je terminais mon baccalauréat que je me retrouverais à avoir un emploi à parler de déchets et de compostage, j’aurais été surprise et ne les aurais sûrement pas cru. Mon parcours a donc déjà pris des tournures inattendues. Imaginons donc que ce serait à refaire… Où est-ce que je m’en irais à partir de maintenant?
Il y a plusieurs domaines qui me passionnent et m’intéressent. Pour le bien de ce blogue, je me contenterai de ne parler que de trois autres options dans lesquels je me serais plu. Ces idées ne sont pas nécessairement mes plans C, D et E – pourquoi pas A et B? Parce que l’enseignement était A, la CSR est donc mon B – mais il m’arrive parfois de me demander si je ne serais pas plus heureuse à travailler dans ces domaines. C’est bien prouvé qu’on ne peut jamais vraiment être satisfait avec ce qu’on a!

Événementiels
Ce premier secteur connait un essor incroyable dans la région. Je crois que j’aurais pu être à mon aise dans le monde de l’organisation d’événement de grandes envergures. Mon temps donné à l’OKtoberfest des Acadiens ainsi qu’aux événements d’improvisation à travers la province me prouvent que j’ai la volonté de le faire. Peut-être que c’est justement là où ça deviendrait problématique. Le faire bénévolement me remplit de fierté. C’est valorisant de savoir qu’on aide à accomplir quelques chose de plus grand que soi, avec ou sans paie au bout du parcours. En faire mon emploi serait peut-être trop de pression. Ça enlèverait peut-être une trop grande partie du plaisir que je prends à donner de mon temps pour les événements qui me passionnent. Rien ne garantirait aussi que je travaillerais pour un événement qui me tient à cœur, ce qui aurait un impact direct sur mon niveau de contentement avec mon emploi.

Pilote ou hôtesse de l’air
J’ADORE prendre l’avion. Depuis que je suis jeune, je vois la possibilité de me déplacer comme étant la plus grande forme de liberté. La voiture est extrêmement pratique, mais est limitée par les routes qu’elle peut emprunter. Le bateau est, pour moi, une coche au-dessus au niveau de direction à suivre, mais tout de même une coche plus basse puisqu’il ne me permettra jamais de visiter l’intérieur des terres. Voler est la plus grande forme de liberté et permet des déplacements rapides et efficaces pratiquement partout. Être pilote ou hôtesse de l’air me permettrait de voyager à travers le monde, un rêve que j’entretiens depuis que je suis toute petite. Par contre, il ne peut y avoir que du positif. Voler si souvent risquerait de rendre le geste banal et routinier. Je n’y prendrais sûrement moins plaisir. Aussi, il me serait impossible de conserver une routine comme celle que j’ai présentement. Mon social en souffrirait grandement comme je serais toujours partie. C’est à croire que tout n’est pas toujours rose… Sigh!

Interprète et/ou chercheuse pour parcs et/ou sites historiques
L’Histoire me passionne et travailler dans le domaine aurait été plus que motivant. Je me serais bien vu travailler au sein de Patrimoine Canada ou dans des sites historiques. J’ai déjà travaillé à titre d’interprète dans un musée comme emploi étudiant et, bien que le musée n’était pas le plus attrayant au monde, j’ai vraiment aimé l’expérience. Ça m’a aussi aidé à choisir ma vocation en tant qu’enseignante en Histoire. Plusieurs personnes ayant étudié en histoire trouvent des emplois à titre d’archiviste ce qui serait moins ma tasse de thé. J’aime beaucoup trop l’interaction avec le public pour m’en priver. La recherche m’intéresse, mais à quel prix?
Louisbourg aurait été une cool place où travailler. Loin de toute mais cool! Faut vraiment que j'y retourne :)
Faire cet exercice m’a permis de réaliser qu’il serait sûrement impossible d’avoir l’emploi parfait. Mes intérêts sont éparpiller un peu partout et je tiens à mon confort et ma routine. L’emploi que j’occupe présentement n’est peut-être pas celui dont je rêvais étant petite fille mais il est le mien et je l’aime. Je travaille au sein d’une équipe dynamique, avec le public et mon horaire est assez flexible pour me permettre de continuer à prendre part aux activités qui me plaisent ou à partir en voyage pour quelques jours. Vraiment, j’ai de quoi me compter chanceuse!

Et vous… Si vous deviez repartir à zéro, vous feriez quoi?

Shotgun Godin

Friday, 6 January 2017

Commencer 2017 sur une bonne note!

Je n’aime pas l’idée des résolutions de l’année mais bon, sans trop le vouloir je me prête à l’exercice moi-même. La différence, c’est que ce sont souvent des décisions que je prends un peu partout au courant de l’année, pas seulement le 1er janvier. Je me lance encore une fois quelques défis cette année. Certains se répètent alors je m’attarderai moins sur ceux-ci. Here goes

Les défis que je ramène :
-          Continuer l’écriture de ce blogue – J’ai atteint mon objectif de 90 articles en un an sur un total possible de 104. Je tiens à ce que ce chiffre demeure constant. Ça me permet au moins de skipper quelques journées dans des mesures extraordinaires mais pas trop quand même. Je reste à 90 parce que j’ai peur que plus soit trop m’en demander!
-          Ne pas briser mon nouveau cellulaire – Vraiment, c’est juste logique que je devrais essayer de briser le moins de choses possibles. J’adore celui-ci et je veux le garder pour un bon boute!

-          Vivre une nouvelle expérience – C’est bien beau de voir quelque chose, mais vivre est d’autant plus important. On a joké à propos de saut en parachute au jour de l’an. Qui sait? Ça va peut-être arriver. Sinon, je trouverai bien quelque chose!

-          Voir un nouvel endroit – L’année dernière c’était Boston et St. Johns. J’ai déjà hâte de voir où je vais me retrouver sur un coup de tête en 2017! Le Canada fête son 150e, je vais peut-être en profiter pour cocher plus de provinces sur la liste des visitées... J'adorerais ça!

Les petits nouveaux
-          Arrêter de me négliger – On le fait tous. Prendre soin de nous semble être une perte de temps et d’énergie et pourtant c’est tout le contraire. Je ne m’attends pas à être énormément plus active mais j’espère être en mesure de plus être à l’écoute de mon corps. Prendre du repos quand je me sens malade, prendre du recul quand je deviens trop stressée, prendre le temps de mieux me nourrir aussi. Ce sera sûrement le défi le plus dur à suivre comme je suis impulsive et, soyons honnête, kinda stupide! Je me promets plus de temps pour moi, à faire les choses que JE veux et que j’aime.

-          Me remettre au piano – J’ai pris des cours dans ma jeunesse et j’aimais ça. Je n’ai jamais été vaillante quand ça venait à pratiquer par contre donc mes progrès étaient lents ce qui était décourageant. Je n’avais pourtant que moi à blâmer. Je possède tellement de merveilleuse partition. J’ai même un Clavinova qui un jour sera mien chez mes parents. Je devrais en profiter plutôt que de laisser ce meuble ramasser la poussière! Voilà qu’est arrivé deux événements qui m’ont redonné le goût. Le 1er : écouter le concert du 25e anniversaire des films du Studio Ghibli. Les chansons de mon film favori, Princess Mononoke, sont majoritairement leadés par le piano et les partitions ne sont pas si avancées. La beauté se retrouve souvent dans la simplicité. J’ai donc trouvé ces partitions mais ne m’y suis jamais trop arrêté. Le 2e, que je considère comme l'élément déclencheur MAJEUR : La La Land, duh! La musique de ce film m’accompagne partout où je vais depuis mardi et lorsque je ne peux l’écouter, j’en fredonne les airs de façon aitomatique. Je serais prête à dire que c’est presqu’une obsession. ANYWAY… J’ai trouvé les partitions de la chanson « City of Stars » et je compte bien trouver les autres aussi. On a des synthétiseurs dans l’appartement, ce n'est peut-être pas l'idéal masi ça dépanne. Aussi bien en profiter!
Cette petite merveille sera un jour chez moi!
-          Mettre un peu de sous de côté – une autre qui sera bien difficile à atteindre. Ben quoi? Ça ne peut pas juste être facile sinon, ça sert à quoi de se fixer des buts! Je fais un bon salaire mais mon dieu que je dépense trop! Je ne veux pas avoir à me faire prendre lorsqu’un imprévu arrivera. Je veux continuer à vivre un rythme de vie intéressant mais, pour demeurer autant indépendante, j’ai besoin de mettre de l’argent de côté. Je veux en venir à payer la majeure partie de ma carte de crédit dans la prochaine année. En 2018, mon char sera enfin payé et je me retrouverai donc avec 550$ de plus dans mes poches chaque mois. LÀ TU JASES! D’ici là, je ne veux pas avoir à me stresser à cause de mes finances. Ça voudra dire que je vais dire non de temps en temps, mais ça en vaudra la peine dans le long terme!

C’est tout une liste que je me suis montée cette année. Hâte de voir où j’en serai dans quelques mois! Et vous, des résolutions/défis, vous vous en êtes donnés pour 2017?

Shotgun Godin

Monday, 2 January 2017

Et le prix est remis à...

Janvier 2017.
Il est grand temps de remettre les prix aux tops de l'année qui est maintenant derrière nous. Procédons sans tarder à la remise des Shotgold™
Meilleurs films au cinéma
Grosse année pour moi au cinéma. Même si j'ai manqué pas mal d'occasion de suivre mes amis au théâtre tous les mardis soirs, j'ai eu la chance de voir de très bons films. Il a été très difficile pour moi de ne faire qu'un top 3 des films de l'année. Vous le remarquerez en lisant les mentions spéciales à la suite de l'annonce du gagnant.

3- Popstar: Never Stop Never Stopping
OK... Je vous entends déjà dire que je suis biaisée parce que je suis fan finie de Lonely Island. Vous n'avez pas tort mais quiconque a vu ce film doit reconnaître qu'il a tout pour plaire. L'usage de la satire pour représenter l'absurdité du vedettariat est tellement bien exécuté. C'est tout à fait mon genre d'humour. Je ne peux non plus passer sous silence la soundtrack qui a joué en loop dans ma voiture pour très - trop - longtemps! Ce film n'a pas reçu l'attention ni l'amour qu'il mérite. Je peux par contre croire qu'il deviendra un genre de film culte dans le temps de le dire.

2- Doctor Strange
OK OK... Je vous entends déjà dire que je suis biaisée parce que je suis fan finie de Benedict Cumberbatch. Vous n'avez pas tort mais COME ON!!! Le MCU n'a de cesse de grandir et à chaque nouveau film, je me demande comment ils vont arriver à innover. Comme pour pas mal tous les autres, je ne connaissais rien de Dr. Stephen Strange. L'univers dans lequel le Sorcerer Supreme (en devenir) évolue est tellement différent de tout ce qui nous a été offert par les autres films de Marvel. Le visuel était superbe, les effets spéciaux époustouflants et, comme toujours, l'humour au rendez-vous. J’ai adoré, l’ai vu deux fois au cinéma et j’ai déjà hâte de l’ajouter à ma collection Bluray.

1- The Nice Guys
OK OK Oh wait… Non je n’ai pas vraiment de biais dans ce cas-ci. J’avais vu le trailer de ce film et ça m’avait intrigué. J’ai été le voir sans trop savoir à quoi m’attendre mais avec l’esprit ouvert. J’ai TELLEMENT AIMÉ ÇA!! C’est drôle et plein d’action. Gosling et Crowe ensemble sont spectaculaires. L’histoire se suit bien, les personnages sont attachants, on s’est même pris à quoter ce film de façon presque exagéré and stuff… (Stop saying and stuff!) Vraiment, ce film fut un hit pour moi et je ne pourrai assez le recommander.

Mentions spéciales: Civil War (#TeamCap) et Deadpool qui ont eux aussi contribué à prouver que les films de super-héros ont encore la cote. Les deux étaient très divertissants à leur manière et ils me font encore rire quand je les réécoute. Autres mentions à Rogue One plus spécifiquement pour la diversité des acteurs sélectionnés pour cette franchise. C'est un pas très important dans la bonne direction pour une meilleure représentation de tous sur le grand écran! Une dernière à Kubo and the Two Strings qui m'a transformé en une drôle de boule d'émotion. J'aime tellement le stop motion en plus, un art qui mérite beaucoup plus de reconnaissance! Oh et le Petit Prince aussi... Y'EN A TROP!!


Meilleures découvertes cinématographiques
Pour les nouveaux films que j’ai vus mais dans le confort de mon chez-moi. Ici aussi, beaucoup de différents films auraient pu figurer sur la liste, mais il me fallait faire des choix. Voici donc les finalistes et le récipiendaire :

3- The Crucible
Il va de soi que ma visite à Salem cet été a influencé ma décision de mettre ce titre dans mon top 3. C’est fou de se dire que toute cette histoire est basée sur des faits réels. À quel point l’être humain peut-il en venir à croire à ces propres créations monstrueuses. Évidemment, The Crucible n’est pas complètement véridique. Les jeunes femmes seules n’ont pas mené cette chasse puisque beaucoup d’accusation ont été faites à des fins politique et pour s’enrichir. N’empêche que l’histoire de Salem en est une tragique et qu’il est important de ne pas l’oublier encore de nos jours.

2- Over the Garden Wall
Ce n’est pas un film, je le sais. Nous l’avons par contre écouté comme si ce l’était, les 10 épisodes l’un après l’autre en une seule soirée. Ce fut une expérience hors de l’ordinaire, si je puis le dire ainsi. Ce qui m’a le plus plu dans cette mini-série, c’est la profondeur de celle-ci. On peut l’écouter et n’y voir que des cartoons qui vivent une aventure étrange et dont l’histoire est dévoilée dans le sens contraire de la logique. Mais si on pousse plus loin, je ne mentionnerai au passage que la métaphore des cercles de l’enfer, on se rend compte que le tout est extrêmement pensé et bien exécuté. Merci Josée pour cette découverte :-)

1- #AnAnimeADay
Prendre la peine de m’installer et d’écouter un film par jour, c’est déjà bien. Me monter une liste d’anime que je n’avais pas encore vu, ça rendait le tout plus excitant et intéressant. Si je ne devais ne ressortir qu’un seul film de ce projet comme le grand gagnant de 2016, ce serait Sword of the Stranger. L’animation est trop bien effectuée et le film regorge d’action me rappelant la « belle époque » de Kung Fu Friday. De plus, j’ai vécu à nouveau le choc de voir un film anime si violent et sanglant. Je me souviens d’avoir été hypnotisée par ces images quand j’ai vu pour la première fois Princess Mononoke. Ça sûrement aidé le film qu’il m’ait rappelé des images du classique de Miyazaki qui m’a fait découvrir cet art et en tomber follement amoureuse.
Mention spéciale : We Wish You a Turtle Christmas pour nous avoir fait rire aux larmes avec le wrap-rap remix!


Meilleurs livres
3- L’univers de Howl’s Moving Castle
J’ai relu Howl’s Moving Castle pour mon projet de lecture et je me suis rendue compte que des suites existaient et je me suis laissée tenter. Je les ai toutes lu au courant de l’année et bien que le second titre – Castle in the Air – était plutôt un spin-off avec peu de liens avec l’histoire originale, le troisième de la série – House of Many Ways – a ramené de façon plus importante les personnages que j’aime beaucoup. Ce sont des lectures légères avec un humour sarcastique et satirique intéressant. L’univers est aussi beaucoup plus grand qu’on le croirait en ne regardant que le film.

2- La série Attack on Titan
Une envie qui m’a pogné de relire tous mes mangas d’AOT. Je me suis aussi procurer ceux qui me manquaient. Ma relecture s’est faite en deux jours : quinze livres la première journée et les quatre restants la deuxième. J’attends avec impatience que les magasins ouvrent à nouveau pour que je procure le 20e et avant-dernier tome. Avec la 2e saison du anime qui recommence en avril, il fallait que je me rafraichisse la mémoire.

1- The Secret Love of Geek Girls
Un cadeau que Nathalie m’a offert pour ma fête. J’ai adoré ce recueil de courtes histoires à propos de la façon dont les filles geek vivent leurs relations amoureuses. Plusieurs de ces histoires sont venus me touchées car je m’y reconnaissais. C’est tellement rassurant de pouvoir se dire que nous ne sommes pas seules à vivre ce genre de rêve éveillé/monde fantaisiste. Je suis une éternelle romantique et célibataire depuis près de 3 ans. Ce n’est pas toujours facile mais les expériences et défis qui furent partagées dans ce recueil m’ont aidé à accepter où je me trouve et que ce n’est que temporaire. Une bonne lecture même pour les hommes qui connaissent où convoitent une geek.

Meilleurs albums
3- Popstar : Never Stop Never Stopping OST
Pas besoin d’aller plus en détail ici. Aller lire plus haut!

2- Death of a Bachelor – Panic! At the Disco
Je suis tombée dans une drôle de zone où une version ado de moi-même a pris contrôle de mon YouTube et s’est mise à écouter beaucoup de Panic! At the Disco. C’est ainsi que j’ai découvert qu’ils avaient un nouvel album et depuis quelques temps c’est tout ce que j’écoute dans ma voiture. Ça me relaxe et me défoule en même temps. C’est un étrange feeling mais les chansons me transportent et ça me plais! À écouter.

1- Under the Covers - Ninja Sex Party
Je ne peux pas croire que j'avais oublié cet album. Ça fait tellement lontemps que j'en entendais parlé et je l'ai écouté à tellement de reprise que j'étais dans l'impression qu'il était sorti en 2015. Ninja Sex Party me rend heureuse pour tellement de différentes raisons et Under the Covers m'a donné encore plus d'espoir pour que le band soit encore plus reconnus. La voix de Danny est juste parfaite (biaisés la fille? nnnaaaahhhh!!) En plus, ma copie est autographié par Dan et Brian et elle est unique dans le sens où Danny a été WILD avec les étoiles un peu partout. NSP m'ont accompagné dans tellement de roadtrip, c'est donc absolument évident que cet album est le récipiendaire du Shotgold du meilleur album de l'année.

Meilleurs jeux
3- Might & Magic: Clash of Heroes
Après avoir mentionné Fiona comme une de mes fantômes préférés dans un post d’Halloween, je me suis remise à jouer à ce RPG. C’est addictant et après 30 heures de jeu en deux mois, je suis presque venu à bout de la storyline à 100% à nouveau. Cette fois par contre, je crois que je vais même essayer le online multiplayer mode.

2- Mysterium
Une board game coopérative où l’un des joueurs est mort et ne peut communiquer avec les autres joueurs qu’à l’aide d’images et de coup sur la table. Le but? Résoudre le mystère du meurtre du fantôme avec qui les joueurs communiquent. C’est un jeu rapide et amusant qui se joue à plusieurs et qui est visuellement extrêmement attrayante. Déjà hâte d’y rejouer!

1- Pokémon GO et Pokémon Moon
Ben oui. Ça été les deux jeux qui ont pris le plus de place dans ma vie cette année. Fan finie de Pokémon depuis ses débuts, j’étais tellement excitée à l’idée de Pokémon GO. Oui, le jeu commence à tomber dans l’oubli comme tout autre chose. C’était trendy et là le niveau d’intérêt est rapidement tombé en flèche. Pokémon Sun & Moon est arrivé juste à temps. Je ne m’attendais pas à me la procurer immédiatement mais ouf… pas le choix! La game est lente à te donner ton indépendance mais c’est une toute nouvelle formule qu’on nous a offert dans ce jeu. Si seulement j’avais eu mon AC adapter plus rapidement, j’aurais fini Moon depuis longtemps.



Avant de finir avec mes meilleures expériences de l’année, je ne peux passer sous silence les événements négatifs de 2016. Sans pour autant entrer en détail dans chaque, parce qu’on en a parlé assez partout ailleurs, voici 

Les pires événements de l’année.
3- La mortalité
Pas juste chez les célébrités mais près de nous. Il y en a trop eu et elles ont toutes fessé fort. Ils sont partis juste à temps pour ne pas avoir à vivre les conséquences des deux prochains événements…

2- Brexit
Non mais vraiment? Pourquoi???

1- Trump
…. On est tellement fucked….

Meilleures expériences
Ok on va finir le toute en beauté. MES meilleurs moments de 2016. Je n’ai pas le choix, pour être certaine qu’on oublie les mentions ci-dessus, j’en mets 5!

5- Five Islands
Camping entre ami en Nouvelle-Écosse. Une fin de semaine de beau temps en bonne compagnie dans un nouveau coin de l’Atlantique. On a eu un slow start mais c’était très plaisant une fois qu’on était tous installés.

4- Le Zèbre d’Or avec la LIAD
Ma première expérience de tournoi en tant que joueuse depuis 2007. On n’a pas fait des miracles mais j’ai eu un fun fou! Merci à la gang de malade avec qui j’ai fait équipe! #LIAD #OnGagneLeZèbre

3- Montréal par moi-même
En janvier 2015, j’ai pris l’avion pour Montréal. Je me suis gâté avec de très bons tickets pour le match Canadiens vs Bruins (ils ont perdu mais l’ambiance en valait toujours autant la peine!). Le lendemain, j’étais de retour au Centre Bell pour voir Muse en show. En ouverture, on avait X Ambassadors qui ont eux aussi donnés tout un show. Muse étaient tout simplement grandioses! J’ai tellement trippé et même versé quelques larmes. Finir le tout en compagnie d’Ann Marie en ville était la cerise sur le sundae. Vraiment toute une expérience par moi-même et surtout entièrement POUR MOI!

2- Terre-Neuve
Canada Atlantique : Check! J’ai toujours voulu aller à Terre-Neuve. Y aller cet automne avec mes chums étaient peut-être une décision douteuse avec la charge de travail que j’avais au bureau. Je ne regrette rien par contre car je crois que c’est en grande partie ce qui m’a tenu aller. La ville de St. John’s est de toute beauté. On a eu du très beau temps bien que venteux et que je me suis sauvé de la tempête de pluie du siècle. Les gens, la nourriture, la vue… J’en garde de superbe souvenir! Je vais définitivement y retourner un jour!

1- Boston
Dans la liste des décisions YOLO que j’ai fait dans ma vie, Boston est assez haute. On me demande si je serais willing d’aller voir une, ou plusieurs, partie de baseball à Boston sur une roadtrip. Ma réponse? ABSOLUMENT! C’est ainsi que je me suis retrouvée à conduire aux États-Unis pour la toute première fois avec trois excellents amis dans ma voiture. Encore une fois, la température était de notre côté. Les Sox n’ont peut-être pas gagné mais on a eu droit à deux superbes matchs serrés jusqu’aux dernières manches. La ville était de toute beauté et les arrêts qu’on a fait along the road était super agréable. Est-ce que le ferais à nouveau? Oui! Ce n’est pas une priorité car je préférerais faire et voir quelque chose de nouveau mais je ne ferme aucune porte.
Faire ce genre d’exercice m’aide à réaliser que je suis extrêmement chanceuse et que, malgré tout ce qu’on a pu dire, 2016 a quand même eu de bons moments. 2017 aura aussi des hauts et des bas, suffit de garder le moral et de mettre plus d’emphase sur le positif.

Merci d’être encore avec moi en 2017!
Shotgun Godin

Follow by Email