Saturday, 30 May 2015

Parce que YOLO!!

Il y a des fois où je me dis que je ne suis pas assez spontanée. Je devrais plus souvent prendre une décision, sans trop penser aux détails, et sauter dans le vide. Je l’ai fait, il y a de cela plus de deux mois maintenant quand j’ai appris qu’Alexisonfire reprenait la route ensemble cet été. J’ai vu les événements auxquels ils participeront et j’ai simplement dit « Oui! »

Ce que vous voyez ci-dessus est l’annonce qu’Alexisonfire ont mis en ligne le 9 mars dernier. Mon sang n’a fait qu’un tour tellement mon cœur et ma tête était sous le choc. Depuis l’annonce de leur séparation, j’étais terriblement déçue de ne pas avoir eu la chance de les voir live. Je n’y ai même pas pensé deux fois, quand j’ai vu qu’il revenait le temps d’un été, je ne pouvais faire autrement : je devais les voir! Évidemment, sur le coup, j’ai pensé à Heavy MTL. C’est proche et c’est pratique avec ma parenté qui est dans le coin. Quand j’ai vu leur lineup (image ci-dessous), j’ai commencé à hésiter comme les bands m’intéressaient plus ou moins et surtout quand le billet le moins dispendieux est de 85$/jour.

C'est OK mais sans plus... Moins mon style j'imagine
J’allais m’avouer vaincu alors que je recherchais les détails des autres festivals, jusqu’à ce que j’aie frappé le tout dernier dans la liste : Toronto Riot Fest. J’ai eu un soudain regain de mémoire! « Riot Fest?!? C’est tu pas le festival auquel j’aurais tant aimé assister l’année dernière ça?? Ben oui garde ware!!! » Je me lance sur leur site et je me rends compte que, malheureusement, le lineup n’est pas encore annoncé… Je continue à fouiller un peu et tombe sur l’image qui suit :



C’est en septembre?? Cool ça va moins clasher avec les vacances des autres employés au bureau. Early bird presale?? Quand y’a juste un band d’annoncé c’est un terrible gamble though… 69,50$ pour le whole weekend ?!?!?!?!?!!? I’M. SO. IN!!!!!!!!!!!!! Et avec ça j’ai réussi à convaincre deux autres personnes à m’accompagner en Ontario en fin septembre!!! C’était un gamble, oui! Mais 70$ pour voir un band que je croyais que je n’aurais jamais la chance de voir live, ce n’est vraiment pas cher payé! Je me suis dit alors qu’il suffira d’un ou deux autres bands que je veux voir dans le lineup officiel pour justifier le déplacement en voiture mais que, peu importe l’issu, je sais que je ne regretterai absolument rien. De toute façon, si je me fis au lineup de l'année dernière, je suis certaine que je trouverai quelque chose à mon goût encore cette année!

Lineup de 2014. Je peux nommer au moins 9 shows que j'aurais voulu voir alors je crois être safe

Donc depuis le 13 mars, journée durant laquelle je nous ai acheté nos billets, j'attends l'annonce du lineup. Props à l'employé en charge du Twitter account du festival qui a eu à dealer avec les critiques et le chialages de tellement de gens impatients.  Et finalement, après pas mal d’attente, mercredi dernier, le 27 mai à 20h est enfin sorti lapremière vague du lineup officiel du festival que vous retrouverez ci-dessous. Le pauvre employé devra maintenant dealer avec les gens qui ne sont pas satisfaits j'imagine... En tout cas, s'il entend parler de moi, ce ne sera pas pour chialer :-D


Pour le moment, il n'y a pas autant de band que je veux voir en comparaison avec l'édition 2014 mais quand même, c'est déjà très bien. De plus, j'ai en masse de temps pour faire ma recherche sur les noms que je connais moins, peut-être que je vais faire de superbe découverte! Enfin, gardons en tête qu'il reste pas mal de nom à être dévoilé dans trois semaines. Je suis sûre qu'on nous réserve encore de très bonne surprise! 
Toronto, j'ai tellement hâte de te redécouvrir pendant ce qui s'annonce comme une fin de semaine inoubliable! Vous pouvez être sûr que vous allez en entendre parler à mon retour!

Autre moment YOLO: City and Colour va être à PEI le 4 juillet?!? Well prenez une guess à savoir qui a maintenant un billet VIP pour cette soirée du Waterfront Concert Series!!!! Jpeux juste pas m'en empêcher quand c'est Dallas!!

En espérant qu'il n'offrira pas un autre concert alentour... Il va me ruiner!! Oh well... Au moins ca en vaut la peine :-)

À la prochaine!
Shotgun Godin

Tuesday, 26 May 2015

Compte-rendu 2/7 - Cumberbatch of Movies

La deuxième édition de mes compte-rendus du #CumberbatchOfMovies project. Si vous avez manqué la première édition, suivez le lien suivant: http://diaryofashotgun.blogspot.ca/2015/05/compte-rendu-17-cumberbatch-of-movies.html

2007 – Inseparable – Short/Drame/Famille, 12 min



                Deux Benedict Cumberbatch pour le prix d’un? Damn right! Bien que ce film est court (12 minutes) il est très chargé en émotion. Le silence y occupe une place primordiale. Il n’y a que très peu d’échanges entre les personnages et ce court métrage prouve à quel point le dialogue peut facilement être secondaire! Tout est compréhensible et facile à suivre. Ça vaut la peine d’être vu surtout que ce n’est pas du tout demandant en matière de temps.



2007 – Atonement – Drame/Mystère/Romance, 123 min



                Plus de James McAvoy dans un rôle principal? Yes please! J’étais persuadée que je n’avais jamais vu ce film mais au bout de quelques minutes j’ai réalisé que j’avais tort. Il s’agissait de la première fois que je le voyais en entier. La première fois que je l’ai vu, j’ai dû manquer quelque chose comme la première demi heure du film sans plus. Au fur et à mesure que le temps avançait, je me souvenais de plus en plus de l’histoire et de comment elle m’avait rendu émotive. Ça encore été le cas, croyez-moi! J’avais pratiquement le cœur brisé lorsque le film fut terminé.


                Robbie Turner (McAvoy) et Cecilia Tallis (Keira Knightley) sont amoureux mais n’osent se l’avouer. Briony, la sœur de Cecilia, les surprend dans plusieurs circonstances embêtantes mais ne comprend pas vraiment ce dont elle est témoin. Lorsqu’un drame se produit, elle accuse Robbie alors qu’elle est persuadée l’avoir pris sur le vif, brisant du coup la relation qui se construisait entre les deux protagonistes. Benedict est un ami de Leon Tallis qui est en visite lorsque ces événements ont lieu. Son rôle, bien qu’important, est plutôt minime contrairement aux autres titres que j’ai vus. Ce film démontre clairement que le port de la moustache ne lui va pas très bien… mais ça fit avec le personnage j’imagine! Je n’élaborerai pas plus sur l’histoire de peur de vous spoiler le film si jamais vous avez l’intention de le voir.

2007 – Stuart: A Life Backwards – Tv movie: Drame, 92 min




                Basé sur des faits réels, ce TV movie raconte l’histoire de Stuart Shorter (Tom Hardy) dont la vie a pris une tournure moins que désirable. Il vit dans la rue, est alcoolique et narcotique en plus d’être suicidaire et d’avoir un casier judiciaire bien rempli. Il rencontre Alexander Masters, un homme qui travaille au sein d’organisme charitable et qui aspire à devenir un auteur. Masters deviendra rapidement attaché à la personnalité de Stuart et cherchera à en apprendre plus à son sujet afin d’écrire sa biographie, mais en commençant par le jour présent et en revenant jusqu’à son enfance. Pour utiliser les termes du film, ses lecteur chercheront donc à savoir "Qu'est-ce qui a tué l'enfant qu'il était?"


                Cumberbatch joue le rôle de l’auteur. Alors que Stuart s’ouvre à Masters, ce dernier s’ouvre aussi et s’attache de plus en plus à cette étrange personne. Son rôle est plutôt passif et on ne le remarque que très peu dans ce film alors que Hardy est absolument impeccable. On y croit tellement!!! Le seul problème, c’est le mélange d’accent et de difficulté de locution du personnage qui, ensemble, rendait plusieurs dialogues très difficile à suivre. Le jeu physique est absolument on point par contre! Film très intéressant qui aborde un sujet difficile mais qui arrive à le faire avec humour et en restant quand même agréable et pas trop lourd. Bien aimé!

2008 – The Other Boleyn Girl – Biographie/Drame/Histoire, 115 min


                Film historique relatant l’histoire des sœurs Boleyn qui ont conquise, chacune à leur tour, le cœur d’Henry VIII. Ce film explique les rapports de la cour royale en plus de relater l’histoire de la fin du catholicisme comme religion d’État en Angleterre. Ce film porte aussi sur les nombreux risques qu'on peut associer à une trop forte ambition.


Un autre film avec toute une brochette d’acteur! Natalie Portman et Scarlett Johanson interprètent respectivement les sœurs Boleyn, Anne et Mary. Le roi Henri VIII est incarné par Eric Bana. Autres mentions à Jim Sturgess, Eddie Redmayne, David Morrissey et Alfie Allen. Cumberbatch y occupe un rôle mineur alors qu’il épouse Mary Boleyn et se voit obligé de partir pour la cour du roi et voir sa femme devenir l’objet de désir de sa Majesté. Qui est-il pour s’opposé à la volonté du roi? Il est particulièrement dur à voir alors qu'il doit écouter sa femme raconter à son père et son oncle la nuit qu'elle vient de passer en compagnie d'Henri. Il est alors renvoyer au loin par ce dernier et on ne le verra plus du restant du film. Ces quelques minutes sont plus que suffisante pour nous convaincre de son bonheur suivi de sa rapide descente aux enfers.


2008 – The Last Enemy – Télésérie: Drame/Thriller, 1er épisode 85 min, 4 autres de 60 min


                Cette série pose un regard sur les limites que peuvent pousser un gouvernement pour mettre un terme à la guerre au terrorisme. Alors que notre monde est de plus en plus informatisé, pourquoi ne pas se servir de cette opportunité pour augmenter le niveau de surveillance de chaque citoyen. Dans l’univers créé pour cette série, ta carte d’identité devient une carte d’accès. Elle est obligatoire pour avoir accès à des services de base mais aussi pour accéder à ton appartement ou à tout établissement public. On souhaite pousser encore plus loin avec l’instauration du système T.I.A. pour pouvoir non seulement avoir une base de donnée complète sur tous les habitants du U.K. mais aussi pour pouvoir prédire qui détient un potentiel criminel (système qui, d’ailleurs, apparaitra dans une forme très similaires dans Winter Soldier. Hail Hydra)



                Benedict Cumberbatch y joue le rôle de Stephen Ezard, un mathématicien grandement reconnu qui a choisi la Chine comme lieu pour continuer ses recherches. Il revient à Londres pour les funérailles de son frère, Michael, qui est décédé alors qu’il travaillait dans des camps de réfugiés en Afghanistan. Il n’avait pas gardé contact avec Michael et fut donc surpris d’apprendre qu’il était marié à Yasim, docteurre qu’il a rencontrée lors de son travail au Moyen-Orient. Celle-ci cache dans l’appartement une femme gravement malade qui est recherché par les autorités. Dans cette série, Cumberbatch est brillant! Son personnage est têtu, ne pense qu’à retourner à ses recherches mais il aura rapidement un changement de motivation lorsqu'il tombera sous le charme de Yasim, que celle-ci disparaitra et qu’il recevra une offre du gouvernement pour travailler sur le projet T.I.A. ce qui lui permettra de chercher la base de donnée pour retrouver celle-ci. L’évolution de son personnage est super intéressante et l’histoire est enlevante alors la série a réussi à complètement m’accrocher! Je voulais écouter l’épisode pilote et voilà que j’ai passé 5h30 de suite devant mon ordinateur car je voulais en voir plus! Le débat d’accès à l’information vs le droit à notre vie privée est d’actualité et ça ne fait que rendre le tout encore plus près de nous. Je recommande fortement cette série à tous!   

Durant mon 3e compte-rendu, vous retrouverez:
- Le thriller/drame Burlesque Fairytales;
- L'oeuvre biographique Creation;
- Le TV movie Small Island;
- La comédie Four Lions; &
- Le TV movie Van Gogh: Painted with Words

Saturday, 23 May 2015

La confiance ne se réclame pas, elle se gagne!

La confiance est un pilier tellement important pour les relations interpersonnelles. Sans confiance, on ne pourra jamais avoir une véritable relation amoureuse ou d’amitié avec cette autre personne. Je suis malheureusement une personne qui s’est sentie trahi à quelques reprises dans sa vie et depuis j’ai beaucoup de difficulté à offrir ma confiance à quelqu’un. Je crois par contre que la faute n’est pas seulement mienne.

La confiance ça se donne, oui. Mais vraiment, on devrait prendre l’habitude de dire que la confiance est plutôt quelque chose que quelqu’un se mérite. Et c'est tellement un concept étrange que de savoir qu'il nous faut tellement de temps avant de la gagner quand on peut la perdre en quelques secondes. Plus je vieillis, plus je me rends compte que je donnais ma confiance à n’importe qui. De la sagesse? Peut-être… Une attitude négative face à mes décisions passées? Sûrement! N’empêche que je crois qu’il soit bon de se questionner et d’évaluer l’autre personne avant de lui offrir notre confiance. De nos jours, avec toutes les histoires de cyberintimidation et de photos qui se promènent sur le web, je crois que plusieurs pourraient profiter de ses questionnements avant de le regretter.


Dans le fond, c'est bien simple, je ne fais que me demander: Comment cette personne m'a démontré qu'elle était digne de confiance? La façon dont elle l'a démontré peut grandement varier. Peut-être qu'elle a été là pour moi durant un moment difficile. Ou elle a déjà brisé la confiance de quelqu'un d'autre... Puis-je me fier à elle? Quand j'offre ma confiance à quelqu'un je m'attends à ce qu'elle soit disponible pour moi, qu'elle me respecte moi et mes besoins et qu'elle puisse me conseiller sans pour autant me juger si le besoin se présente. Ce n'est pas tâche facile et c'est pour ça que je ne l'accorde pas à n'importe qui à n'importe quel moment. Même dans mes amis les plus proches, je sélectionne avec qui je vais discuter quand j'en ai envie et/ou besoin. Dernièrement, je n'ai pas trop été déçue de mes choix et je crois que ça un lien avec ce processus.

Accorder sa confiance à quelqu’un pour une première fois, même si j’y pense comme il faut afin de ne pas avoir de regret, est BEAUCOUP plus facile que de tenter de la redonner à quelqu’un qui l’a déjà eu auparavant et qui l’a perdu pour une raison quelconque. J’essaie de croire que je ne suis pas une personne trop rancunière mais, en même temps, je ne peux m’empêcher de craindre que ça ne pourra faire autrement que se reproduire. Fool me once, shame on you. Fool me twice, shame on me! Je suis de ce groupe de gens qui croit en la bonté humaine. J'aimerais donc croire que quelqu'un qui a fait une erreur dans le passé peut se reprendre. En général, je donnerais donc une deuxième chance. Accorder ma confiance à quelqu'un une deuxième fois, là c'est un tout autre débat qui se passe dans ma tête.


J'ai déjà parlé, peut-être, de comment j'ai gagné de l'assurance à force de prétendre d'en avoir. Il y a des aspects de notre vie que l'on peut faker. Je ne pourrais jamais prétendre avoir confiance en quelqu'un. Soit tu l'as, soit tu ne l'as pas! Et si tu ne l'as pas et que je semble t'en accorder, tu vas vite te rende compte que j'ai un oeil sur toi presque constamment. Et c'est ce qui fait que la situation dérappe. L'autre personne se sentira observé, critiqué. Elle découvrira rapidement qu'on ne lui fait pas vraiment confiance et elle perdra confiance en l'autre du même coup...

God le concept est complexe! Et je n'entrerai même pas dans les détails de la confiance en soi... Je ne sais pas trop ce que je cherchais à exprimer en écrivant tout ceci mais ça m'est venu et je me suis laissé emporter. Je trouverai sûrement quelque chose de plus positif et plaisant pour mon prochain blogpost :-p

En attendant, je souhaite un joyeux anniversaire à l'une des personnes à qui j'ai décidé d'accorder ma confiance longtemps passé: Happy BDay Isabel!!!

À la prochaine
Shotgun Godin

Tuesday, 19 May 2015

Compte-rendu 1/7 - Cumberbatch of Movies

Mon premier compte-rendu des films que j'ai vu dans le cadre du projet #CumberbatchOfMovies. Je devrais publier ces updates à tous les 5 films/séries vus. Lors de la première mention de ce projet sur mon blogue, j'avais reviewer Starter for 10 (que j'ai d'ailleurs recopier ici) comme étant le premier titre de mon projet. J'ai décidé après coup d'ajouter des téléséries et TV movies à ma liste alors vous retrouverez quelques titres avant la comédie mettant en vedette James McAvoy.


2003 – Fortysomething – TV series: Comedy/Drama, 6 x 50 min


                Cette minisérie est une comédie qui porte sur les relations complexes qui existent dans la famille Slippery. Le père de famille Paul (Hugh Laurie) doit apprendre à vivre avec le retour de sa femme, Estelle (Anna Chancellor) sur le marchée du travail après des années à être femme à la maison. Leurs trois garçons, Rory, Daniel et Edwin ne pensent qu’au sexe et à faire damner leurs parents. J’ai bien aimé cette série qui a su me faire rire à plusieurs reprises. Bien que la famille Slippery soit intéressante, c’est le collègue de Paul qui vole la vedette, Ronnie Pilfrey, interprété avec brio par Peter Capaldi! C’est une série légère et drôle qui fut très agréable à découvrir.



                Cumberbatch est l’aîné de la famille, Rory. Il est aussi le plus calme et réservé des trois enfants. Pour reprendre les termes employés par sa mère, il est trop bon pour le monde dans lequel il vit. On s’entend qu’il a vu son frère Daniel conquérir sa petite amie devant ses yeux. Bien qu’il fût très affecté par cette trahison sur deux fronts, il fait passer la famille d’abord. Il est très proche de sa mère, c’est d’ailleurs lui qu’elle contacte plutôt que son mari alors que sa première journée au travail prend une tournure inattendue. C’était étrange de voir un Benedict de mon âge. Il n’a pas beaucoup changé vraiment!

2004 – Hawking – TV movie: Biography/Drama, 90 min


Ce film raconte une partie de la vie de Stephen Hawking. Ce film garde le focus sur l’obtention de son PhD grâce à la théorie "Singularities and the Geometry of Space-Time". Ses premières années de doctorat furent très difficiles comme c’est durant ce temps qu’il fut diagnostiqué avec la sclérose latérale amyotrophique. Les médecins prédisaient qu’ils n’auraient pas plus de deux ans à vivre et il ne voyait donc pas l’intérêt de se concentrer sur ses études s’il ne lui restait que si peu de temps. C’est avec le support de Jane et de son tuteur Sciama qu’il reprendra le dessus et réussira à mener à terme sa recherche.



Je ne peux m’empêcher de comparer ce TV movie avec le film The Theory of Everything que j’ai vu assez récemment. Évidemment les deux films ont couvert cette partie de la vie du célèbre physicien et, dans les deux cas, les acteurs relèvent bien le défi de représenté la descente aux enfers que Hawking a vécu. Reste que, Redmayne a su beaucoup plus se démarquer surtout qu’il a dû représenter même les stades les plus avancés de cette maladie. Le jeu physique de Cumberbatch est excellent mais j’ai moins cru en ses débats internes et sa frustration. Ce film était intéressant mais était très technique. Beaucoup moins facile d’approche que The Theory of Everything mais sûrement plus près de la réalité.

2004 – To the Ends of the Earth – TV series: Drama, 3 x 90 min



                Dans cette télésérie ayant le 19e siècle comme toile de fond, nous suivons un groupe de britannique prenant la mer en direction de l’Australie pour différentes raisons. Au long du voyage qui dura plusieurs mois, de nombreuses amitiés se créèrent, des perceptions changèrent et le personnage principal, Edmund Talbot, appris non seulement à connaître les autres passagers mais aussi à se connaître lui-même. Mal de mer, tempêtes, maladies, des périodes sans vent ne sont que quelques obstacles qu’affronteront l’équipage du vaisseau.


                Cumberbatch occupe le rôle principal, celui d’Edmund Talbot. Talbot est un jeune aristocrate qui prend la mer pour occuper un poste important au sein du gouvernement britannique. Il doit cette grande avancée dans sa carrière à l’influence de son parrain. L’évolution de son personnage est très intéressante et bonus : plusieurs scènes de full back nudity (MMmmm dat ass!) On parle ici d’une télésérie en trois épisodes qui représente un total de 4,5 heures, son rôle est donc très demandant. David Attwood, directeur de la série, décrit son choix comme suit :

“We found Benedict Cumberbatch fairly early. We needed a very good actor, someone young enough to be believable as an aristocratic, an almost slightly dislikeable character who is an adolescent in terms of his views of the world, his upbringing. But we also needed someone who could hold the screen for four and half hours, in every scene. We needed someone with experience who was not only a very good actor, but also with terrific comic timing. Benedict was the ideal answer to that.” (Wikipedia: http://en.wikipedia.org/wiki/To_the_Ends_of_the_Earth)

La série était beaucoup plus profonde que ce à quoi je m’attendais et l’introspection y occupe une place primordiale. Ça valait la peine d’insérer les téléséries dans mon pojet ne serait-ce que pour celle-ci!

2006 – Starter for 10 – Comédie/Drame/Romance, 92 min


                James McAvoy lead ce film avec tout un charme dans le rôle de Brian Jackson! On le suit durant sa première année à l’Université de Bristol avec tout ce que ça implique : party, colocataires, l’académique,  les filles et des compétitions de style « college quiz show ». En général, ce film offre une prémisse déjà-vu et ne sort pas trop en-dehors des sentiers battus. Le charme de ce film se retrouve dans son humour intelligent et le jeu de ses acteurs, toute une brochette de noms que j’aime bien dont Charles Dance, Catherine Tate, James Corden, Dominic Cooper, Simon Woods & Mark Gatiss.

                Pour ce qui est de Cumberbatch, il incarne le rôle de Patrick Watts, capitaine de l’équipe de l’université de Bristol pour la compétition University Challenge. Il est condescendant, arrogant mais aussi très émotionnel. Je m’attendais à le voir dans une ou deux scènes mais au lieu de cela son personnage prend quand même pas mal de place.

2006 – Amazing Grace – Biographie/Drame/Histoire, 118 min


              William Wilberforce (Ioan Gruffudd) est un politicien britannique qui s’est battu pour mettre fin à la traite des esclaves à la toute fin du XVIIIe siècle. Ce film, basé sur des faits historiques et réels, démontre comment cet homme a sacrifié sa vie et sa santé pour cette juste cause qui le hantait. Homme de foi, il se considère choisi pour cette tâche ardue et ne pourra trouver la paix que lorsqu’il en verra le dénouement positif. On y représente le fonctionnement du système politique anglais et les embûches auxquels faisaient face (et font encore dans le fond) les différents projets de loi qui causaient (cause) de la controverse. Y a-t-il un lien avec la fameuse chanson? Eh bien oui puisqu’elle a été écrite pas John Newton (personnifié par Albert Finney dans le film) alors qu’il est devenu homme de foi, laissant derrière lui son passé de slave trader. Encore une fois une belle brochette d’acteur dont Michael Gambon, Rufus Sewell, Toby Jones et Ciarán Hinds pour ne nommer que ceux-ci.


                Cumberbatch y joue le rôle de William Pit, lui aussi membre du parlement et ami de longue date de Wilberforce. Ce jeune homme est posé, ambitieux et se présente bien. Il appuie Wilberforce mais ne peut le faire ouvertement puisqu’il aspire à devenir Premier ministre, poste qu’il obtiendra d’ailleurs avant même d’atteindre la trentaine. Il est tout de même manipulateur mais ne s’en cache pas, il joue le jeu en suivant les règles mais arrive à ses fins. Encore une fois un rôle assez important dans ce long métrage pour cet acteur et, encore une fois, ce fut un rôle qu’il a personnifié avec brio. Est-ce que je suis biaisé, clairement! Est-ce que ça en enlève à l’acteur? Absolument pas!


Et voilà pour la première série de titres. La prochaine fois, je vous reviendrai avec:
- Le court métrage Inseparable;
- Un des films le plus heartbreaking de l'histoire: Atonement;
- Le TVmovie Stuart: A Life Backwards;
- Le drame historique The Other Boleyn Girl; &
- La mini-série The Last Enemy (1er épisode de 85 min + 4 épisodes de 60 min).

À la prochaine
Shotgun Godin

Saturday, 16 May 2015

Enfermée entre quatre murs

Le beau temps est arrivé depuis quelque temps et le retour du soleil me donne une énergie nouvelle que je n’espérais plus! Pourtant, je ne change pas mes habitudes. Je reste à l’intérieur et j’écoute des films et des téléséries à n’en plus finir… Il est grand temps que ça change!

Mon problème pour le moment c’est que bien qu’il fasse gros soleil, le temps est encore frais. Les bourgeons ne font qu’apparaître et la nature me semble du coup bien moins attrayante sans sa teinte verte pure. J’ai hâte aux feuilles, aux fleurs... C’est fou mais j’ai même hâte au retour des insectes car ce sera signe que l’été est là pour rester. Ma tête est encore en mode hiver et pourtant nous sommes déjà à la mi-mai.

Cet été, je veux dire oui à nouveau! Bien sûr, comme j’aurai un emploi je n’aurai pas le même niveau de liberté comparativement à l’an passé, mais je vais quand même sortir. Je veux voir de nouvelles choses! Je le ferai cet été en découvrant le sud-ouest de cette belle province. Il est grand temps que je découvre notre place avant de me lancer à découvrir de nouveaux continents! Le Nouveau-Brunswick est grand et je me compte chanceuse d’en avoir vu la majorité, mais il me reste encore bien des choses à voir. Ensuite viendra peut-être le tour du Canada Atlantique. J’ai déjà vu beaucoup de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard mais je n’ai jamais mis le pied à Terre-Neuve. Come on!!! Le reste du Canada suivra par la suite quand le temps viendra.

There's so much to do and so much to see... A lifetime isn't enough!
Découvrir du nouveau : c’est bien. Sortir : c’est encore mieux! Cet été, je veux être dehors le plus souvent possible. Je veux marcher, je veux pique-niquer, je veux faire du BBQ derrière chez moi en dégustant une bière froide. Je veux me greiller d’une chaise de soleil pour l’appart pour m’assoir dehors et lire ou juste relaxer au soleil. Ce ne sont que de petits gestes mais ça peut faire toute la différence. Je ne chercher pas nécessairement à bronzé, je veux juste changer mes mauvaises habitudes et profiter du beau temps comme il ne dure que trop peu longtemps.

J’écris ceci alors qu’il fait si beau dehors (jeudi dernier)… Et je sais que ce sera encore mieux demain (vendredi) alors que je serai au bureau. Ça donne presque envie de caller malade :-p Mais non! Je suis plus sage que cela. De toute façon j’ai une longue fin de semaine dans la péninsule qui m’attend! Famille, chalet, belle température, bonne bouffe : que du bon temps au menu dans le fond! Y’a pas à dire, je ne peux pas me plaindre!




 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
OH… on va faire ça vite pour les séries parce que ça ne vaut plus la peine d’écrire un plein blogpost là-dessus. Je sais maintenant que même si toutes mes pédictions s'avèrent bonne, je n'arriverai que 2e place dans le pool du bureau. Je suis quand même pas si pire!! Voici où j’en suis :


Et maintenant mes prévisions pour la suite qui demeurent inchangées :
Ducks vs Blackhawks => Blackhawks en 7
Lightning vs Rangers => Rangers en 6

À la prochaine et bon congé de la fête de la reine!
Shotgun Godin

Tuesday, 12 May 2015

Souvent, j'aimerais avoir ma maman à mes côtés...

Je n’ai pas acheté de cadeau à ma mère dimanche. Je ne suis même pas allée la visiter. Je serai avec elle la fin de semaine prochaine mais je n’ai toujours pas l’intention de lui emmener un cadeau. Est-ce que ça fait de moi une fille ingrate? Aux yeux de certains, sûrement! Je ne vois juste pas la raison pourquoi je soulignerais la fête des mères avec quelque chose d’autre qu’un appel et ma présence.

Je reconnais l’importance d’une journée durant laquelle nous soulignons le travail de nos mamans. Elles nous donneraient tout si elles le pouvaient. Elles nous aiment d’un amour inconditionnel. Elles seront toujours là pour nous et, trop souvent, nous les prenons pour acquis. Quand ma mère a eu son accident de voiture le 16 février, j’ai eu une attaque de panique comme jamais. C’est chose connue chez mes lecteurs que je crains le jour où je perdrai un membre de ma famille. Ben ça quand même passé proche! Elle n’a recommencé à travailler qu’hier matin alors faut avouer qu’elle était quand même amochée.
La voiture à la suite de l'accident. J'ai encore des frissons et les larmes qui me viennent aux yeux quand j'y pense...

J’adore gâter les gens que j’aime, là n’est pas le problème. C’est juste que, la fête des mères me semble plus comme le genre d’occasion que tu soulignes en passant du temps de qualité ensemble. Dans ma famille immédiate, il y a deux femmes fantastiques que je dois de souligner pendant cette occasion et il s’agit de ma mère, Raymonde, évidemment et ma sœur, Jolène. J’aurais voulu être avec elles la fin de semaine dernière mais mes parents étaient à Edmundston jusqu’à samedi soir et comme la grande fin de semaine de la fête de la reine suivrait, je me suis dit que je passerais plus de temps avec elles durant cette occasion.


Alors quels sont nos plans pour souligner la fête des mères en retard? Une longue fin de semaine, une visite au chalet (ENFIN!!!) du homard (MMmmm) et surtout la famille réunie! Je les néglige, je le sais. Je ne les visite pas très souvent et les appelle encore moins. J’aimerais que ça me vienne plus facilement mais je déteste les interactions au téléphone. Pour ce qui est de les visiter, ben je ne suis malheureusement pas riche et donc je ne peux me permettre de faire le voyage jusqu’à la péninsule sur une base trop régulière. Ils me manquent souvent par contre. Je parle même de façon plus ou moins quotidienne à ma sœur pour avoir de leur nouvelle. Dans un monde idéal, j’aurais pu rester près d’eux et trouver un aussi bon emploi que celui que j’ai maintenant. S’il y a une chose que j’ai rapidement appris de la vie, c’est qu’il ne s’agit vraiment pas d’un monde idéal!

Mon plus grand rêve en est un matérialiste mais je m’assume. J’aimerais avoir une énorme somme d’argent pour donner en retour à toutes les personnes qui m’ont tant donné! J’aimerais pouvoir offrir à mes parents leur voyage annuel. J’aimerais pouvoir régler leurs dettes, les miennes et celles de ma sœur. J’aimerais pouvoir les visiter quand bon me semble sans avoir à budgéter pendant des semaines. J’aimerais faire le tour du monde et emmener mes amis avec moi à tellement d’endroits mais surtout en Inde, en Roumanie et en Angleterre! J’aimerais travailler pour le plaisir de le faire et non pour arriver à survivre. Comme c’est beau rêver!

En attendant, je pense à eux de façon quotidienne et je fais de mon mieux pour leur faire honneur et les rendre fiers.

Je t’aime maman! Je suis fière de toi Jolène!
Shotgun Godin

Saturday, 9 May 2015

Attention: Anti-selfie s'abstenir

La semaine dernière, j’ai eu une épiphanie. Alors que je me coiffais et complétais mon maquillage, j’ai pris une pause pour contempler le travail à moitié fait et j’ai réalisé que je ne déteste plus cette perte de temps à chaque matin. Pour longtemps je voyais le maquillage comme un démon créé par la société avec comme seul but de dicter aux femmes qu’elles ne seront jamais parfaites. Je ne me maquillais que pour camoufler ces imperfections qui me faisaient honte : cernes, acnés, etc. Ma vision de tout ceci a bien changé
C'est ici que la magie s'opère tous les matins ou presque...
Je n’ai plus autant honte de me montrer au naturel. Oui mon acné est revenue à la charge depuis quelques mois. Oui l’insomnie commence a laissé sa marque autour de mes yeux. Oui mon teint est inégal. Il n’y a personne de parfait alors pourquoi je me sentirais honteuse de ne pas l’être. Je suis devenue, en quelque sorte, la face publique de mon département à mon emploi alors je me dois de faire bonne figure. Par contre, je ne me maquille pas que pour cette raison. Si c’était le cas avant, ce ne l’est plus! Ces gestes font maintenant partis de ma routine et je les apprécie. Vous les apprécieriez vous aussi si vous pouviez voir la différence notable entre le moment où je m’assois devant mon miroir et le moment où je suis prête à me lever.

Ma face au naturel

Depuis quelque temps, j’ai décidé d’avoir une position plus ouverte lorsque vient le temps d’aborder le sujet du maquillage. Ce n’est pas une façon de camoufler, mais plutôt d’embellir, d’améliorer d’agencer *insert more weird verbs* ta face! Ton visage devient un canevas. Tu y représente ce que tu veux y voir! Parfois j’y vais mollo, d’autres fois j’y vais plus glamorous. Je cache mes imperfections oui, mais je fais aussi ressortir mon regard. Je rends mes lèvres plus attrayantes. J’agence les couleurs avec ce que je porte. Mon visage est un nouvel accessoire mode! En quelques minutes, je passe d’un look « bof… » à un « Mmm… pas pire! » ou un « Ouh là là! » et j’aime ça! Si vous êtes plus familiers avec le système d’échelle, ben imaginez avoir le pouvoir de passer d’un 2-3 à un 6-7 en quelques instants! Si tu as besoin d’un boost, laisse-moi te dire que ça aide! Pi who cares si c’est temporaire? Si ça te fait te sentir bien avec toi-même, n’est-ce pas ça l’important!?

Amusez-vous à regarder les images ci-dessous… Vous verrez que ça ne prend pas un cours (croyez-moi je n’en ai aucun!) ou des millions de produits (Que 5 dans mon cas…) pour arriver à faire une différence TRÈS notable et appréciable!
Les outils
1/2 visage de fait pour démonstration
Résultat final


À ce moment-ci, il ne me reste plus qu'à faire mes cheveux et donc, au bout de 10 minutes, ma face est prête à affronter le monde. Le processus n'est ni long, ni pénible et j'aime beaucoup le résultat alors pourquoi je m'en passerais. Si vous désirez me juger parce que j'applique du maquillage de façon quotidienne pour répondre à un standard de beauté établie par les médias et le star système et blablablabla... Ben c'est votre choix! Par contre, je vous demanderais de nuancer vos propos. Pensez-y un peu... Qu'est-ce qui vous fait croire que la femme que vous regarder ne se sent pas plus en confiance avec ces quelques couleurs dans le visage? Peut-être qu'elle aime ce petit rituel matinal qui la rend plus jolie. Et notez bien ici "PLUS" jolie et non pas jolie tout court. Cette femme était sûrement jolie en ce levant ce matin! Elle a tout simplement voulu rendre son visage plus harmonieux et il n'y a rien de mal à cela! On ne cherche pas à vous tromper ou à vous duper en cachant nos imperfections. On se montre sous notre meilleur jour! Et si vous êtes vraiment choqué lorsque la femme que vous trouviez attirante au début retire son maquillage, ben c'est peut-être vous le problème!
Comparer l'avant-après me met toujours un sourire au lèvre.
Un autre problème que je remarque c’est qu’on ne se complimente pas assez. On a peur de paraître étrange, même creepy! C’est vrai que ça peut être bizarre d’arriver à ton ami(e) et de soudainement lui dire à quel point tu le (la) trouve beau (belle), mais ce ne le serait pas si on en prenait l’habitude. Et pas besoin d’être intense about it… Juste un « Eh tu parais vraiment bien aujourd’hui! » ou « Cette couleur-ci te va très bien! » est tout à fait suffisant pour mettre un sourire sur les lèvres de quelqu’un et éloigner des potentiels pensées noires. Venant de moi, c’est quand même ironique considérant que je deal mal avec les compliments. Je ne sais pas trop pourquoi je tombe sur la défensive quand on me fait ce genre de remarque. Va falloir que je travaille là-dessus parce que j’ai bien l’impression que je vais en recevoir plus si je commence à en donner plus souvent.

Apprenons à nous regarder en face et à nous dire à nous-même que nous sommes assez bien pour cette société tordue et arrêtons d'avoir à nous justifier en tout temps! Je me trouve belle aujourd'hui! On s'en contrefout si ça m'a pris 5, 10, 25 minutes pour que je me sente de cette façon, l'important c'est que j'y crois vraiment! De ce fait, je marche la tête haute et j'ai le sourire au visage ce qui augmente de manière flagrante l'impression que je laisserai chez les gens qui me croiseront. C'est à ce moment précis que la magie s'opère dans le fond!

Shotgun Godin 

Tuesday, 5 May 2015

Gougoune Dorée 2015

Mon retour sur la 26e édition de la Gougoune Dorée qui a eu lieu à Dieppe la fin de semaine dernière.

Ça fait déjà 8 ans que je fais partie de l’équipe d’officiel des différents tournois dans la province. Huit ans que je me promène dans cette belle province pour rencontrer d’autres passionnés qui se donne corps et âmes pour cette discipline qui nous a tous tant donné! Sachant cela, ça fait maintenant 6 ans que je suis arbitre dans des tournois. Pourtant, je me sens comme si mon premier tournoi à titre d’arbitre, à Shédiac en 2009, n’était qu’hier! J’ai eu de drôles de réalisation en écrivant ce texte quand j’ai réalisé que j’ai déjà arbitré Amélie Montour, Renée LeBlanc, Olivier Robichaud et même DjNath pour ne nommer qu’eux! On oublie vite à quel point le temps passe!

Mon 1er tournoi en tant qu'arbitre - Shédiac 2009
Ma 1ère Gougoune - Edmundston 2010... J'ÉTAIS TINY!!!!!
Tous ces chiffres servent à expliquer une chose très importante : Cette année est la première cohorte de finissant que je suis depuis leur tout début. J’ai appris à connaître les joueurs des équipes de Grand-Sault, Bathurst et d’Edmundston depuis quelques années. Ce sont par contre les écoles de Moncton et Dieppe que j’ai vu le plus grandir comme je les suivais aussi durant la LISSE. Voir ces jeunes en fin de semaine, à la fin de leur parcours secondaire, m’a rempli de fierté et, en quelque part, de tristesse. Si les membres de la communauté d’improvisation sont la famille que j’ai choisie, les officiels et coachs sont mes frères/sœurs (ceux avec qui je suis le plus proche), mes cousins/cousines (les autres que je vois moins souvent) et les joueurs au secondaire sont mes neveux/nièces que je veux gâter et écouter et guider, etc. Je sais que, malheureusement, je ne reverrai pas certains d’entre eux pour plusieurs raisons. Pour les autres, ceux qui verront cette finalité comme un nouveau début et qui rendront à l’impro ce que l’impro leur a donné, j’ai déjà hâte de vous voir parmi l’équipe d’officiels d’ImproNB.
Ils ont beaucoup changé et moi aussi... Beret du tournoi right là!
Maintenant que les élans d’émotion que j’ai vécue dimanche après-midi sont expliqués, j’aimerais faire quelques commentaires par rapport à cette fin de semaine en commençant pas mes coups de cœur et en terminant avec les typiques remerciements :

Coup de <3 – À Bass Levesque et Annik Landry. Vous avez été une inspiration pour moi à plusieurs moments, autant quand j’étais au secondaire que lorsque j’assistais aux spectacles des Impromptus. Vous avoir parmi nous en fin de semaine était génial et votre participation au match spécial du samedi soir n’est pas passé inaperçue! Merci pour les bons moments!

Coup de <3 – À Scott Cowan! Je te découvre et redécouvre à chaque tournoi. Ton énergie est contagieuse, t’es hilarant, t’as le cœur à la bonne place et je souhaite pouvoir te compter des nôtres pour bien d’autres événements. T’es right mon favrit!

Coup de <3 – À l'arbitrage de Ludger! Tes thèmes, tes remarques mais SURTOUT tes explications de punition étaient du pure GOLD! Man tu m'as fait rire!!! Tu es clairement l'arbitre de l'année!

Coup de <3 – À l’équipe d’Edmundston! Mon équipe coup de cœur du tournoi! J’ai adoré vous voir jouer. Vous aviez une super belle énergie, de bons concepts, une chimie qui ne peut même pas se décrire! Vous étiez tout simplement beau à voir! En-dehors de l’arène : toujours aussi plaisant! Vous avez eu un superbe tournoi, vous avez de quoi être extrêmement fiers!

Coup de <3 – Bravo au comité organisateur pour cette belle fin de semaine. En particulier, le beach party du vendredi soir qui a été une réussite! Il y avait beaucoup de choses à faire mais ce n’était pas pour autant restrictif et je crois que c’est ce qui a fait que tous s’y sont plus.

Coup de <3 – Aux concierges qui étaient très disponibles et à l’écoute de nos besoins. Tout particulièrement celui du vendredi soir qui nous a offert la chance d’écouter la fin de la partie de hockey sur TV et surtout assis sur des couchs! :-p

Merci aux équipes que j’ai eu la chance d’arbitrer pour votre bonne écoute et votre ouverture d’esprit! Dieppe, Moncton, Grand-Sault, Campbellton, Edmundston, Bathurst : ce fut un plaisir et un honneur de travailler avec vous!

Merci à Isabel Goguen pour continuer à m’offrir sa confiance quand vient le temps de choisir les officiels, plus particulièrement ce tournoi-ci comme mon horaire était incertain et changeant. C’est un grand plaisir que de pouvoir faire partie de chaque tournoi et j’espère pouvoir continuer à être à la hauteur de tes attentes pour encore bien d’autres occasions!

Du même coup, merci à Nathalie Goguen qui a, elle aussi, eu à dealer avec mes drôles de disponibilités pour arriver à la création d’un horaire pour tous les officiels du tournoi. Merci aussi pour ces petits moments quand tu accentues nos thèmes avec ton choix musical hors pair! (SHIA SURPRISE!!!)

En fait… MERCI à tous et à toutes pour tout!!!

Weird blurry photo...
Félicitations à l’équipe de Dieppe pour leur victoire!
Bonne continuité!

VIVE L’IMPRO!!!!
Shotgun « Beret du Tournoi » Godin


Monday, 4 May 2015

Round 2!!

Les séries continuent!!! La deuxième ronde est maintenant commencée et je continue à suivre les Canadiens de Montréal comme ils ont éliminés les Sénateurs dimanche dernier durant le 6e match de leur série de première ronde. Ça été une série enlevante avec d’excellent match (je dois avouer ne pas avoir vu celui de vendredi par contre…) et j’espère que la deuxième ronde, contre le Lightning de Tampa Bay, sera tout aussi excitante!

Faisons un rapide retour sur mes prédictions. L’image suivante démontre mes bons et mauvais coups :
Donc en résumé
Ducks vs Jets : Ducks en 6                                      =>           Ducks en 4
Canucks vs Flames : Flames en 7                             =>           Flames en 6
Blues vs Wild : Blues en 5                                        =>           Wild en 6
Predators vs Blackhawks : Blackhawks en 6              =>           Blackhawks en 6
Canadiens vs Sénateurs : Canadiens en 6                  =>           Canadiens en 6
Lightning vs Red Wings : Lightning en 6                      =>           Lightning en 7
Rangers vs Penguins : Rangers en 5                          =>           Rangers en 5
Capitals vs Islanders : Capitals en 7                           =>           Capitals en 7

Pas pire pareil je trouve! Quatre prédictions parfaites et seulement une série où j’ai eu une grosse surprise quant à l’équipe qui est passée à la prochaine ronde! Dans le pool au travail, je suis à égalité en 2e place et comme on prédit TOUTES les séries, ça va donc se jouer entre moi et trois autres personnes apparemment pour la victoire. On va espérer que je continuerai sur ma lancée!

Mes prédictions étant presque toutes bonnes, ce que je vais prédire pour la deuxième ronde demeurera pratiquement la même que pour le pool à mon emploi donc :
Ducks vs Flames : Ducks en 6
Wild vs Blackhawks : Blackhawks en 5
Canadiens vs Lightning : Canadiens en 7
Rangers vs Capitals : Rangers en 6

Bonne deuxième ronde à tous et à toutes et GO HABS GO!!!
Shotgun Godin

Follow by Email